Comment le PLQ nuit à Montréal et mission au Pérou – La Semaine du Député de Rosemont

Comme chaque dimanche, mon résumé de la semaine.

Rosemont a maintenant un frigo collectif!

Un frigo collectif, surnommé le Frigo des Ratons, accessible à tous et géré par la communauté a vu le jour dans une ruelle du quartier (entre Rosemont et Holt et entre la 4e avenue et la 5e avenue). Le principe est simple : quiconque peut à tout moment y déposer de la nourriture et en prendre la quantité de son choix. Le projet de Patrick Bodnar, enseignant de Rosemont s’est ainsi concrétisé et bénéficie maintenant à toute la communauté! Bravo pour cette belle initiative. J’étais présent à l’inauguration dimanche dernier.

Le gouvernement Couillard nuit à la métropole

Accompagné de mes collègues députés du caucus de Montréal du Parti Québécois, Carole Poirier, Nicole Léger et Maka Kotto, ainsi que du député de Rousseau, Nicolas Marceau, et le député du Bloc Québécois de La Pointe-de-l’Île, Mario Beaulieu, nous avons démontrés les effets néfastes qu’ont eus sur la métropole deux ans de gouvernement Couillard.

Depuis l’arrivée au pouvoir des libéraux en 2014, la métropole est en moins bonne santé économique et sociale.

  • Les investissements étrangers ont baissé à 867 M$. Les libéraux n’ont pas de politique économique et le seul indicateur en croissance c’est le chômage;
  • le Fonds de développement et de reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre, dédié à l’aide à la francisation est passé de 8,5 M$ en 2013-2014 à 4 M$ pour 2015-2016 et 2016-2017;
  • Les coupes en matière de logement social et communautaire sur l’île de Montréal sont majeures. On est passé de 1150 unités construites en 2013‑2014 à 550 en 2015-2016 sur l’île de Montréal, alors que les besoins sont énormes;
  • l’austérité libérale s’est même attaquée à l’éducation de nous enfants puisqu’il manque 209 M$ dans les commissions scolaires de l’île de Montréal.

La Confédération parlementaire des Amériques (COPA) au Pérou

Je me suis envolé mardi  vers Lima, au Pérou, à titre de Président de la Commission de la démocratie et de la paix et responsable de la mission au Pérou de la COPA.

Nous observons ce dimanche le déroulement du premier tour des élections générales péruviennes du 10 avril.  Notre délégation comprend 28 parlementaires provenant de plusieurs pays — Brésil, Panama, Argentine, Mexique, États-Unis et Bolivie.

C’est ma première expérience d’observateur électoral, mais je sens que ce ne sera pas la dernière.2016-04-08 COPA

35 ans pour l’organisme Autisme Montréal 

Avant de partir j’ai enregistré des mots d’encouragement pour des organismes que je soutiens.

Ainsi, le mois d’avril est le mois de l’autisme au Québec. Autisme Montréal tenait une soirée- bénéfice à laquelle je n’ai malheureusement pas pu assisté qui soulignait également leur 65 ans d’existence. J’ai tout de même tenu à leur transmettre quelques mots :

Je suis intervenu à plusieurs reprises l’année dernière afin de rappeler à la ministre Charlebois l’urgence d’agir pour les autistes qui manquent de services. Au lieu de diminuer les listes d’attente pour les enfants autistes et augmenter l’offre de services, elle a décidé qu’il fallait «en jaser» lors d’un forum, forum qui s’est avéré décevant. La ministre a annoncé: la publication d’un plan d’action d’ici 11 mois. Peut-être de l’argent dans le budget de… 2017 ! Déplorable! Elle a déçu et démotivé tout le milieu de l’autisme. (J’ai fait une synthèse de la situation sur ma page Facebook)

Ressources intermédiaires et frais accessoires

C’est avec grand plaisir que j’ai accordé une entrevue à Kéven Breton de la chaîne Ami Télé pour l’émission Ça me regarde. J’ai ainsi pu expliquer concrètement les impacts des coupes dans les ressources intermédiaires ainsi  le scandale des frais accessoires légalisés dans les réformes du ministre Barrette.

Les Compagnons de Montréal innovent encore!

Après l’ouverture de sa boutique de vêtements et accessoires de seconde main, Compagnons de Montréal crée un espace mobilier où l’on retrouve des meubles revampés : L’Annexe, jolies vieilleries. Bravo pour cette magnifique initiative. Je suis impatient de visiter cette boutique écoresponsable!

 

Bonne semaine!



Une réflexion au sujet de « Comment le PLQ nuit à Montréal et mission au Pérou – La Semaine du Député de Rosemont »

  1. Bonjour.

    La COPA est-elle intègre et neutre ? Bien regardons le comportement de nos médiats face aux pays progressistes d’Amérique latine. Est-ce que les reportages transmettent quelque peu, un peu, beaucoup… de ce que la COPA émet comme commentaire sur les élections observées ?
    Ou bien, le silence radio. Et comment réagit la COPA sur la couverture médiatique…..

    Questions, Questions….

    Mais, regardons du côté du FMI, ce fond d’aide mondial. Un euphémisme ?

    Christine Lagarde : « Plus le monde va mal, mieux c’est pour le FMI »
    Par Tyler Durden
    Mondialisation.ca, 08 avril 2016

    «« Il va de soi que la seule prérogative de Christine Lagarde, en tant que Directrice générale du Fonds monétaire international, est de s’assurer que “le FMI aille bien“.

    L’interview se conclut sur ces mots : “Nous devons être en mesure d’inventer et de nous réinventer de plusieurs façons.” Et il se trouve que l’une de ces façons de se “réinventer” face à “un client” a été enregistrée par vidéo. En voici la partie la plus intéressante : »»

    «« Knowledge@Wharton : Parmi les nombreuses choses que vous faites, qu’est-ce qui vous passionne le plus ? Que voudriez-vous vraiment voir se produire ? Il peut s’agir aussi d’une petite chose, pas nécessairement de quelque chose d’important. Qu’est-ce qui anime véritablement votre coeur ?

    Ch. Lagarde : C’est assez compliqué. Je crois que c’est une chose importante… que c’est ma toute première préoccupation. Voyez-vous, cette institution est vraiment fascinante, car elle est complètement à contre-courant : “Quand le monde qui tourne autour du FMI va mal, nous, nous allons bien. C’est dans ces périodes que nous commençons à devenir particulièrement actifs, car nous prêtons de l’argent et nous gagnons sur les intérêts, et toutes les autres charges, et c’est là que notre institution prospère, qu’elle se porte bien.

    À l’inverse, lorsque les choses vont bien dans le monde, et il y a comme cela des années de croissance comme cela s’est produit dans les années 2006 – 2007, là les choses vont moins bien pour le FMI, et pas seulement du point de vue financier.

    Cette institution est un mélange fascinant réunissant presque tous les pays du monde, et elle doit – pour perdurer – avoir comme objectif de transcender toutes les politiques et stratégies nationales particulières et d’être extrêmement adaptative (“agile”), en restant toujours au contact des pays adhérents, la base de sa clientèle, si on peut l’appeler ainsi. »»

    http://www.mondialisation.ca/christine-lagarde-plus-le-monde-va-mal-mieux-cest-pour-le-fmi/5519290

    Le FMI, un fond d’aide mondial ou 1984 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *