Lire: Jean Chrétien, globe-trotter

Le Canada est une puissance internationale moyenne. Chacun de ces mots compte. Puissance, car elle dispose d’une armée, d’une diplomatie, d’une économie, qui la place parmi les 10 premières nations au monde (et qui la fait s’accrocher à une place fondamentalement précaire au G7). Moyenne, parce qu’elle est assise autour de géants, USA, Chine, France, Allemagne, qui la dépassent d’une ou deux têtes.

Par contraste, les États-Unis et la Chine sont des grandes puissances. Peu importe qui gouverne leur État, cette puissance existe et le reste de la planète doit composer avec elle.

La projection internationale du Canada est toute autre. Puisqu’elle est moyenne, elle peut agir au dessus de la moyenne ou en bas de la moyenne, c’est selon. Selon quoi ? Selon sa conjoncture, la force de son économie, ses objectifs internationaux, les politiques et, pour beaucoup, la personnalité de son premier ministre.

Comprendre l’Inde (4): Chine et Inde, rivaux ou partenaires ?

Ils sont émergents, mais ils n’ont pas beaucoup, l’un envers l’autre, d’entregent. Pour le dernier Planète Terre, deux experts, Serge Granger et Jean-François Huchet, décrivent pour nous les rapports difficiles entre les deux peuples qui vont définir le XXIe siècle.

chineinde

Serge_Granger-2-12b089782765018544-9899aSerge Granger est professeur à l’École de politique appliquée de l’Université de Sherbrooke.
Dernière publication : « La Chine et l’Inde dans les relations internationales », dans Introduction aux relations internationales : Thèmes, pratiques et enjeux, sous la dir. de Stéphane Paquin et Dany Deschênes. Montréal : Chenelière Éducation, 2009.

Huchet-efbaf great_game1-eb5b1Jean-François Huchet est directeur du Centre d’études français sur la Chine contemporaine (CEFC) à Hong Kong.
Dernière publication : China and India in Central Asia, A new great Game ?, sous la dir. de Jean-François Huchet, Marlène Laruelle, Sébastien Peyrousse et Bayram Balci. New York : Palgrave Macmillan, 2010.

Comprendre la Chine 5 – Quel avenir pour la Chine: Scénario rose, scénario noir

J’ai gardé le meilleur pour la fin. Comment réfléchir à l’avenir de la Chine ? Un des meilleurs sinologues de la francophonie, Jean-Philippe Béja de Sciences-Po Paris, est venu nous tracer deux scénarios, un rose et un noir, pour les 15 prochaines années.

Il l’a fait dans le cadre de notre série Le Monde en 2025, en collaboration avec la Grande Bibliothèque. Vous pouvez aller au début de sa conférence à 6’20 »

auton196-103b9Grand spécialiste de la Chine, Jean-Philippe Béja est l’auteur de nombreuses publications sur les transformations de la société et du système politique chinois. Parmi ses publications récentes, se trouve le livre A la recherche d’une ombre chinoise (Seuil, 2004), retraçant l’histoire du mouvement démocratique en Chine de 1919 à 2004. Il a également traduit et publié Les archives de Tiananmen (Le Félin, 2004) de Zhang Liang, rendant ainsi disponible au lecteur français le compte rendu le plus exhaustif et le plus détaillé du processus décisionnel ayant mené à la répression en 1989 du mouvement de contestation du gouvernement autoritaire Chinois.

Comprendre la Chine: 5. Des ambitions mondiales

La Chine est-elle foncièrement impérialiste et, si oui, comment si prend-elle? Deux auteurs ont puisé dans le passé géopolitique de l’empire du milieu pour mieux comprendre ses ressorts et stratégies.

gazibomamoudou-8c560-4692d image-3-c94f6Mamoudou Gazibo est professeur agrégé au département de science politique de l’Université de Montréal et Roromme Chantal, doctorant en science politique à l’Université de Montréal
978-2-7606-2250-0-dd111Parlent de leur livre : Un nouvel ordre mondial Made in China ? éd. PUM, mars 2011

(Aller à 10’47 »)

Comprendre la Chine: 4. Balbutiements et reculs démocratiques

Existe-t-il un désenchantement démocratique en Chine ? La réponse de nos invités:

(Aller à 18’17 »)

balme_web-181bf pc2010_2_couv-small200-15b56Stephanie Balme est chargée de recherche au CERI-Sciences-Po Paris et professeure invitée à l’université Tsinghua de Pékin
Dernier texte paru : Building constitutionalism in China, MacMillan Livre David, Xang Xioguang et le projet d’une religion… dans Perspective chinoise, 2009/4
ownby-2-f1356 perspectives_chinoises-f656cDavid Ownby est professeur agrégé du département d’histoire de l’Université de Montréal et est directeur du Centre d’études de l’Asie de l’Est de l’Université de Montréal.
Dernier texte paru : « Kang Xiaoguang : sciences sociales, société civile et religion confucéenne », dans Perspectives chinoises, avril 2009.