1980 : et si le Oui avait gagné ?

levtruIl y a 30 ans, les Québécois pour la première fois s’exprimaient sur leur statut politique. Oui, pour la première fois. Ils n’avaient pas été consultés par voie référendaire lors de leur entrée dans la confédération en 1867 et ne le seraient pas, non plus, lors de la réforme de la constitution en 1982.

Il y eut un moment, au printemps 1980, où le camp du Non a craint une victoire possible du Oui. Pour l’histoire, il est intéressant de savoir ce que le premier ministre canadien de l’époque, Pierre Trudeau, l’adversaire historique des indépendantistes, aurait fait. J’ai traité de la question dans mon livre Sortie de secours. La réponse est étonnante. Voyez plutôt :

Que se serait-il passé si le Oui l’avait emporté le 20 mai 1980, à la question telle que posée, avec une majorité absolue mais assez courte ?