Voir: Une première fiction sur les ‘deep fakes’ / et un docu sur la Casa de papel

Pour l’instant, on a beaucoup vu des « hypertrucages » (deep fakes) de politiciens, dans des démonstrations de ce qui pourrait être produit pour tromper les électeurs. Des hypertrucages auraient aussi cours dans l’industrie du porno, pour y introduire les visages — mais non les corps — d’actrices connues.

Le New York Times en a fait un excellent exposé l’an dernier:

 

Voir: Comment rendre les pourriels hilarants !

Il y a beaucoup de temps à tuer pendant le confinement. Que faire lorsqu’on a fini la liste des choses indispensables, utiles, agréables ? Faire des folies.

Mon fils a attiré mon attention sur le passe temps d’un humoriste britannique, James Veich. Depuis plusieurs années, il régale ses auditoires avec le récit de ses correspondances avec les gens qui lui envoient des courriels et des pourriels. Un magasin l’invite par courriel à l’inauguration d’une succursale dans son quartier ? Il propose d’organiser une fête à l’entrée et de leur envoyer la facture.

Voir – Femmes d’action à l’écran : une déferlante

Ce n’est plus une tendance, c’est une déferlante. Les femmes d’action dominent désormais le genre. Dans l’attente de la sortie de Black Widow, avec Scarlett Johansson (deuxième film consacré à une héroïne de Marvel, après Captain Marvel –  1,1 milliard US au box office) et de la suite de Wonder Woman (820 millions US), sans parler de la version non-animée de Mulan de Disney, il faut constater que l’ère de la femme d’action s’impose à l’écran. C’est vrai pour les supers-héroïnes, vrai aussi pour les espionnes qui nous on offert, depuis deux ans, d’excellents films.

Voir: L’arnaque du recyclage du plastique / Faut-il passer 4 heures avec Hillary ?

Saviez-vous que l’industrie du plastique est, en ce moment même, en pleine expansion ? Qu’une usine géante est en construction ? Et moi qui pensais que le plastique avait entamé son déclin ! Vous aussi ? Le documentaire « Plastic Wars » présenté par Frontline vous ouvrira les yeux.

Voir: « Visionnez bleu » 3 bons films québécois récents

Un bon slogan, pour le confinement !

Nous avons quand même de la chance, nous Québécois, d’avoir accès dans notre salon à un incroyable buffet audio-visuel. Nous sommes à la rencontre des civilisations américaines et françaises et consommons, en VO ou en version doublée, les joyaux de la production étrangère. Mais nous avons aussi la chance d’avoir développé une production locale qui offre, chaque année certes, son lot de citrons, mais également une bonne quantité d’oranges.