Legault et la fiscalité: la « droite inefficace » !

417162-dores-avec-positions-m-legault-150x150Il y a très très longtemps, dans une galaxie politique très éloignée, François Legault se disait indépendantiste, québécois, et partisan de la « gauche efficace ».

La transformation est complète. Il est maintenant fédéraliste, « canadian », et dit « partager des valeurs avec Stephen Harper ».

Lors de son allocution à la Chambre de Commerce de Montréal ce mardi, Pauline Marois a disséqué les mesures fiscales proposées par M. Legault et a bien démontré qu’il était maintenant passé à la « droite inefficace ». J’invite mes lecteurs de centre-droit à y prêter attention, car c’est assez étonnant. Elle présente brièvement ses propositions et les compare à celles de la CAQ.

Extraits:

Débat: Legault et Charest dans une dimension parallèle ?

579270-francois-legault-jean-charest-pauline-1C’est mon estimé collègue blogueur Paul Wells, de Maclean’s, qui introduit l’idée d’autre dimension dans le débat québécois. Juste après le débat de dimanche soir, il a écrit ceci:

Marois, who’s been depicted by Charest as a flake, tried to appear reassuring, competent and moderate. Legault, a doughy middle-aged fellow who founded Air Transat in the mid-’80s and was recruited into Lucien Bouchard’s PQ government more than a decade ago, pretended he sprang naked from an egg yesterday and that he’s amazed to discover what’s been going on in Quebec while he was vacationing in another dimension.

Je traduis:

Marois, que Charest a décrit comme une faible d’esprit, a tenté de paraître rassurante, compétente et modérée. Legault, homme d’âge moyen un peu enveloppé qui a fondé Air Transat dans la mi-80 et fut recruté dans le gouvernement de Lucien Bouchard il y a plus de 10 ans, a prétendu qu’il venait de sortir tout nu d’un oeuf hier et qu’il est renversé de découvrir ce qui s’est produit au Québec pendant qu’il était en vacances dans une autre dimension.

Le plan Legault: Abolir 7 000 emplois

Cette vidéo circule sur la toile:

Pas inintéressant de lire ce qu’écrit à ce sujet Claudette Carbonneau, ex-présidente de la CSN:

La fosse aux trésors de la CAQ, c’est la lutte au gaspillage et à la débureaucratisation. Quand on questionne le comment, on se retrouve au royaume du déjà-vu et d’une réingénierie abordée une fois de plus par le biais des structures.

Hier, c’était la disparition des régies régionales et la fusion des établissements qui allaient sauver le système de santé. Aujourd’hui, ce sont les agences qu’il faut abolir. Hier, c’était la fusion des commissions scolaires, voire leur disparition. Aujourd’hui, ce sont les centres de services avec à la clé des économies incommensurables! Deux fois dans les neuf dernières années, nous avons révisé les organismes publics dans le but d’en éliminer. Parlant débureaucratisation, peut-on s’affairer à des travaux plus utiles?

Dette: le plan de 400 ans de François Legault

C’est un plaisir d’entendre Bernard Drainville démonter les chiffres du chef de la CAQ:

C’est aussi éclairant de lire ce qu’en écrit Nicolas Marceau:

Ainsi, la CAQ promet de ramener la dette du Québec au même niveau que celui des autres provinces canadiennes en une dizaine d’années. Pour réaliser cette promesse, François Legault devrait rembourser un montant de 81,5 milliards de dollars au cours des dix prochaines années. Il prétend pouvoir le faire en versant la totalité des redevances perçues sur les ressources naturelles non renouvelables, qu’il ne prévoit pas hausser. Les revenus miniers sont évalués à quelque 4 milliards de dollars au cours de la prochaine décennie. Le chef de la CAQ prévoit aussi affecter des hypothétiques redevances perçues sur le pétrole au remboursement de la dette alors qu’aucune entreprise pétrolière ne prévoit verser de redevances avant 2015, et ce, dans le meilleur des cas.