À voir (ou pas) : Le dernier, décevant, Tarantino / Une magnifique série anti-humaine

Tarantino, Once Upon a Time in HollywoodLes critiques ont été dithyrambiques. La réponse des spectateurs, sur Rotten Tomatoes, très bonne. Le box office ? Incertain. Je pense avoir vu tous les films de Tarantino. On y trouve des chef d’oeuvres (Kill Bill I, en particulier). J’ai déjà écrit ici sur les rendements décroissants dans la qualité de ses films. Mais Once upon a time in Hollywood était censé être complètement différent. En effet, la violence y est presque complètement absente. Il s’agit d’une tranche de vie hollywoodienne circa 1969, autour de la carrière déclinante d’une star campée par Leonardo di Caprio. Je n’en sais pas beaucoup plus car, ce qui arrive extrêmement rarement, j’ai arrêté de regarder à la moitié. Le film m’a semblé sans intérêt. Les longueurs sont légion (beaucoup de déplacements en voiture) les dialogues sont plats, le jeu est télégraphié. Bref, je ne le recommande pas.

Disponibles en télé à la carte


Avis : vous êtes insignifiants !

Plus de 10 millions de personnes insignifiantes ont vu quelques uns des épisodes ou la totalité des 10 épisodes de trois minutes de la série « Une espèce à part » d’abord diffusée en début d’année sur Arte, et disponible sur YouTube.

La série est époustouflante pour deux raisons. D’abord la qualité des images et de la pédagogie sur la toute petite place que tient l’humain dans l’univers. Ensuite pour le parti pris anti-humain qui ne manque pas d’originalité mais qui m’a semblé, pour ma part, à la fois troublant et démagogique.

Produit du travail de l’écologiste Frank Courchamp et d’un spécialiste de l’animation Clément Morin, la série s’intitule en anglais « insignificant ».

Vous pouvez en visionner l’intégralité ici:


La bande annonce de ma dernière balado Lisée101 (Actualité):

On s’informe/s’abonne ici

La bande annonce d’une récente balado Lisée202 (Des histoires du Québec)

On s’informe/s’abonne ici

 

 



2 réflexions au sujet de « À voir (ou pas) : Le dernier, décevant, Tarantino / Une magnifique série anti-humaine »

  1. Effectivement, le film a quelques longueurs au début mais c’est toujours plaisant de voir le jeu de deux bons acteurs, en particulier Brad Pitt. J’ai aussi particulièrement apprécié de voir la vraie Sharon Tate dans des bouts de film insérés dans le film. Je crois que l’esprit des années soixante semble avoir été bien rendu et la scène clé du film, très saisissante (cœurs sensibles, fermez les yeux et bouchez les oreilles), nous rappelle tristement des événements plus récents. 7/10

  2. Le film de Tarantino

    Un proche m’a dit que le meilleur était dans la deuxième demie.

    Un film n’est jamais fini tant qu’il n’est pas terminé.

    Je ne me souviens pas de qui c’est Yogi Berras ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *