Lire: La réticente, Michelle Obama

Michelle ObamaCe qu »il y a de plus remarquable dans le récit autobiographique de Michelle Obama est la contradiction entre sa vie souhaitée et sa vie vécue.

Dans le premier acte il y a la jeune femme déterminée à utiliser à plein le levier de l’éducation pour dépasser ses origines modestes de classe moyenne inférieure noire du South Side de Chicago et devenir une professionnelle travaillant dans une tour à bureau du centre-ville.

Lire: Dans les entrailles de la maison Trump

Pourquoi lire un autre bouquin sur les entailles de la maison blanche de Donald Trump ?

Après Fire and Fury: Inside the Trump White House d’un journaliste qu’on avait autorisé à roder dans les corridors pendant des mois, après Fear: Trump in the White House de Bob Woodward,, dont je parle plus bas, n’en sait-on pas suffisamment ?

Mon avis sur: Marine LePen, Bernie Sanders, l’UPAC et les seuils d’immigration

J’ai pris l’habitude de mettre directement sur ma page Facebook de courts textes pendant la semaine. Les voici:

Entrevue:

J’ai répondu aux excellentes questions de Guy Perkins

perksPour ne rien manquer, suivez-moi directement sur ma page Facebook

Où étiez-vous, quand René Lévesque est mort ?

Ce matin, Pauline Marois a déposé une gerbe de fleurs au pied du monument de René Lévesque, sur la colline parlementaire. Photo de Pascal Ratthé pour Le Soleil.

Ce jeudi matin, autour de la statue de René Lévesque devant le Parlement, les élus péquistes d’hier et d’aujourd’hui (et de demain, car il y avait beaucoup de brillants attachés politiques) saluaient l’homme qui incarne à lui seul l’intégrité et l’idéal d’indépendance.

La guerre contre les femmes. La vraie.

Pendant l’été, quelques billets de blogue choisis, en rappel.

gop-war-on-womenJ’avoue avoir piqué une colère en 1991 quand la féministe Susan Faludi a publié son Backlash : La guerre froide contre les femmes. Elle y affirmait que la société masculine américaine agissait de mille manières pour faire reculer les droits des femmes chèrement acquis en 30 ans. Arrivant de quatre ans de correspondance aux États-Unis j’avais constaté qu’au contraire, les gains féminins se multipliaient et je trouvais contre-productif de tenter de culpabiliser les hommes qui, tant bien que mal, s’ajustaient à cette nouvelle réalité.