Palmarès de mes coups de gueule 2015 !

Mon équipe a choisi pour nous un palmarès des coups de gueule 2015 du député de Rosemont.

Les voici, dans l’ordre qu’ils ont choisi:

# 1 : Le ministre Barrette promet d’abolir les frais accessoires, sauf une fois au chalet !


# 2 : Pénurie de seringues ? Le ministre de la santé est parti avec le cash !


# 3 : Quand Phillip Morris fait des clins d’œil aux dépanneurs

La Semaine du Député de Rosemont

Première rencontre des 1000 Québécois pour le changement: une belle réussite

Dimanche dernier, nous avons tenu notre première rencontre des 1000 bénévoles pour le changement. Une centaine de bénévoles étaient présents, parmi les 500 qui ont déjà répondu à mon appel de donner chacun au moins une heure de leur temps à notre campagne. Nous avons discuté, en ateliers sur le contenu, les communications, l’équipe web, l’organisation, dans une grande convivialité et une volonté de changer les choses.

La Semaine du Député de Rosemont

À la défense de Radio-Canada

Ici avec Jacques Létourneau, président de la CSN et Thetfordois d'origine comme moi. Et une apparition de Sol !

Ici avec Jacques Létourneau, président de la CSN et Thetfordois d’origine comme moi. Et une apparition de Sol !

Dimanche midi je me suis joins aux milliers de personnes qui manifestaient pour protester contre le démantèlement de Radio-Canada par le gouvernement fédéral.

J’ai publié quatre propositions pour dompter l’hyper-concentration des médias au Québec, pour préserver la qualité de l’information régionale, pour assurer la protection de l’information dans les salles de rédaction et pour affirmer l’autonomie du service français de Radio-Canada.

La Semaine du Député de Rosemont

Comme vous le savez, j’étais en tournée régionale la fin de semaine dernière — de Rimouski à Rouyn-Noranda.

Lundi j’ai pu m’entretenir à Rouyn-Noranda avec les membres du collectif de défense des droits des locataires et j’ai pu, à chaque étape, constater l’ampleur du ressentiment régional contre la volonté du gouvernement Couillard de démanteler les outils locaux de développement. J’en ai parlé notamment au journal La Frontière d’Abitibi: « Si le PLQ était une compagnie, les Québécois pourraient le poursuivre pour bris de contrat ! »

Le plan Couillard: déraciner le pouvoir citoyen, éteindre la différence québécoise

Si vous aviez 3000 bénévoles, répartis dans toutes les régions du Québec, prêts à épauler de jeunes entreprises pour les aider à se développer, les mettriez-vous à la porte ?

C’est ce que le gouvernement Couillard a décidé de faire, en abolissant les Centres locaux de développement, un élément dans une entreprise systématique de destruction du pouvoir citoyen dont l’ampleur apparaît lorsqu’on additionne les réformes annoncées.