16 réflexions au sujet de « Un seul rapport d’impôt ? C’est Oui ! »

  1. Mais c’est qui, qui va payer pour tout ça? Les travailleurs de bureau, qui travaillent du 9 à 5 (8?) et paient touts les impôts et les préstations et une couverture assurance maladie privée (non-déductible à l’impôt au QC), et des taxes de vente de 15%? Frânchement, je pense qu’il est temps de discuter du sérieux, par exemple de la Constitution Québécoise et des budjet post-séparation, que vous essayez de déclencher.

    Je veux voir vos budgets, vos chiffres, sans les transerts du et au Canada et avec tout ce que vous nous promettez ici. Parler, c’est ben beau, mais la taxe-santé, on s’en rappelle. Puis l’équilibre budgetaire.

    Puis, c’est très brave de donner part égale aux premieres nations, je vous en félicite. J’espère que vous n’auriez aucune difficulté de déclarer leur langues aussi officielles que le français, là ou il faut. N’est-ce pas?

  2. Je viens d’en venir à bout, de vos formulaires interminables et je dois prévenir vos lecteurs, qui ne font peut-être pas les impôts eux-mêmes, que non seulement je devais 2,000$ de plus à QC (ils ne considèrent pas mes paiements de 6K à l’assurance groupe déductibles d’impôts) mais les formulaires ont été bien plus compliqués et injustes, que ceux du Canada.

  3. Vous ruinez Montreal depuis 40 ans. Arretez, vautours insulaires et insignifiants.

  4. Le reste du Canada n’a qu’un seul rapport d’impôt. C’est le Quebec qui a choisi d’en ajouter un deuxième, provincial, sous Duplessis. On a donc crée Revenu Quebec, un organisme qui nous coute 500 millions par année. Si on ne veut qu’un seul rapport d’impôt, pourquoi ne pas faire comme les autres provinces et laisser cette tache a Ottawa? Cela ne nous empêcherait pas d’avoir nos propres politiques fiscales mais on pourrait économiser 500 millions…ce n’est pas rien!

    • Tout à fait d’accord! Je n’étais pas au courant que les autres n’ont pas de formulaires provincials, des chanceux… Pourquoi est-ce qu’un travailleur, après avoir travaillé l’année longue, contribué à touts ses programmes extra au Québec, pourquoi doit-il passer le début de son printemps après le travail et la fin de la semaine à rémplir des formulaires, la logique desquels un comptable comprends à peine… Au lieu de jardiner, disons 🙂

  5. Pour ceux qui ne s’intéressent pas à la politique, pourquoi ne pas publiciser à profusion les lois qui sont régies par Ottawa et qui sont souvent méconnues, ex. les suremballages de produits, la protection de nos terres, l’eau, etc., etc. Des règles qui changeraient la vie des québécois au jour le jour !

    • Il faut avoir une mauvaise mémoire où ignorer la gestion du Québec par le PQ . Il faut savoir que Jacques Parizeau, Bernard Landry et Lucien Bouchard qui ont milité sans relâche pour la signature des accords de libre-échange Ale et Alena ont livré littéralement aux vautours les ressources que vous mentionnez. Je vous invite à lire le livre de Jacques B Gélinas, le virage à droites des élites politiques Québécoise pour vous rendre compte de la situation.

  6. J’ai 61 ans et depuis ma plus tendre enfance, on passe nos énergies, notre argent et notre temps à se battre avec le pays voisin qui est un bon pays pour un autre peuple.
    Un jour j’ai réalisé que nous sommes comme des colocataires habitant de force dans un logis où nous sommes minoritaires , donc nous sommes condamnés à passer notre temps à essayer de faire changer la température, la couleur des rideaux et la part que nous devons payer pour loger avec ces étrangers.
    Il n’y a qu’une solution pour sortir nos enfants de ce marasme et enfin vivre ensembles comme il nous convient , prendre nos propre responsabilités,décider ensemble qui nous dirigera et cesser de dépendre des choix d’une majorité qui ne nous ressemble pas et qui ne nous rassemblera jamais.
    L’indépendance , c’est déménager dans notre propre maison et s’entendre avec le voisin pour le périphérique dans l’égalité, et l’indépendance.

    • Donc c’est mieux de demenager avec la famille dans un 1 et démi, si je vous comprends bien, que de cohabiter avec une autre famille dans un 5 et démi. Ok…

      Mais n’oubliez pas, ces colocataires, ils seront aussi vos voisins quand vous seriez dans votre 1 et démi.

  7. Ce ne sont pas des arguments pour l’indépendance, ce sont des slogans pour des idées de gauche.

    Les seuls qui recevront bien cette campagne sont ceux qui sont déjà totalement en accord avec les idées du PQ.

    Les arguments présentés dans cette campagne pourraient sortir de la bouche de n’importe quel politicien de gauche, Canadien ou Européen. Ils ne décrivent en rien une spécificité Québécoise. Au contraire, ils prouvent que les gauchistes du Québec sont exactement les mêmes qu’ailleurs.

    Pendant ce temps. toute les personnes qui ne sont pas de gauche sont exclues du projet du Parti Québécois. Normal que ce projet ne mène nulle part.

    • Vous êtes bien un des rares qui puisse croire encore que le PQ soit un parti de gauche, l’ensemble du Québec l’a réalisé au cours des derniers mois. Je crois qu’il y a vraiment une méconnaissance de ce qu’est la gauche pour affirmer ceci. Le PQ veut donner l’impression d’être de gauche mais il gère à droite de la même façon que le PLQ. La seule différence est qu’il privilégie Québec inc. Le PLQ soutient les entreprises de Paul Desmarais alors que le PQ soutient Péladeau.

  8. C’est a nous tous d’embarquer dans la parade et de faire notre part pour en convaicre d’autres …

  9. Très Bien ! J’aime bien Mme Marois, cependant je crois que les membres du comité sur la souveraineté devraient être mis à contribution.
    Un message enrégistré par Paul Piché et d’autres pourrait ratisser plus large.

    Merci

  10. Oui à un Québec Indépendant et au rapatriement de nos droits qui ont été détournés.

  11. Enfin ! on parle de la souveraineté comme un projet de société, de façon positive et comme un déclencheur d’un nouvelle société en meilleure santé économique. Bravo !

Les commentaires sont fermés.