Lire: La guerre des métaux rares

 terres rares, ChineLes métaux indispensables à nos téléphones intelligents, à nos éoliennes et à nos panneaux solaires sont-ils la face cachée, sale, du virage écologique ?

Dans ‘La guerre des métaux rares’ le journaliste Guillaume Pitron offre à la fois un reportage et une analyse de ce dilemme émergent.

Reportage, car il se rend dans les lieux d’extraction de ces métaux. La condition des mineurs est pitoyable, les précautions environnementales, inexistantes.

Voir: Indigestion d’effets spéciaux ? L’antidote: Deux films français en costumes !

Vous en avez trop vu pour l’instant, des vaisseaux spatiaux, des dragons cracheurs de feu. Des séries américaines ou britanniques, même, de Netflix ? Vous souhaitez quelque chose de plus calme, de plus posé, de plus réfléchi ?

J’ai la solution. Disponibles dans les replis de Illico ou Netflix, deux gentils films français en costumes d’époque qui marient romantisme, élégance, esprit, sans la moindre poursuite de voiture.

Jean Dujardin en liberté

Lire: Éclairant/Épeurant voyage chez les Guerriers de la justice sociale

Les contraires s’attirent. Ou du moins ils m’attirent. D’où cet aveu:

C’est parce que j’ai lu et fait la recension du dernier livre de Mathieu Bock-Côté (L’Empire du politiquement correct) la semaine dernière que j’ai décidé de lire et de rendre compte du livre qui en est son exact opposé, et qui aurait pu s’appeler « Apologie du politiquement correct », par Judith Lussier.

Sortir: Émotion forte et rigolade d’été sur les planches

Au TNM: Un autre coup de poing émotif de Michel Marc Bouchard

Le prolifique auteur d’Alma revient chez lui (ça se passe à Alma) et sur les planches du TNM avec son complice le metteur en scène Serge Denoncourt pour plonger le spectateur dans un drame émotif de haute tenue.

Voir: Avengers – Monumental !

(Avis: il n’y a pas de divulgacheurs dans ce texte)

Maintenant que la dernière page est écrite, il faut prendre un pas de recul pour embrasser d’un seul regard l’ensemble de l’oeuvre. Et admettre qu’elle est gigantesque. Avengers – Phase Finale vient clore une série de 22 films échelonnés sur 11 ans. (Oui, je les ai tous vus. Certains plus d’une fois). Jamais l’histoire du cinéma ne nous avait présenté un narratif d’une telle ampleur, ajoutant chaque année de nouveaux personnages, des interactions, de nouvelles couches de complexité.