À voir (ou pas): Deux navets, un bijou, un sourire

Vous me savez bon public. Lorsque je cherche un divertissement pur qui ne me fera ni pleurer, ni réfléchir, on peut généralement compter sur les super-productions américaines. Il y en a d’excellentes. Il y en a des passables. Mais compte tenu des équipes de scénaristes et de dialoguistes, des effets spéciaux maintenant complètement maîtrisés, de la qualité du montage puis des projections devant des groupes tests suivis souvent de modifications importantes, il est rare qu’on se retrouve devant quelque chose de complètement indigeste.

Prenez le film Venom, par exemple. À la frontière de l’univers Marvel et Spider-Man. Le scénario est invraisemblable (je veux dire, même à l’intérieur de sa logique propre). Plein de trous. Mais on passe quand même un bon moment. L’acteur principal est attachant, les dialogues sont parfois hilarants. Les effets sont réussis.

Les navets

Il est donc exceptionnel que des films à grands budgets se retrouve sur nos écrans en étant des navets complets.

Je vous en nomme deux qui sont désormais disponibles sur le petit écran: John Wick III avec Keanu Reeves et Dark Phoenix, dernier de la série X-Men.

 

Dark Pheonix, X-MenDans le cas de Dark Phoenix, on est dans une série assez forte qui nous avait habitué à beaucoup mieux. (Je recommande X-Men : Jours d’un avenir passé/Days of future past, de 2014 et Logan, de 2017.)

Simplement minables. L’arc dramatique est faible, les dialogues insipides. On ne comprend tout simplement pas comment ces films ont passé les filtres hollywoodiens.

 

Le bijou

Heureusement, les services de télé à la carte nous offrent depuis mercredi un petit bijou. Yesterday. La bande-annonce:

Avertissement: le tout début est un peu lent. En VO anglaise, il faut s’habituer à l’accent British. Patel n’est pas un grand chanteur. L’histoire d’amour est convenue. Le dénouement, un peu forcé. Mais le tout est absolument charmant, amusant, émouvant. Pas un très grand film. Mais un très bon moment.

Le sourire

Un de mes petits plaisirs est d’écouter sur YouTube, après avoir vu un film américain (ou une série télé), l’épisode de Pitch Meeting qui concerne ce film. Montréalais d’origine, l’auteur et acteur Ryan George joue dans ces clips un double rôle, celui du scénariste qui présente son idée de film et celui du producteur qui va l’acheter. L’idée est de faire ressortir les invraisemblances des scénarios. Il ne faut donc jamais l’écouter avant d’aller voir le film. Mais c’est drôle lorsqu’on l’a encore frais à la mémoire.

Par exemple, j’ai discuté ici de la déception occasionnée par la dernière saison de Game of Thrones. Ryan George présente un Pitch Meeting particulièrement bien ficelé à ce sujet:

Vous trouverez facilement sur YouTube les Pitch Meetings sur les films qui vous intéressent. Il y en a une centaine.

Mais restons sur Game of Thrones. Les critiques sont légion. Mais quelle aurait été une meilleure finale ? L’auteur torontois Daniel Whidden a mis en ligne une proposition de dernière série immensément meilleure que celle que nous avons vu. Il montre comment, sans ajouter d’épisode, il aurait été possible de maintenir le suspense jusqu’à la toute fin et de dénouer la totalité des intrigues laissées en plan. Je suis très admiratif.

Étonnant, non ?

 


Ma dernière balado vous attend. En voici la bande annonce:



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *