Mon premier engagement de peut-être-futur-candidat

Il m’est venu spontanément, en discutant avec Benoît Dutrizac ce vendredi, dans une entrevue franche et rigolote qui porte à la fois sur la course au leadership, la difficulté d’être chef du PQ, l’héritage de Robert Bourassa, les montées de lait de Jean Lapierre et de Lucien Bouchard, l’image que font de moi les caricaturistes et la vraie raison pour laquelle je me suis coupé la barbiche.

À écouter ici. (Indice, l’engagement à quelque chose à voir avec la toponymie, mais pas comme le pense Garnotte, ici dans Le Devoir.)

direction-du-pq-un-prolongement-logique-de-mon-parcours-politique

Un printemps caricatural

Les suites de l’élection, la rentrée parlementaire, la pré-course à la direction du PQ ont nourri les caricaturistes ces derniers mois.

À mon habitude, je vous en présente les meilleures:

D’abord Chapleau montre Bernard, Pierre-Karl et moi fort jaloux du résultat référendaire en Ukraine.

Chapleau, La Presse

Chapleau, La Presse

Ygreck nous réunit pour une Fête nationale québécoise moins festive.

Ygreck, Journal de Montréal

Ygreck, Journal de Montréal. (Notez que c’est Pauline dans le rôle de la Vierge, mais l’enfant est non-identifié.)

Chapleau semble penser que j’ai emprunté quelque chose à Bernard, qui lançait à tous une invitation à se joindre au PQ.

Chapleau, La Presse

Chapleau, La Presse

Mais Bernard n’est pas rancunier. Après les problèmes cyclistes de Pierre-Karl et de Sylvain Gaudreault, il me prodigue d’excellents conseils de prudence:

Ygreck, Journal de Montréal

Ygreck, Journal de Montréal

Bon été !

Une campagne caricaturale

Rions un peu.

J’ai beaucoup écrit, ces derniers temps, sur les raisons de la défaite. C’est le temps de prendre assez de recul pour retrouver le sourire.

Selon mon habitude, je collige la propension des caricaturistes à croquer votre blogueur favori. Voici le fruit de leur travail pendant la campagne électorale… et un peu depuis.

L’arrivée de PKP a été un grand déclencheur de la plume caricaturale pendant la campagne.

D’abord Chapleau nous fait tous danser sur le rythme de Pierre-Karl, avec le poing levé !

Chapleau, de La Presse

PKP nous entraîne vers le haut, puis, note Côté,

Éloge de la langue de bois

Avouez que le métier de politicien est périlleux. D’une part il y a la population qui réclame de l’authenticité. Les chroniqueurs relaient le message avec force en dénonçant la langue de bois et en reprochant aux élus de « sortir la cassette ». Ah si seulement ils livraient le fond de leur pensée ! Ah, si seulement ils n’étaient pas prisonniers de la ligne de parti ! Ah, si seulement ils faisaient de la politique autrement !

Prenez la question des avis juridiques de la charte — au hasard ! Aux Coulisses du pouvoir dimanche, l’ancien ministre péquiste Pierre Duchesne est interrogé sur cette question. Prudent, il l’esquive. Il ne dit rien de faux. Il esquive.

Bang!  Patrick Lagacé le harponne dans sa chronique de mardi du quotidien La Presse: « Pierre Duchesne répond donc par de la bullshit… »
(Transparence totale, bien que Pat soit un ami, j’ai déjà eu droit à cet exact traitement de sa part.)

Un automne 2013 caricatural

En cette fin d’année, un petit retour sur l’actualité de votre ministre-blogueur, vu par la plume des caricaturistes:

1) La Charte des valeurs

En août, les journalistes obtiennent des infos sur la future proposition de charte:

735888-28-aout-20136a00d8341c5dd653ef019aff17f081970c-800wiLe projet proprement dit est rendu public par Mme Marois et Bernard Drainville en septembre, pendant que je suis en mission en Afrique. À mon retour, j’interviens: