Lire : Qu’attendent les producteurs pour réaliser une série sur Denise et Dodo ?

Ceux qui ont mon âge ont grandis avec elles. Les moins de 40 ans savent qu’elles font partie de la culture québécoise. Elles se sont racontées, dans des livres parus, pour Denise Filiatrault, en 2017, et pour Dominique Michel, en 2006. Je vous en parle aujourd’hui car je les ai lus au cour des derniers mois avec bonheur et que je veux lancer un cri du cœur aux producteurs/trices de séries télévisées.
Denise Filiatrault

Lire: Les étonnantes aventures pré-sexologiques de Jocelyne Robert

Mensonges d'enfance, Jocelyne RobertLa sexologue la plus connue au Québec, Jocelyne Robert, n’a embrassé cette passion qu’au début de la trentaine. Qu’a-t-elle fait avant ? C’est ce qu’elle révèle dans deux romans autobiographiques, sous le voile transparent de son héoïne, Gwendoline Dernière.

Le premier tome, Mensonges d’enfance (2015), trace le portrait de l’éveil d’une enfant montréalaise catholique d’un milieu populaire des années 1950. On est dans la découverte de la vie, de ses secrets, de ses travers.

À lire: Les coulisses secrètes de l’Europe


Varoufakis, Conversatins entre adultes
Qu’est-ce que le pouvoir ? Ou plutôt qui détient, en définitive, le pouvoir de décision ? Après plusieurs décennies à naviguer dans les arcanes du parti démocrate américain, l’organisateur devenu éminence grise du parti, Robert Strauss, a décrit ainsi sa lente découverte de la réponse à cette question:

À lire: L’espionne de Margaret Atwood

margaret atwoodOui, j’ai lu The Testaments, la suite de La servante écarlate, de Margaret Atwood. Oui, je l’ai lu en moins de 48 heures. Oui, je vous le recommande chaudement.

Atwood est une romancière remarquable. J’ai dû lire la moitié de sa production, presque toujours avec délice (je n’ai pas terminé sa trilogie de science fiction MadAddam , que je trouvais répétitive, mais je recommande chaudement La voleuse d’hommes/ The Rubber Bride, Le tueur aveugle/Blind Assasin  et son essai sur la dette Comptes et légendes/Payback)

À Lire: Élisabeth Warren, la bouillonnante réformiste

Elizabeth Warren, This Fight Is Our Fight

La nouveauté de la campagne à l’investiture démocrate américaine n’est ni le favori Joe Biden, dont c’est la troisième tentative, ni le socialiste Bernie Sanders — il incarnait la nouveauté en 2012 — mais Elizabeth Warren.

La prof d’économie a surgi dans le débat national au moment de la crise économique de 2008. Son diagnostic était sans appel: la déréglementation financière était à la source du dérèglement. Conseillère épisodique de Barack Obama (qui, malheureusement, ne l’écoutait que très peu) elle a proposé, puis dirigé, une nouvelle agence de protection des consommateurs face à l’arbitraire financier.