Mon avis sur: Marine LePen, Bernie Sanders, l’UPAC et les seuils d’immigration

J’ai pris l’habitude de mettre directement sur ma page Facebook de courts textes pendant la semaine. Les voici:

Entrevue:

J’ai répondu aux excellentes questions de Guy Perkins

perksPour ne rien manquer, suivez-moi directement sur ma page Facebook

On est toujours le xénophobe de quelqu’un, M. Couillard

Voici le texte publié jeudi dernier par Le Devoir, le Journal de Montréal et de Québec et par le site du Soleil (Seul La Presse a décliné.) On peut entendre aussi l’entrevue que j’ai accordée à ce sujet à Richard Martineau.

Cher Premier Ministre,

Votre prédécesseur, Robert Bourassa, a déclaré un jour qu’« en politique, on dit parfois n’importe quoi ». C’est donc dans cette catégorie de déclarations que j’ai d’abord classé vos propos de dimanche dernier, quand vous affirmiez que le PQ et la CAQ avaient « soufflé sur les braises de l’intolérance » et portaient « un lourd passif en matière d’intégration ».

Immigrants: Pour un Québec nettement plus accueillant !

Grâce aux actions prises par le Parti québécois depuis 18 mois, le taux de chômage des immigrants au Québec a été réduit d’un tiers. Une très bonne nouvelle. (Pour les détails, voir ici.)

Mais nous devons aller encore plus loin. Nous avons beaucoup discuté, cette dernière année, des règles du vivre-ensemble, avec la Charte. Il faut aussi s’assurer de la réussite du vivre-ensemble, et nous nous y attachons avec vigueur.

Exclusif: avec le PQ, 2013 fut une année RECORD pour l’emploi des immigrants

Emploi en immigration: l’énigme du taux d’emploi et du taux de chômage

Les chiffres de Statistiques Canada sont nets: au Québec la proportion des immigrants qui ont un emploi est supérieure à la celle de l’Ontario et de la Colombie Britannique, pourtant souvent cités comme des paradis de l’immigration.

Pourtant, le taux de chômage de l’immigration, même s’il a chuté de 35% en 2013, reste supérieur à celui de ces deux provinces. Pourquoi ?

La ministre de l’Immigration nous écrit. On lui répond.

weil-88x150Le blogue aime le courrier, vous le savez. Cette fois, la ministre québécoise de l’Immigration, Mme Kathleen Weil, a cru bon de prendre la plume, après avoir pris connaissance d’une chronique portant sur son travail.

Je vous l’offre avec mes remarques entrelardées:

Weil: Une chronique de M. Jean-François Lisée, dans laquelle celui-ci exprime ses inquiétudes quant à l’incidence de l’immigration sur l’avenir du français au Québec, me fournit l’occasion de rappeler la politique et les récentes actions du gouvernement à cet égard.