Sortir, Voir: Un Mike Ward pas si noir que ça / Mélancolies référendaires

Rire noir avec Mike Ward

Je n’étais jamais allé à un spectacle de Mike Ward. Je savais que son fond de commerce était, ben, le fond de culotte. Je ne voyais pas pourquoi je passerais deux heures à me faire parler d’organes génitaux en vadrouille.

Les démêlés de Ward avec la liberté d’expression ont donné de l’épaisseur au personnage et j’ai été frappé par les bonnes critiques entourant son dernier spectacle. Un spectacle post-traumatique, il faut le dire. Ward mène d’un tribunal à l’autre un combat controversé pour le principe de pouvoir rire nommément d’un jeune handicapé. Il a encaissé le choc en plongeant dans une dépression qui lui a donné des idées suicidaires.

Un hilarant tour de force

(Vidéo) De quoi auraient l’air, en français, les grandes marques de commerce?

Le site français Topito.com s’y est essayé. Résultat: certains titres ne sonnent cool que parce qu’ils sont en anglais – leur sens littéral est assez uncool. Pour ceux qui ont un nom solide, la traduction leur irait tout autant.

J’avais abordé la question de la réglementation internationale de la langue des marques de commerce dans Et maintenant: la diversité linguistique.

Quand Apple montre ce qu’il y a de mieux au monde: il y a Montréal

Ça ne dure que quelques secondes. Mais tout ne dure que quelques secondes dans cette publicité d’Apple célébrant les 30 ans du MacIntosh. Tout y est filmé avec un iPhone, montrant le nec plus ultra de l’application technologique un peu partout sur la planète.

À 1’06 », on est dans le dôme d’immersion totale de la Société des Arts Technologiques de Montréal, dans l’œuvre Dromos des artistes Maotik et Fraction.

Qu’est-ce que la SAT ?

Fondée en 1996, la Société des arts technologiques [SAT] est un organisme à but non lucratif reconnu internationalement pour son rôle actif et précurseur dans le développement de technologies immersives, de la réalité augmentée par l’utilisation créative des réseaux à très haut débit. Avec sa double mission de centre d’artistes et de centre de recherche, la SAT a été créée pour soutenir une nouvelle génération de créateurs/chercheurs à l’ère du numérique.

Industries créatives montréalaises: plein la vue !

Vendredi dernier se tenait, devant 500 personnes, le premier forum stratégique des industries créatives de Montréal, organisé par la Chambre de commerce avec le soutien du ministère de la métropole.

Parmi les présentations, ces quelques vidéos qui valent le détour.

Celui de Moment factory:

Celui du Cirque Eloize:

Celui de C2-MTL