À voir: Voyage dans le gâchis brésilien / La valeur de l’excès

Brésil, LulaSi vous êtes comme moi, vous n’avez suivi que d’un oeil, mais d’un oeil attristé, les péripéties politiques brésiliennes des dernières années.

La destitution de la présidente Dilma Rousseff, l’emprisonnement de Lula. L’arrivée au pouvoir d’un Donald Trump local.

Comment le parti des travailleurs de Lula a-t-il pu sombrer dans la corruption au point de perdre la présidence et d’ouvrir la voie à la droite ?

Le documentaire « Une démocratie en danger », de la journaliste Petra Costa, revient sur ces événements et les remet dans le contexte politique plus global de l’histoire moderne du Brésil. Il s’agit d’un récit personnel et national d’une gigantesque perte d’innocence et de division du pays, sur fond d’entourloupes à répétition. Il n’y a aucun doute que les accusateurs de droite de Lula et de Rousseff sont plus corrompus que leurs victimes, mais également que le Parti des travailleurs a commis la double faute paradoxale de 1) ne pas casser le système de financement illégal des partis à son arrivée au pouvoir et d’en profiter lui-même, puis de 2) voter des lois anti-corruption qui allait le faire tomber, lui, mais pas les plus corrompus que lui.

La documentariste ne va pas dans le détail de la qualité des accusations et de la défense du PT. On reste sur sa faim à cet égard. Elle nous conduit plutôt dans les montagnes russes émotives qu’elle, sa famille et les partisans de Lula et de Dilma ont vécu pendant ces années.

Sur Netflix


La valeur de l’excès

La première partie du documentaire de Lauren Greenfield, « Generation Wealth », vous donnera des hauts-le-coeur. La description de l’excès d’avidité et de richesse dans l’Amérique d’aujourd’hui dépasse l’imagination. Documentariste et photographe, Greenfield fait le bilan d’un quart de siècle d’observation de la montée de l’appât du gain comme moteur de la vie de trop d’Américains.

Mais elle les observe depuis assez longtemps pour offrir une seconde partie du documentaire où certains des protagonistes, s’étant rendus au bout de leur quête folle, retrouvent un meilleur sens des valeurs.  Il est question de richesse mais aussi de quête de la performance et Greenfield, workaholic, se met en scène, elle et sa famille, pour illustrer le coût de cet autre excès.

Cela fait du documentaire, au delà du voyeurisme, une réelle réflexion sur la recherche d’équilibre dans nos vies. Un délice.

Disponible sur Prime Video, le premier mois est gratuit.


La bande annonce de ma dernière balado Lisée101:

La bande annonce d’une récente balado Lisée202:

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *