AJOUT: Comment Ottawa compte AUGMENTER la congestion à Montréal, au profit des riches !

Avec le péage sur Champlain, Ottawa propose d'augmenter la dose de congestion à Montréal

Avec le péage sur Champlain, Ottawa propose d’augmenter la dose de congestion à Montréal

Le rapport commandé par Ottawa sur l’impact d’un péage sur le pont Champlain était secret. Ottawa voulait le garder secret. Le ministre québécois des transports, et de la métropole, Robert Poëti, trouvait normal qu’il reste secret.

On sait maintenant pourquoi. Radio-Canada l’a obtenu et ses résultats sont catastrophiques.

Un péage sur le Pont Champlain provoquerait un déplacement de circulation vers les autres ponts et en ferait exploser l’utilisation. Le Pont Jacques-Cartier serait utilisé à 135% de sa capacité. Le Pont Victoria ? à 175% !

« Le péage aurait pour effet de réduire la circulation sur le nouveau pont et cela soulève des inquiétudes parce que la circulation détournée ne peut être absorbée ailleurs sur le réseau, » note l’étude.

Or que se passera-t-il aux abords des Ponts Jacques-Cartier et Victoria ? Des embouteillages monstres à Longueuil et dans l’Est de Montréal, aux artères-clés Papineau et Sherbrooke.

Ottawa nous propose donc un cauchemar de la congestion montréalaise, alors même que nous savons que la congestion chronique coûte entre un et trois milliards de dollars à l’économie montréalaise, en ce moment. On a peine à imaginer le coût supplémentaire que la congestion Made-in-Ottawa va coûter.

Ce mercredi, le Directeur parlementaire du budget, à Ottawa, a déposé son propre rapport sur l’impact d’un péage. On y trouve ce graphique percutant:

péage

Le message est clair: les faibles revenus et les membres de la classe moyenne refuseront de payer. Ils préféreront les bouchons. Donc: les riches pourront traverser le fleuve rapidement !

Ottawa veut construire, avec notre argent, un pont qui va servir aux riches. Et qui va appauvrir l’économie montréalaise et créer une congestion quasi-permanente aux deux bouts des autres ponts Montréalais ! Bravo !

Le ministre Poëti a réitéré ce mercredi son opposition au péage. Merci. Mais se souvient-il que lorsqu’il est arrivé en poste, il a déclaré que son arrivée, et celle du gouvernement Couillard, allait « donner de meilleurs résultats » avec Ottawa. « C’est le début d’une collaboration qui va faire des gagnants », a-t-il dit.

Pour l’instant, elle ne fait que des perdants. Est-ce un des coûts, tangibles, de notre appartenance au Canada ? Est-un des coûts, inévitables, de la non-indépendance ?



25 réflexions au sujet de « AJOUT: Comment Ottawa compte AUGMENTER la congestion à Montréal, au profit des riches ! »

  1. Le péage sur le Pont Champlain est un bon exemple de mauvais péage. C’est un péage de financement dont le but est de permettre la contruction d’une infrastructure. Le pire exemple est celui de la A-25 qui a permis d’ajouter de la capacité routière. Une aberration, comme la A-19 et Henri-IV. Merci Sylvain Gaudreault.

    Les meilleurs exemples de péage sont ceux Londres et Stocklom. Ce sont des péages de congestion. Le but est d’abord d’éviter l’ajout de capacité routière subsidièrement de financer le transport en commun. Agir ainsi est la meilleure manière de développer le TC et de réduire la circulation automobile. Mais ça je ne connais aucun élu, sauf Richard Bergeron, qui ait l’audace et le courage de proposer cela. Ils promettent des métros partout, sans aucune justification. Les élus sont bien bons pour proposer au bon peuple des bébelles à 300 M $ le km qui n’auront aucun effet sur les problèmes de transport. Regardez le métro Laval: 2700 nouveaux usagers pour 750 M $. Big deal, chers élus. Et c’est mon parti (le PQ) qui a fait cela. J’ai presque honte.

  2. M Lisée

    Vous faites encore de la fuite.

    Vous nous ramenez encore et encore a des sujets comme droite-gauche et riche-pauvre et essayant comme le fait le PQ depuis 20 ans dy déposer quelques miettes pas très convaincantes au sujet de l’Indépendance.
    Pas fort.

    Les gens comme vous qui associent la souveraineté du Québec a la gauche sont comme QS des fossoyeurs du projet Indépendantiste. Car vous excluez une bonne partie des souverainistes. Ca r vous vous campez en « detenteurs de la seule vérité ». Eh boboy…

    À ce sujet, je viens de lire votre réaction au sujet de la sortie de M. Parizeau.

    Sur quelle planète vivez vous ? Ou faites vous du déni volontairement ?

    Plus vous faites la promotion de positions floues et molles au sujet de l’indépendance, a l’instar de vos collègues Drainville et Gaudrault, plus vous « turnez off » votre base militante. Clair comme ca.

    On sent clairement que vous n’avez qu’un objectif en tête: le pouvoir.
    Quitte a mettre l’Indépendance au rancart pour un autre 10-20-30 ans.

    Vous devriez songer a vos positions.
    Aussant et Parizeau ont tout a fait raison de s’inquieter de ce qui se passe au PQ. Vraiment vous et ce parti etes completement a la dérive…

  3. Pour mieux négocier avec Ottawa, disons un couteau sous la gorge comme dirait le Père de l’autre, ne serait-il pas approprié que le Québec tienne son propre sondage avec un échantillonnage comprenant la marge d’erreur la plus basse possible ? Bien évidemment, l’absence de poids lourds au cabinet fédéral a comme conséquence que la voix du Québec n’est pas entendue. Seule le PM décide et étant donné qu’il a été rejeté par les Québécois il impose sa volonté. La première chose à faire serait de ne réélire aucun candidat conservateur. Par contre, le choix demeure difficile : un chef libéral incompétent, un Bloc à terre et le NPD en augmentation dans les sondages. Face à ce dilemme quel message le PQ doit-il envoyé à ses supporteurs ? Vote stratégique pour bloquer le Parti conservateur ou vote de désespoir pour le BQ qui à mon avis aurait dû passer son tour et ne pas présenter de candidats à l’élection de 2015.

    En cas de péage, alors que le moins pénalisé demeure le visiteur occasionnel, le grand perdant demeure le travailleur obligé par son travail de traverser les ponts. Comment rétablir une plus grande équité entre utilisateurs ?

  4. Bon point. Donc il faut ajouter des péages sur les autres ponts et tunnels pour empecher cette redistribution gaspillante de circulation et pour:
    a) avoir une source d’argent dédie exclusivement à l’entretien de nos infrastructures clés, de l’argent que nos politiciens ne pourrait pas prendre pour le financement d’autres initiatives d’utilité douteux comme la création et mise en application d’une charte de valeurs laiques. C’est comme ils le font à New York où les ponts et tunnels sont entretenu correctement au lieu de les laisser tomber en ruine après seulement 40 ans.
    b) encourger les gens d’utiliser nos ponts etr autoroutes de façon non-gaspillant (e.g. deux personnes par véhicule et non un million de déplacements en voiture solo chaque matin et chaque soir).
    c)encourager les gens de la rive sud, laval, et la couronne d’utiliser les transports en commun pour se rendre à Montréal.

  5. L’utilisateur-payeur est un sophisme politique pour berner les badauds.
    C’est une forme de taxation hautement injuste.
    Payer 5$ pour traverser un pont, 12$ pour parcourir 100 km d’une autoroute n’a pas le même impact pour la personne qui gagne 20 000$ par année et celle qui en gagne 400 000$ comme nos médecins spécialistes.
    Le péage est la marchandisation de l’espace public qui appartient à tout le monde et qui doit être accessible à tout le monde de façon équitable.
    Le péage, loin d’être équitable, impose un tarif fiscalement plus élevé à ceux qui possèdent moins.
    Le salarié ou le travailleur autonome dont le revenu est limité doit payer le même tarif que ceux qui gagnent trois, quatre,cinq fois son salaire.C’est une excellente façon de taxer les plus pauvres.
    Si Montréal impose un péage à tous les ponts , cette mesure , éventuellement, pourra aussi devenir une contrainte pour les entrepreneurs et les commerçants qui, éventuellement, voudront migrer vers les banlieues. L’étalement urbain gagnera en amplitude et la ville centre deviendra de plus en plus exsangue.

  6. Ce pont, à cause de la voie maritime, va coûter environ 5 milliards de dollars, dont un peu plus de 1 milliard venant des contribuables québécois.
    Une estacade à 8 voies carrossables et deux voies ferrées nous coûteraient un peu moins de 500 millions de dollars. Dix fois moins. Et nous serions bien mieux équipé..
    Alors nous devons payer pour permettre aux bateaux de se rendre à Brockville, Toronto, Hamilton. Ces bateaux permettent à ces villes d’avoir des industries prospères, industries qui seraient demeurées au Québec sans la voie maritime.
    On a le front de nous obliger à fournir notre cote-part par nos impôts et, en plus, on veut nous le faire payer à l’usage. Et pendant ce temps, le fédéral engrange les cotisations exigées des usagers de la voie maritime.
    Où sont nos vaillants politiciens en ce dossier? Nos 75 « défenseurs »?

    • Oui, fermer la voie maritime et installer une escatade. Et fermer nos ports quebecois aussi…Les bateaux qui utiisent la voie maritime ne sont pas des bateaux capable de traverser les oceans économiquement. Leur cargaison doit être transferé aux bateaux plus large et cette transfert se fait typiquement à Montréal et à Québec. L’exporation du blé de saskatchewan par la voie maritime augmente le valeur du dollar canadien qui vous permettra d’acheter des vehicules et appareils électronique moins chers…juste pour donner un example. Et si vous fermez la voie maritime votre pain et spaghetti coutera plus cher dans les frais du transport de blé coutera plus cher. Quebec faisait partie intégrale de l’économie de L’amerique du nord. Éliminer les liens de transport clé comme la voie Martime penalise tout le monde.

  7. « Comment Ottawa compte AUGMENTER la congestion à Montréal »

    Quel titre tendancieux et odieux !…
    Comme si le gouvernement d’Ottawa serait responsable du comportement irresponsable des automobilistes montréalais.
    Balivernes !…

    SP

    • Bravo. Nous utilisons nos ponts et tunnels de façon très gaspillante. Des milliers de gens qui traversent les ponts chaque matin et soir en solo. Des péages sur tous les ponts et tunnels encouragera des meilleurs habitudes de transport.

  8. M. Lisée, vous vous trompez de bataille. Ce n’est pas le péage proposé qui pose problème, c’est l’absence de péages sur les autres ponts et tunnels. Comme Londres et d’autres villes, il est impératif de mettre en place un système de péages pour faire payer aux banlieusards leur juste part des couts d’infrastructure à Montréal.
    Toujours comme Londres, ces péages ne seraient appliqués que pendant certaines heures, par exemple $5 durant les heures de pointe (allez-retour), $3 le reste du jour, et gratuit après 19h et les fins de semaines (pour encourager le commerce à MTL).

    • Comme on paie déjà pour les infrastructures avec la taxe sur l’essence, on paiera donc en double… a moins de réduire la taxe sur l’essence!
      Ah! c’est vrai, en diminuant la taxe sur l’essence, les pétrolières vont l’augmenter tout autant. D’une façon ou d’une autre on paiera en double…. et continuera de réduire l’impôt des corporations!!!

  9. Simplement pour rappeler que les infrastructure et le pont reliant Windsor-Détroit coûteront plus 4 milliards au contribuables canadiens (dont le quart des Québécois) et sera sans péage. Mais selon Denis Lebel ( bonjour au gens du Lac et souvenez-vous-en ) ça sera profitable pour les Québécois !

    Québécois et gens du Lac : jusqu’où allez-vous en avaler ?

  10. Bravo! Continuez à dénoncer les aberrations fédérales et en même svp décrivez les avantages pour les Québécois dans un pays indépendant. Et sur toutes les tribunes.Fini la gêne et l’attentisme.Plus on en parleras, plus les gens verront les avantage de l’option d’un pays.

  11. Toutes les décisions prisent par Ottawa depuis longtemps et depuis Harper « hypocritement » en plus, ont souvent un volet pour affaiblir le Québec. Ce qui est désastreux pour Montréal est aussi désastreux pour le Québec. Un Québec faible est un Québec a genoux.

    • Et les fonds que Ottawa à donner à Bombardier, – une compagnie qui était, aux années 70 juste un manufactrier des véhicules recréatifs, – pour permettre Bombardier d’acheter Canadair et d’autres firmes aeriennes et ensuite devenir un leader dans l’industrie aerospatiale ? Un désastre pour Montréal crée par Ottawa ?

    • Après deux Non, le lessivage du Bloc et du PQ et la ré-élection du parti d’affairistes et collaborationnistes, tout est permis pour les tenants de l’idée fédérale. Les Québécois n’ont qu’à se la fermer et avaler.

  12. C’est fini l’époque où l’État paye pour tout. Réveillez-vous! Le Péage devrait être de retour sur les autoroutes et les ponts au Québec. Point. Ces Péages n’auraient jamais du être éliminés à la base il y a 25 ans. Utilisateurs-Payeurs. Pollueurs-Payeurs. Pas juste pour la Région Métropolitaine.
    Je ne suis absolument pas pour Harper, jamais voté pour lui, jamais je voterai conservateur… Pourtant il a tout à fait raison sur le Pont Champlain. D’ailleurs M. Lisée, allez lire les documents de l’Agence des PPP du Québec (ça a changé de nom depuis), ce genre de documents dont vous décriez qu’ils sont secrets à Ottawa, et bien, les Dossiers D’affaires des projets en PPP du Québec aussi sont confidentiels jusque après l’octroi du contrat! Le Québec fait la même chose.

    • Je suis en accord avec vous au sujet payeurs-utilisateurs à condition que le transport publique lui aussi fait partie. Les utilisateurs des transports publique ne payent pas leurs juste part, par contre les automobilistes eux en payent déjà plus que leurs part. Ils ont payés pendant 40 ans pour les infrastructure qu’on a laissé se détrorier pendant qu’on améliorait les transport publiques. OUI aux payeurs-utilisateurs mais en part égal pour tous le monde.

    • Quoiqu’il en soit, il faut voir un regard sur l’ensemble de la distribution de l’argent de nos impôts via l’ensemble des dépenses. Et il n’y a pour moi, aucune raison qu’on paye pour le pont!!!! Vous le savez il y’a des milliards d’argent qui se perdent, dans différents secteurs, par négligence et par abus… C’est là qu’on doit sévir!!!!

    • La notion d’utilisateur/payeur est une arnaque pour vous faire avaler la privatisation et les coupes dans les programmes sociaux… pour la remettre dans les mains des corporations.

    • Stéphane, t’a raison, l’état ne peut pas tout payer, parce que les gens honnête comme vous et moi paie assez d’impôts. C’est pour ça il faut imposé un péage non PAS aux automobilistes, non pas aux montréalais , mais aux transporteurs commerciaux qui passe gratuitement en dessous le pont champlain. Par exemple, Canada steamship lines utilise des paradis fiscaux pour ne pas payer les impôts, comme beaucoup d’autres sociétés de paquebots/transporteurs commerciaux. Il faut donc imposer nos tarifs sur ses transporteurs pour chaque aller-retour en-dessous le pont champlain. Nous avons payé pour bâtir le pont champlain aux années ’60 , mais aujourd’hui il faut que les transporteurs paie leur juste part , les contribuables ont assez avalé. Pour faire ça il faut prendre notre pays en main.

  13. les paquebots sont souvent dirigé par des entités en paradis fiscaux, faire un péage pour paquebots est un des seule moyens de réduire la fuite capitale aux paradis fiscaux et bâtir un pont en même temps.

  14. Que Québec demande de devenir propriétaire de tous les ponts fédéraux et s’en charge de leurs operation. Finit les dédoublement et les chicanes avec Ottawa, au moins pour les ponts.

    Que Couillard démontre le bien fonctionnement du fédéralisme en commençant avec le Pont Champlain, et sa presse.

  15. Dans un pays fort il n’y aura pas de péage pour les automobilistes, il y aura un péage imposé aux paquebots étranger Torontois et Américain en chemin vers les états unis via la fleuve et les grand-lacs.

    Pourquoi?

    1) Pour augmenter l’activité du port de Montréal et l’économie Montréalais
    2) Pour alléger le fardeau fiscale sur l’état pour les infrastructures majeures comme pont de voie vessaux commerciale
    3) Pour faire preuve de bon gestion sur notre territoire, les paquebots ne doit pas passer sans avoir payer leur juste part. Les automobilistes paie déjà les impôts sur l’essence et aux trois palliers du gouvernement mais les paquebots sont souvent dirigé par des entités en paradis fiscaux, faire un péage pour paquebots est un des seule moyens de réduire la fuite capitale aux paradis fiscaux.

    Les Montréalais mérite mieux!

    Ce scenario augmentera l’économie de Montréal à cause de son géographie, c’est avantageux pour Montréal de encourager le distribution à travers le port de montréal aux lieu des ports du Michigan, Illinois, et Ontarien et autres.

    Continue de bien écrire ! Il faut que ça change en faveur de Montréal.

  16. Une manie chez les gouvernements fédéralistes Ottawa /Québec : comme le Pont de la 25, sans «transpondeur» 1,80$ /2,50$ + frais de passage 5,20$ (!!) Champlain aura son péage gros format! Un King Kong de pont et ses frais équivalents pour le Privé! On paie en double, en triple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *