Un élu peut-il bloguer ? Réponse: Oui !

Le blogueur, ici croqué par Chapleau en 2000.

Un élu peut-il tenir un blogue? La réponse est oui. Des sénateurs américains, des élus français (y compris Alain Juppé lorsqu’il était ministre des Affaires étrangères ou l’actuel ministre de l’Économie Pierre Moscovici), plusieurs autres utilisent le blogue pour communiquer avec les citoyens.

L’élu, notamment s’il fait partie de la députation gouvernementale, comme c’est mon cas depuis le 4 septembre 2012, ne jouit évidemment pas de l’entièreté de sa liberté de parole. Et les lecteurs qui m’ont suivi entre octobre 2009 et le 10 septembre 2012 sur le site de L’actualité (vous avez été 1,250 millions à venir plus de 4,2 millions de fois lire 7,4 millions de pages et écrire 52 953 commentaires) et qui me retrouvent ici doivent en être avertis: je ne pourrai plus dire tout ce que je pense.

En fait, oui, je le dirai, mais pas sur la page. Une partie de ce que je pense sera dit au caucus des députés, aux ministres et à la Première ministre. Un élu obtient ce « droit de parole interne », de débattre des enjeux et des orientations avec les autres élus, derrière des portes closes, au moment de la gestation des politiques. Ensuite, il fait preuve de solidarité, même s’il n’en pense pas moins. Mais il ne va pas mener, sur son blogue, des bagarres d’arrière garde, encore moins régler des comptes.

Et si cela réduit, c’est certain, la part de vérités qu’on peut dire dans un blogue, cela n’épuise nullement la quantité d’informations, d’opinions, d’éclairages qu’on puisse y verser, sans jamais (ou, presque jamais) tomber dans la propagande.

Alors voici mon engagement envers vous, chers lecteurs. Je ne vous dirai pas, ici, toute la vérité. Mais je ne vous dirai que la vérité, au meilleur de ma connaissance.

Je continuerai à lire vos commentaires, à mener quelques débats, à vous parler parfois d’autre chose que de politique et, lorsque le temps me le permettra, de vous divertir avec une Vidéo de 10h10, un Gag de 15h15 et autres gamineries dont je n’ai pas l’intention de me départir.

Car, comme le disait Alphonse Allais, « les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux ».

*   *   *

Je ne puis terminer ce texte d’introduction sans remercier chaleureusement toute l’équipe magazine et web de L’actualité pour m’avoir permis de servir sur leurs pages ces dernières années. Ils furent d’une efficacité et d’un professionnalisme exemplaires. Au magazine, l’éditrice était la remarquable Carole Beaulieu. Au Web, la rédactrice-en-chef était la très branchée Crystelle Crépeau. Deux femmes. Vous voyez, j’ai l’habitude d’avoir des patronnes. Je ne serai pas dépaysé à Québec !



56 réflexions au sujet de « Un élu peut-il bloguer ? Réponse: Oui ! »

  1. Bonjour M. Lisée

    Félicitation pour votre élection et bonne chance dans la gestion de votre portefeuille de ministre aux affaires international et à la métropole.

  2. Je vous verrais assez bien comme ministre des Relations internationales ET inter-canadiennes.

  3. Un petit merci adressé aux gens qui ont discuté avec vous sur le blogue aurait été bien agréable.

    Ah ces élus !

    • Vous avez 1000 fois raison.
      En fait vous avez 52,953 fois raison. C’est le nombre de commentaires écrits sur l’ancien blogue en trois ans.
      Merci à tous ceux qui ont contribué au débat et bienvenue dans ce nouveau lieu !
      Jean-François

  4. On recommence à neuf dans un nouveau contexte, au pouvoir cette fois. ce sera intéressant de lire vos commentaires et des réactions qu’ils vont provoquer. Je vous souhaite la meilleure des chances en espérant que vous conserverez les deux pieds sur terre et votre clairvoyance habituelle.

  5. Bonne chance, M. Lisée.

    La politique active n’est pas simple nulle part.
    Mais elle est un incontournable de la vie de tous les peuples.

    Je vous souhaite d’y trouver du bonheur.

  6. Monsieur Lisée,

    tous ces articles écrits seront-t-ils un jour réunis en un livre? J’ai un peu de difficultés à conserver en archives personnelles pour des fins personnelles puisque je n’en suis pas l’auteure.
    Je vous souhaite bien du plaisir dans vos nouvelles fonctions de députés et ministériels. Nous serons tous fixés d’ici mercredi prochain.

    • J’imagine que vous avez acheté Le journal de Lisée : 18 mois de pouvoir, mes combats, mes passions. J’ai fait et lu. Le recul permet de tirer les bonnes leçons pour les futurs combats.

      Notre blogueur souhaite être candidat à la direction du Parti québécois. Comme condition à poser sa candidature, il souhaite que 1000 personnes lui accordent une heure de leur temps d’ici le 30 janvier 2015. Vous trouverez à cette adresse à quoi il s’attend de vous pour cette heure d’appui.

      http://jflisee.org/1000-quebecois-pour-le-changement

      Je propose ici ce commentaire pour m’acquitter en partie de l’heure que je lui ai accordée avec plaisir en reconnaissance d’avoir mis à notre disposition et animé ce lieu d’expression politique citoyenne.

  7. Pour faire des représentation, il faudra attendre de savoir quel sera votre ministère

  8. Et vivement le retour des vendredis: « Temps dur pour les détracteurs du modèle québécois » !!!

  9. Lorsque votre ministère sera déterminé, il nous sera plus facile de cibler une communication.
    Je trouve que les nominations auraient dues se faire plus vite mais je vous invite pas à vous prononcer à ce sujet.
    Beaucoup de décisions administratives, de ré-organisation peuvent être faites bien avant la présentation d’un projet de loi.

  10. Ah, enfin! il porte la cravate! Ce veston gris, chemise blanche, cravate grise, c’est très très bien. Pour ce qui est de votre blogue, je vais le suivre bien entendu!

  11. Belle inititiative ! Je considère que nous avons connu un Jean-François Lisée à son meilleur pendant la campagne. Je suis certain que ce sera pareil pendant l’année à venir.Cette année sera pleine de rebondissement et je crois que Jean-François Lisée sera rassembleur tout comme Mme Marois.

  12. Suite au 4 septembre, il ne fallait pas que le Québec perde son blogueur le plus entreprenant et fructueux. Je pense que la Scandinavie nous envie. Je compatis à la douleur de L’actualité.

    Permettez-moi maintenant de féliciter les électeurs de Rosemont; les nombres de votes en 2007, 2008 et 2012 montrent que leurs préférences s’accordent fort bien avec les miennes d’élection en élection. Si ce n’est pas QS ou ON qui ont fait le travail, vous avez converti plus de 1 500 libéraux et 300 adéquistes.

    Je vous souhaite un bon quatre ans, un ministère le temps venu et une présidence avant la fin de mes jours appréhendée avant 2045.

  13. Très heureux de voir que vous commencez un nouveau blogue. Votre longue expérience de journaliste et votre savoir encyclopédique apporteront de précieux éclairages aux débats que nous devons tenir dans cette sociéte, loin de la facilité et des idées toutes faites.

  14. Chère Madame Gosselin,

    Savez-vous pourquoi il n’y a pas de chicanes ouvertes au parti Libéral ? Réponse: parce qu’ils sont muselés et qu’ils n’ont pas d’autres choix que d’observer de manière imposée la ligne de parti ! Est-ce que vous saviez que feu Claude Béchard a été muselé à plusieurs reprises ? Il aurait été un des meilleurs, sinon le meilleur candidat à la succession de Charest. Savez-vous qu’un autre homme de talent de ce parti à été tabletté durant de nombreuses années parce qu’il représentait une menace pour Charest. Celui-ci à déjà été ministre sous Robert Bourassa et c’était présenté à la course à la chefferie du parti contre Daniel Johnson. Il s’agit de Pierre Paradis qui est actuellement en réflexion, mais qui n’a plus les appuis pour prétendre réellement à la succession. À noter que je ne suis pas du tout libéral. Par ailleurs, du côté du PQ, savez-vous pourquoi il y a autant de chicanes ? Parce qu’ils ne sont carrément pas muselés. Certains devraient l’être, mais en fait seule Mme Pauline a eu suffisamment de « corones » pour imposer suffisamment de ligne de parti pour réussir enfin à accomplir le rêve de sa vie, soit devenir Première Ministre de son Pays « en devenir » (selon certains aux grands espoirs). Mais, la réalité, c’est que les membres du PQ sont totalement indisciplinés et ne sont jamais capables (jusqu’à preuve du contraire) d’établir de consensus. Et c’est en raison de leurs guerres intestines, de l’omniprésence des fameuses belles-mères, que je ne suis plus péquiste depuis belle lurette. Moi, qui croyait tellement en Ti-Poil ! En conclusion, une ligne de parti, c’est important, mais je crois aussi que certains votes doivent être libres à l’assemblée nationale. Il y a toujours bien un bout à aller à l’encontre de ses convictions viscérales. Mais, bon Dieu, on n’a pas a en débattre au su et au vu de tout le monde avec la conséquence de créer des dissensions publiques entre les membres ainsi que des malaises chez les citoyens témoins involontaires de ces luttes internes constantes.

    • Je suis entièrement d’accord avec vous. J’espère que nous serons être disciplinés, mais sans nous émouvoir sur la place publique. Il faut offrir à Mme Marois et son gouvernement toute la latitude nécessaire pour diriger le Québec.
      Nos adversaires fédéralistes se pourlèchent à l’avance, s’il y a crise. Mais en attendant, le PLQ doit se trouver un chef et la CAQ doit se trouver des repères.

  15. Belle initiative de votre part. Je souhaite que ce blogue devienne aussi populaire que l’était celui de l’Actuatlté.

    J’aimerais rappeler à Véronique que tous les élus de tous les partis politiques ont un devoir de réserve en allant sur la place publique: c’est la «ligne de Parti» . C’est justement cette réserve, cette discipline de Parti qui est difficile à maintenir au Parti Québécois parce que ce Parti en est un d’idées; et qu’il est composé de gens généralement très articulés chez qui la passion l’emporte sur l’opportunisme et l’intérêt. Ce qui n’est pas le cas dans tous les partis. Il faudrait être bien naïf pour croire que les députés du PLQ disent tout ce qu’ils pensent. Quant à tout ce qu’ils savent, j’espère qu’on en aura un échantillon lors des audiences de la Commission Charbonneau.

    J’espère que l’intitiative du député Lisée en inspirera d’autres; et surtout que l’information, si précieuse à une saine démocratie, trouvera son chemin dans cette large usine de « fabrication du consentement » qu’est le Québec d’aujourd’hui.

  16. Je suis surprise que vous puissiez continuer à avoir un blogue, mais très heureuse de continuer à vous lire régulièrement. Lorsque vous avez annoncé votre candidature, j’étais déçue parce que je trouve que vous êtes un des analystes politiques les plus brillants et que je serais privée désormais de votre parole. Je comprends que vous serez restreint à «ne dire que la vérité sans dire toute la e vérité», mais ce sera mieux que rien du tout.

    Je vous souhaite d’être heureux dans votre nouvelle fonction et de pouvoir concilier vos obligations avec votre petite famille de quatre mousses.

  17. Vous nous avez tellement motivés que le lendemain de l’election, ma conjointe et moi avons pris notre carte de membre du PQ. Quand le vote est serré, on doit s’impliquer plus.

  18. Je suis très heureux que vous soyez élu, ça rehausse ce parti qui selon moi a besoin d’être revampé. J’ai toujours aimé la façon dont vous abordez les questions et répondez aux faux arguments. que se soit en Français ou en Anglais vous savez trouver les mots qu’on a dans la tête mais que nous ne parvenons pas à exprimer.

    Le Québec est en bonnes mains et j’ose souhaiter que vous ferez en sorte que les 30% des gens qui ont encore peur de se libérer de leurs chaînes finissent par comprendre que comme le monde ne change pas …Le canada non plus ne changera pas pour nous faire plaisir.

    Il y a longtemps que j’ai compris qu’il est préférable de vivre en petits groupes semblables qu’au sein d’une majorité d’inconnus. Le simple gros bon sens et l’histoire de l’humanité nous l’a abondamment montré.

    Longue vie à vous et à notre futur pays.

  19. Je suis de Donnacona, comté de Portneuf. J’ai oublié de le mentionner avec mon commentaire.

  20. Intéressant de lire que maintenant vous n’avez plus toute liberté de parole…. Êtes-vous entré en religion?

    • Pas nécessairement. Certains religieux n’hésitent plus à utiliser la place publique pour parler. Mais dans un gouvernement minoritaire, une certaine discipline doit s’instaurer.

  21. Félicitations J-F,
    Mais sachez qu’on peut etre politicien élu ou intellectuel, mais pas les deux à la fois, au moins, pas publiquement. Bonne chance.

  22. Ce sera de la vérité un peu écrémée, je sortirai mon lorgnon pour lire entre les lignes. En autant que vous ne fermiez pas votre fanal, je suis confiante, il y aura de la discussion, du débat et de la réflexion.

  23. Donc vous nous dites que vous êtes maintenant dans le secret des dieux mais que vous allez faire une faveur aux non élus et leur en dire un peu de la vérité ? Trop aimable.

    Il y a quelque chose qui me dérange beaucoup dans vos 2e et 3e paragraphes. Je crois que c’est le ton. Comme si vous vous faisiez un devoir de bien expliquer aux gens comment ça fonctionne parce que, les gens, au fond, ça ne sait pas vraiment. Et ça gobe ce qu’on leur dit.

    « L’élu (…) ne jouit évidemment pas de l’entièreté de sa liberté de parole. » Comment ça, « évidemment » ?? Je ne trouve pas ça évident, moi ! Je vais dans le même sens que Yves Marineau. Le système politique en place manque clairement de transparence.

    Et en réponse à Guy Boucher, ce que je me pose comme question, c’est pourquoi il y a tant de chicanes au sein d’un même parti, justement ? Est-ce normal ? Il me semble que ça pourrait avoir à voir avec le fait que certains sont muselés … mais c’est peut-être juste moi.

  24. Félicitations. J’aurais aimé que votre implication se fasse dans un meilleur contexte. Merci pour votre implication et bonne chance. Je vous souhaite le ministère que vous espérez.

  25. Felicitations pour votre élection. Je m’en réjouis.

    Cependant quand vous parlez de solidarité je ne peux que vous suggérer la prudence… La solidarité et l’honnête te ne font pas toujours bon ménage. Tous ces gens que nous allons entendre à partir de lundi à la commission sont tous solidaires.

    Vaut mieux être seul que d’endosser les mensonges des autres. Dans tous les corps de métier les gens honnêtes doivent se battre pour ne pas tomber sous le coup des règles établies et tacites. Je vous souhaite de rester honnête et de n’être solidaire qu’envers ceux qui ne vous demande pas le contraire.

    Bon mandat!

  26. Heureux que vous poursuiviez monsieur le député…et peut-être Monsieur le Ministre des relations fédérale – provinciale.

  27. Bravo pour ton élection Jean-François. Je te suivais sur ton blogue de l’Actualité et je continuerai à te suivre sur celui-ci et je suis persuadé que tu nous y diras toute la vérité que tu peux dire. Comme le disait Lao-Tseu: « Ceux qui savent ne parlent pas et ceux qui parlent ne savent pas »

  28. C’est avec plaisir que je vais continuer de vous suivre comme je vous suivais dans l’actualité. Vous êtes une force majeure pour le parti Québecois. Même si les élections ont été un peu décevante, je reste optimiste face à l’avenir. Les libéraux ont gagnés des points parce qu’Ils ont encore utilisé l’argument de peur du chaos. On a déjà connu ça aux 2 référendums. Espérons qu’un jour les Québécois seront enfin assez rassurés pour que nous puissions enfin avoir notre pays.

  29. Merci, pour votre Blogue
    Merci, pour votre implication dans notre communauté,

    Comme le soulignait, je ne me rappel plus qui!!!,Je serai là, nous serons tous là pour supporter votre gouvernement. Car derrière le projet d’indépendance que le PQ porte, il y a un rêve d’une francophonie vivante même si elle partage le territoire avec des millions d’anglophones. Il y a aussi viscéralement, chez les anglophones j’en suis sur aussi un rêve de l’indépendance personnelle, individuelle. Je ne peux pas vraiment imaginer une communauté indépendante si les individus la constituant sont dépendants. Une communauté constituée d’être non dépendant…

    Bonne chance

    Bien content 🙂 de pouvoir vous lire de nouveau

    Pierre S

  30. Je suis super heureuse de te suivre sur ton blog. Merci pour les explications sur l’orientation de ton blog. Je suis certaine que j’apprendrai beaucoup sur les faits et enjeux politiques ou tu seras un très bon joueur…

  31. Toutes mes félicitations pour votre brillante victoire. Bien dommage que mon député, votre voisin, Nicolas Girard, n’aie pas eu le même sort que vous. J’ose espérer que Nicolas sera à nouveau candidat lors de la prochaine élection.

    Puisque tous les gens qui nous représentent à l’assemblée nationale disent qi’ils veulent travailler dans le meilleur intérêt de la population, je me demande encore pourquoi ils doivent le faire derrière des portes closes.

