À voir: Quand #MeToo frappe à droite

Le film Bombshell, désormais disponible dans votre salon, est instructif à plusieurs niveaux.

D’abord parce qu’il témoigne d’un jalon important dans le mouvement contre le harcèlement sexuel au travail.

La plainte portée par la vedette du réseau américain de droite Fox News, Gretchen Carlson, date de juillet 2016, donc précède les allégations contre Harvey Weinstein et même la généralisation du mot clé #MeToo, en 2017.

C’était donc la première fois qu’une figure importante du  portait une accusation contre un géant des médias: Roger Ailes, fondateur et dirigeant de l’énorme succès qu’est le réseau Fox News. Le film, très proche des faits, expose non seulement la pratique de harcèlement au sein de Fox, mais également la difficulté qu’ont les victimes à se reconnaître les unes les autres et à faire front commun. D’autant qu’une campagne pro-Ailes se déroule à l’intérieur de la chaîne, mobilisant hommes et femmes contre ce qui est considéré comme une attaque injuste contre son intégrité.

La qualité des interprètes — Kidman, Robbie et l’extraordinaire Charlize Theron — leur ressemblance avec les véritables personnages porte le film, lui donne puissance et véracité.

Ailes n’est pas le seul à créer le climat de harcèlement, d’autres dont l’animateur vedette O’Reilly y participent et, au dehors, on assiste à la montée en popularité du candidat Donald Trump, dont le rapport aux femmes est une publicité ambulante pro-harcèlement. La question « dure » que lui pose l’animatrice Megyn Kelly lors d’un débat républicain, puis la hargne que Trump déploie contre elle sur twitter et en entrevues, constitue un autre volet de cette étude de cas. Les auditeurs de Fox préfèrent Trump à Kelly, ce qui met cette dernière en porte-à-faux.

Il est fascinant de voir la prise de conscience de ces femmes conservatrices, participant à un réseau qui charrie des valeurs souvent opposées à l’égalité des sexes, un réseau qui a comme politique de bien montrer les longues jambes dénudées des animatrices pour faire de l’audience. Le risque réel que pose à leur carrière toute prise de parole fait constamment partie de leur réflexion sur l’opportunité de dire leur vérité.

Leur courage n’en est que plus admirable.

Il est bon, après avoir vu le film, d’écouter la table ronde organisée par Megan Kelly avec plusieurs protagonistes du film.



La bande-annonce de ma dernière balado:

On s’abonne ici.

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *