Huit propositions pour oser réussir la Métropole

Proposition #22 du candidat Jean-François Lisée

Deux constats s’imposent. D’abord, la Métropole québécoise est sortie de l’une de ses plus grandes crises politiques, notamment grâce à l’action vigoureuse du gouvernement Marois pour assainir les contrats publics, appuyer l’UPAC dans ses enquêtes et ses arrestations, réformer le financement électoral municipal, puis accompagner Montréal et Laval dans des temps difficiles, maintenant révolus.

Le second constat est que la relance de la Métropole est freinée par de mauvaises décisions du gouvernement Couillard, dont l’incurie en matière d’éducation, d’habitation, de santé et d’économie ont des conséquences néfastes sur la Métropole, notamment sur l’Est de l’île.

En habitation, un rapport du Directeur de santé publique (DSP) de Montréal sur les conditions de salubrité du parc immobilier de la métropole révélait en septembre 2015 que les problèmes d’insalubrité à Montréal touchaient 38 % des appartements en location. Les risques pour la santé publique sont réels, notamment pour nos enfants. Plutôt que d’accélérer les programmes de rénovation et de construction de logements sociaux, les Libéraux ont réduit de moitié (de 1150 à 550) le nombre d’unités construites chaque année.

Jean-François Lisée présente ses propositions de croissance économique et de prospérité

Montréal, 26 septembre 2016 – Jean-François Lisée, candidat à la direction du Parti Québécois et député de Rosemont, a présenté ce matin ses propositions de croissance économique et de prospérité. « Mes propositions permettront au Québec de passer à la vitesse supérieure dans le domaine manufacturier, de l’exportation et d’investissements étrangers. J’envisage aussi des mesures pour encourager le maintien des sièges sociaux au Québec » a déclaré Jean-François Lisée.

Des mesures fortes pour soutenir le secteur manufacturier et pour l’exportation

Le candidat a détaillé une proposition pour la création d’un service conseil de rapatriement du manufacturier, particulièrement pour les entreprises dont les produits ont une bonne valeur ajoutée, sur le modèle du succès de Méga Brands, qui a rapatrié à Montréal, à moindre coût, sa production chinoise.  Ce service irait au-devant des entreprises pour leur offrir gratuitement un calcul des bénéfices de cette transition. Il se financerait à même une partie des économies réalisées par l’entreprise participante.

«M. Lisée a éveillé ma curiosité avec son franc-parler et sa proposition de prendre son temps pour le référendum.» – Yvan Bernier

Gaspé, le 28 juillet 2016 – Après seize ans de silence politique, Yvan Bernier, député de la première heure du Bloc Québécois (Bonaventure — Gaspé — Îles-de-la-Madeleine — Pabok, 1993-2000) sort de son mutisme pour appuyer la candidature de Jean-François Lisée à la direction du Parti Québécois.

« Quand j’ai compris que les Québécoises et les Québécois étaient passés à autre chose, j’ai pris ma retraite politique. J’étais tiède à l’actuelle course à la chefferie, tout comme à la situation politique au Québec. Peut-être que je ressemble à beaucoup de Québécois, j’ai fait « pause ». Jean-François Lisée a éveillé ma curiosité avec son franc-parler, sa proposition de prendre son temps pour le référendum afin de permettre notamment d’actualiser le projet de société.

Les jeunes qui voteront en 2018 ne connaissent pas le contexte de 1976, le référendum de 1980 et 1995, ils n’étaient pas nés.  C’est pour et avec eux que nous devons envisager notre avenir. Jean-François Lisée, journaliste, écrivain, conseiller politique, est un témoin de l’histoire. Il est la personne capable de nous aider à faire le pont des générations.

#AvecLisée : Mes propositions

Voici les propositions que j’ai mise de l’avant
depuis mon entrée dans la campagne, le 16 mai dernier.

Proposition #1: Chasser les libéraux. Réussir l’indépendance. Dans cet ordre.

Proposition #2: Immigration : Le chemin du succès

Proposition #3: Santé : Gel de l’enveloppe de rémunération des médecins

Proposition #4: Inégalités sociales : Un Québec riche de son équité

Proposition #5: Sièges sociaux : Miser sur la Caisse de dépôt et le développement régional

Proposition #6: Identité : La concordance culturelle

Proposition #7: Priorité PME : Moins de paperasse, plus d’entrepreneuriat

Proposition #8: Laïcité – une approche résolue et responsable

Proposition #9: Compte à rebours 2022 !

Proposition #10: Anticosti – Enfin sortir des faux-fuyants !

Proposition #11: Incarner la laïcité et l’ouverture

Proposition #12: Le pipeline Énergie Est: Pourquoi il faut dire Non et Non !

Proposition #13 : Pour un processus d’évaluation et de consultation « digne du 21e siècle »

Leadership – Questions/Réponses sur mes propositions

Voici des réponses à des questions fréquemment posées sur ma proposition stratégique. Plusieurs de ces échanges sont tirées d’entrevues réalisées ces derniers jours.

Quel est le problème avec la perspective d’un référendum hâtif ?

Le mot référendum est le principal repoussoir à la mobilisation. Je pense que c’est un poison, il faut le retirer du système pour parler des autres choses y compris de l’indépendance. 

En faisant du porte à porte, quand on se présente en disant « bonjour je suis du PQ et je veux vous parler d’électrification des transports », les gens répondent: « c’est bien beau, mais on veut surtout savoir s’il va y avoir un référendum ». C’est la première question et tant qu’on n’y répond pas, les gens ne veulent pas nous parler d’autre chose

Répondons simplement qu’on en tiendra un dès le prochain mandat, ce sera clair ?