    Je vous souhaite bon courage, parce que vous suivant depuis des années, je pense que vous trouverez difficile ce nouveau rôle de député et, je l’espère, de ministre.

  32. Félicitations M. Lizée, je vous suivais sur le site de L’Actualité et je salue l’intelligence et la grande sagesse dans vos propos, et ce n’est surtout pas la langue de bois. Aussi, votre implication rapide dans votre comté et votre ouverture face à ce nouvel environnement politique assez hétérogène nous donnent espoir pour le mieux-être du Québec. Encore bravo.

  33. Bon début Jean-François. D’une honnêteté intellectuelle limpide, avec du coeur, et de l’humour sous-jacent. On va vous suivre. D’autant plus que vous êtes un élément clé dans le jeu d’échecs que nous impose la situation actuelle. Nous aurions souhaité une nette majorité, mais l’exercice minoritaire dirigé par Pauline Marois, avec une équipe de grand talent et de grand courage, peut être extrêmement productif, malgré l’adversité – et les coups bas que l’on peut d’expérience attendre de certains adversaires. Allez, larguez les amarres pour ce nouveau voyage.

  34. La réponse n’est pas oui! Mai bien « oui, mais… ». Preuve que notre système politique n’est pas du tout démocratique!
    La démocratie est publique.
    Seule la dictature, même élue, se déroule dans le privée!

    • La solidarité dans un caucus n’à voir avec la dictature. C’est évidemment frustrant de ne pas avoir «toute la vérité» mais vous seriez peut-être le premier à dénoncer les sempiternelles chicanes de famille du PQ si toute cette vérité sortait ?

    • D’accord avec vous, la solidarité du caucus est d’autant plus importante que l’on vote plus pour les idéaux du parti que pour les idées du candidat. Même si dans mon cas, je suis plus proche des idées de M. Lisée.

    • LBB et tous les députés qui manifestaient pour le gel des droits de scolarité seront donc solidaires de l’indexation?

    • J’espère que oui, parce que l’indexion est désormais inscrite au programme. Cela faisait vingt ans, minimum qu’on instruisait les gens sur le sujet. Et j’espère que tous ces députés-là s’en souviendront. On saura bien se rappeller à leur bon souvenir.

    • Les élues doivent représenter démocratiquement les intérêts du peuple.
      Ce qui se passe à huis clos se fait généralement dans les intérêts politique du parti, donc des magouilles politiques en vue d’être réélu.
      Il n’y a qu’en temps de guerre que le secret d’État est légitime.
      Tandis que la démocratie doit se passer sur la place publique, au parlement et avec vote libre. Donc, idéalement sans parti politique pour imposé la dictature d’un parti.

  35. ce sera avec plaisir que je vous lirai. Je vous souhaite d’être heureux et d’aimer votre nouvelle vie. Le résultat des élections m’a tellement déçue. Ce que l’on sait maintenant, c,est que les québécois n’aimaient plus jean charest mais aiment encore le parti libéral et que deux québécois sur trois ne veulent pas d’un pays. Quelle désolation. Connaissez vous  »Canadians that support quebec complete separation »
    J’ai échangé avec eux et ca s’est terminé par: Go and close the door on the way out

    Rien à ajouter.

    • En tout respect, nous avons un pays. Dire que « les » Québécois ne veulent pas d’un pays n’est-il pas un peu les mépriser la majorité?

  36. Monsieur le député de Rosemont, toutes mes félicitations et un gros merci pour votre engagement envers la population mais aussi envers les membres de ce parti que nous aimons et respectons pour leur courage, leur détermination, leur confiance, leur ouverture, leur vision sociale-démocrate et cette grande motivation qui nous rassemble tous qui est cette idée qu’il est possible si les québécois le décident de faire de notre nation un pays.

  37. Bonjour,je suis une de vos fans de Rosemont et je viendrai surement vous lire.Je donnerai aussi mon opinion avec plaisir sur vos écrits.Au plaisir de discuter.

  38. Un petit mot sur la netiquette. Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire (vos coordonnées ne seront pas visibles) et je vous demande d’inscrire votre vrai prénom, votre vrai nom et votre ville d’origine.
    Évidemment, les propos hargneux scabreux et vulgaires sont proscrits.
    Merci, et à vos commentaires !
    Cordialement,
    Jean-François

Les commentaires sont fermés.