De nouvelles voix se rallient à la candidature de Jean-François Lisée

Québec, 15 septembre 2016 – À moins d’un mois de la fin de cette campagne à la direction du Parti Québécois, plusieurs ex députés et ministres, et présidents d’exécutif de la région de Québec ont accompagné aujourd’hui Jean-François Lisée pour faire connaître publiquement leur appui à sa candidature. Ils demandent aux militantes et aux militants de toute la région de la Capitale nationale de l’appuyer sans réserve et de voter massivement pour lui.

Trois anciens appuis de Véronique Hivon, avant qu’elle doive abandonner la course pour des raisons de santé, se rangent maintenant derrière Jean-François Lisée. Il s’agit des anciens ministres, Linda Goupil,députée de Lévis de 1998 à 2003 et ministre de la Justice et ministre d’État à la solidarité sociale, famille et enfance, et Matthias Rioux, député de Matane de 1994 à 2003, ministre du Travail et ministre responsable des aînés. Clément Laberge, président de l’exécutif de la circonscription de Jean-Talon et candidat de Jean-Talon en 2014, qui ne pouvait être présent, a tenu à envoyer ce message pour exprimer son soutien

« J’avais appuyé spontanément Véronique Hivon pour son habileté à aborder les problèmes sous un angle différent. À la suite de son départ, j’ai dû prendre le temps de réfléchir aux objectifs que je poursuivais en exerçant mon droit de vote dans cette course. Je souhaite envoyer un message sur la nécessité de renouveler le parti, dans la direction que nous indique notamment Paul Saint-Pierre Plamondon. Je veux aussi qu’on remette le débat social au coeur de nos priorités et, pour cela, qu’on valorise la diversité des points de vue et qu’on reconnaisse le droit de changer d’idée. J’appuie Jean-François Lisée parce qu’il va créer cette dynamique, qui est essentielle pour que le Parti Québécois retrouve sa pertinence dans l’espace public — et sans laquelle il sera impossible de réaliser l’indépendance ».

Madame Goupil  a déclaré pour sa part  «  Ayant eu le privilège de travailler avec Jean -François, je le choisis pour son intégrité, son éloquence, sa capacité à rassembler et à bien cerner les besoins des gens, pour sa grande lucidité et surtout pour son amour inconditionnel du Québec! »

De son côté, Matthias Rioux juge que « Jean-François Lisée a l’autorité morale et intellectuelle lui permettant d’assumer pleinement la direction du Parti Québécois. Il propose au Parti Québécois de quitter son enfermement traditionnel de la logique référendaire et présente une démarche studieuse et citoyenne permettant la mobilisation nécessaire à l’atteinte de nos objectifs. »

Le candidat à la direction du Parti Québécois a aussi reçu l’appui des anciens députés et ministre :

Louis Duclos, député fédéral de Montmorency de 1974 à 1984, secrétaire parlementaire du secrétaire d’État aux Affaires extérieures de 1978 à 1981. Monsieur Duclos a déclaré « J’appuie Jean-François Lisée parce qu’il est le candidat qui, en raison de son excellente maîtrise des dossiers concernant les relations Québec- Canada et de ses exceptionnels talents de communicateur, saura le mieux faire le procès du fédéralisme canadien et expliquer aux Québécois et Québécoises les effets néfastes du régime fédéral sur le développement économique, social et culturel de leur pays ».

André Gaulin, député de Taschereau de 1994 à 1998. « J’appuie Jean-François Lisée parce qu’il propose de reprendre le pouvoir pour redonner de l’oxygène à notre nation et stopper la déconstruction du modèle québécois par les libéraux. Avec lui, le Québec peut souverainement s’épanouir comme un État libre, démocratique, français, laïc et solidaire. Avec lui peut revenir le goût d’appartenir au monde comme un pays qui répond de lui-même, veille à ses intérêts et crée ses alliances. Pour tout cela, le pouvoir d’abord ! » a déclaré monsieur Gaulin.

Denis Vaugeois, historien, éditeur et député de Trois-Rivières de 1976 à 1982, et ministre des Affaires culturelles et des Communications. « Jean-François Lisée fait preuve de réalisme et de lucidité. Il est nécessaire d’écarter à ce moment-ci les ambiguïtés. Le retour à la social-démocratie s’impose comme un préalable à la souveraineté. »

Était aussi présente, Céline Laplante, vice-présidente de Louis-Hébert.  Pierre-Benoit Cormier, trésorier de Jean-Talon, a aussi fait connaître son appui à la candidature Jean-François Lisée, de même que le président de l’exécutif de Charlevoix-Côte-de-Beaupré, Josué Gaudreault-Bouchard qui a déclaré que « Jean-François Lisée est le mieux préparé pour faire face à Philippe Couillard et François Legault et assumer la fonction de chef d’État. »

Par ailleurs, l’exécutif de Lévis a adopté une résolution unanime appuyant la candidature de Jean-François Lisée.

« Je suis honoré par les appuis croissants que ma campagne récolte. Je suis très heureux de pouvoir compter sur l’appui de ces personnalités reconnues, dont certaines étaient avec Véronique, qui se tournent vers moi pour poursuivre sur la voie du renouvellement de la façon de faire de la politique. Je suis aussi fier de compter sur des personnes qui ont contribué à l’essor du Parti Québécois. Ils ont fait beaucoup pour le Québec. Ils y croient toujours, et nous continuerons le travail avec eux et avec tous les militantes et militants » a conclu Jean-François Lisée.

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *