Laïcité: au nom de qui Valérie Plante parle-t-elle ?

Sur la laïcité, Valérie Plante et Denis Coderre sont sur la même longueur d’onde. Mais qu’en pensent vraiment leurs électeurs ?

La mairesse de Montréal a pesé de tout son poids, hier, contre le projet de loi sur la laïcité déposé par le gouvernement québécois. L’opposition officielle à l’hôtel de ville réclame que Montréal soit exempté de son application, rien de moins !

Disons d’abord que les opinions de ces élus sont légitimes et qu’ils pourront l’exprimer dans la consultation qui précédera l’adoption de la loi par l’Assemblée nationale. Mme Plante s’insère parfaitement dans les traces de son prédécesseur Denis Coderre qui s’opposait, en principe, à ce genre de mesures mais qui avait poussé le bouchon un peu plus loin en laissant entendre qu’il n’appliquerait pas ses dispositions dans sa ville. J’étais à l’époque ministre responsable de la Métropole et je l’avais semoncé à ce sujet (Il avait même récidivé lors de la loi libérale sur l’interdiction du voile intégral, beaucoup plus timide – voir plus bas).

Les propositions du Parti Québécois en immigration : Pour passer vraiment de l’échec au succès

Voici les propositions que nous avons rendu publiques aujourd’hui.


Prologue : des constats douloureux

On ne peut sérieusement faire de proposition de réforme de l’immigration sans faire un énorme constat d’échec de la politique menée depuis 15 ans par les gouvernements libéraux. En cette période préélectorale, on ne peut non plus passer sous silence le danger que représentent les propositions avancées par la Coalition Avenir Québec.

Nous allons d’abord revenir rapidement sur ces constats avant d’exposer nos propositions, réalistes et pragmatiques.

Parti libéral du Québec
Depuis 15 ans, la politique d’immigration libérale est un échec complet 

Échec à adapter la sélection des immigrants pour répondre intelligemment à une pénurie de main-d’œuvre prévisible et prévue depuis longtemps par tous les démographes;

Échec à reconnaître les diplômes et les acquis des nouveaux Québécois pour assurer leur succès d’intégration, entraînant des taux de chômage indécents parmi ceux-ci;