Avis aux auditeurs du Banquier: Mon entrevue à TLMEP est maintenant en ligne !

Pour ceux qui l’ont manquée dimanche soir, l’entrevue où j’annonce ma candidature est maintenant en ligne. On peut la voir ici:

Cliquer pour visionner. Il y a deux parties.

N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires.
Et de rejoindre les mille Québécois pour le changement !



5 réflexions au sujet de « Avis aux auditeurs du Banquier: Mon entrevue à TLMEP est maintenant en ligne ! »

  1. Étant à Barcelone pour la mission officielle du Parti Québécois, je n’avais pas réussi à visonné l’entrevue via Tou.tv ou le site de TLMEP, mais j’ai fini par la trouvé sur Youtube. Quelques questions pour le moins directes, mais de bonnes réponses néanmoins. À mon retour à Montréal, je lirai avec plaisir et attention votre nouveau livre. Si la course risque d’être ardue, j’ai espoir que vous soyez un déclencheur de débats au sein du parti. On a besoin d’un renouvellement du discours.

  2. Scepticisme ou pessimisme?

    Depuis avril, des centaines de milliers de souverainistes ont presque décrochés parce que le PQ s’est planté complètement jusqu’à son candidat vedette d’alors P.K.Péladeau qui a raté son entrée en politique en donnant prise à la furie médiatique.

    Les dégâts sont très importants, libéraux et caquistes rêvent de
    -réintégrer- le Québec dans la constitution, les libéraux probablement par une arnaque législative sans référendum. Le caractère faiblement politique du Québec actuel favorise son évanouissement culturel et tout court.
    Les candidats au poste de chef du PQ sont devant des difficultés majeures. La souveraineté comme voie de liberté collective est en sérieuses difficultés dont le rayonnement est bien plus faible qu’en 1967.
    La jeunesse québécoise devenait indépendantiste en 1968, 1970. Aujourd’hui, ce qui rayonne au mieux dans la jeunesse c’est une sorte de neutralité, de silence politique.
    Que d’individus ici mêmes plus intéressés à suivre l’actualité internationale et même strictement française que celle du Québec! Espérons tout de même que la lueur de chandelle de la course à la chefferie produise 25% de regain d’intérêt au Québec en tant que réalité politique?

    Laissons les candidats offrir leurs propositions, la situation n’amène pas à favoriser maintenant début novembre un candidat par rapport à d’autres.

  3. L’indépendance naitra le jour ou les indépendantistes cesseront de croire aux beaux discours d’élitistes qui s’en servent avec l’intention de se subjuguer à nos actuels maitres. J’espère voir un indépandantiste gagner la chefferie de ce parti qui a erré trop longtemps à cause de votre soif de pouvoir. En ce sens, je préfère PKP à 1000 Lisés ou 1000 Drainville.

    • PKP n’est pas mieux que les autres. En ce sens, justement, Lisée nous offres une vision juste et direct sans intêret dans d’autres actifs ( Québecor pour certains). N’est-il pas mal-sains que l’ancien président du conseil d’administration de Hydro-Québec soit à la tête du future clan qui fera l’indépendance? Lisée à tout comprit et il fera un excellent chef pour le PQ et pour le Québec.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *