En direct: l’auto-destruction de Philippe Couillard

Franchement, on pensait que la journée de M. Couillard avait mal commencé avec la révélation-choc de son compte en banque dans un paradis fiscal.

Mais il aura accompli l’impossible: nous faire oublier le paradis fiscal en descendant dans l’enfer linguistique. En plus de nier qu’il y ait quelque problème que ce soit avec la langue à Montréal, il a affirmé avec une grande sincérité qu’il estimait que les employés d’usine, dans les chaînes de montage, doivent savoir l’anglais. Pourquoi ? Au cas où un acheteur anglophone voulait se faire expliquer un problème par un salarié.

Robert Bourassa a dû se retourner dans sa tombe. Claude Ryan avec lui.

Cette proposition de bilinguisme intégral dans les lieux de travail est un suicide politique. J’ai dû voir une centaine de débats dans ma vie politique et de journaliste, je n’ai jamais assisté à un tel désastre.

M. Couillard s’était déjà beaucoup amoché en affirmant, sur la Charte, qu’il reviendrait aux chefs de police de décider, chacun chez lui, si oui ou non un policier aurait le droit de porter un signe religieux.

Il avait commencé à s’autodétruire, en début de débat, sur les questions d’intégrité, étant mis sur la défensive à la fois sur le moralement indéfendable paradis fiscal et sur son entreprise fantôme avec Arthur Porter.

François Legault a soulevé un bon élément en demandant comment un ancien ministre de la Santé (Couillard) avait pu s’associer au DG d’un superhôpital, alors que ce dernier devait consacrer 100 % de son temps à la gestion de son institution.

Qui a gagné le débat ? Chacun aura son favori et je vote pour Pauline: elle fut claire, pédagogique, ferme, pratique.

Mais quelqu’un a perdu le débat de façon spectaculaire: Philippe Couillard.

Un ratage historique.



54 réflexions au sujet de « En direct: l’auto-destruction de Philippe Couillard »

  1. M.Lisée,
    J’ai lu vos commentaires dans Le Devoir d’aujourd’hui et je tiens à vous dire que je vous comprends. En effet, si le dernier sondage marque juste et que nous ayons le PL au pouvoir le 7 avril, ce serait un moment historique considérablement triste et révoltant pour le Québec. Néanmoins, je tiens à vous dire MERCI pour votre grand courage, votre dignité et votre façon originale et innovatrice de faire de la politique! Je tiens aussi à saluer Mme.Marois, on ne le dira jamais assez, pour être un modèle de droiture, de force et de ténacité auprès de notre nation et tout particulièrement pour les femmes qui aimeraient entrer en politique. Vous dire aussi que nous sommes là et qu’à tous les jours à notre niveau nous prenons le
    «crachoir» pour expliquer à notre entourage l’importance de ne pas se retrouver encore pendant des années avec PL. Vous êtes une magnifique équipe, de quoi être fier et surtout, la partie n’est pas du tout gagnée pour le PL.
    Ceux et celles qui disent que le français n’est pas en danger au Québec, promenez-vous un peu partout à Mtl, couronne nord et sud. Vous verrez et surtout vous entendrez! J’ai 64 ans et je peux vous affirmer la perte énorme (je l’ai connue dans les années 60-70) de notre langue. Je suis enseignante au primaire. Je constate la grande assimilation du langage parlé auprès des enfants mais aussi auprès des adultes(parents et personnel des écoles). Comptez le nombre de mots anglais utilisés dans une phrase. À la radio, c’est pareil, et en plus , on s’excuse toujours de le dire en anglais. Il y a des recherchistes pourtant, qui pourraient donner le mot exact en français, il me semble. Les gens répondent que ça se dit mieux en anglais ???!!!??? Prenez l’émission La voix. Les chansons sont majoritairement en anglais ! On dit que ça chante mieux en anglais !!!???!! C’est vraiment pas connaître l’histoire de la chanson francophone! Les écritaux sur les chandails(gaminets/T-Shirts)sont toujours en anglais! C’est quand même incroyable, vous ne trouvez pas? Et j’en passe et j’en passe. Des exemples comme ça je pourrais vous en donner des tonnes. Et ben, c’est ça entre autres l’assimilation. Et Couillard dit qu’on n’est pas des victimes. Il a raison pcqu’on se bat depuis 400 ans pour protéger notre langue contre vents et marées ! Et ce n’est surtout pas au PL qu’on le doit !!!!!
    Merci !

  2. Mise a jour par l’actualite :
    Mise à jour : Au lendemain du débat, le chef du Parti libéral a précisé sa pensée en réponse à des questions de journalistes.  Voici quelques extraits de ses propos :« Il faut que chacun puisse vivre et travailler en français, c’est fondamental. On va tout faire pour que ce soit toujours le cas et que ce soit encore mieux. Ceci dit, dans le monde réel de 2014, 2020, 2025, de plus en plus globalisé, ce que j’ai constaté dans mes visites d’entreprises partout au Québec, c’est que même dans les PME, il y a de plus en plus d’employés à qui on demande une connaissance de l’anglais, particulièrement dans l’interface avec la clientèle, qui est de plus en plus hors Québec. C’est un facteur incontournable. »« Quant au droit fondamental de vivre et travailler en français, il n’est bien sûr pas question de faire le moindre compromis. »« La Loi 101, comme elle est, doit rester et être appliquée rigoureusement. »« Il faut que ce soit justifié  [l’exigence du bilinguisme pour un emploi]. Il faut que le poste nécessite véritablement la connaissance de la deuxième langue […]  Par exemple, dans une entreprise où la majorité de la clientèle est hors Québec. »

    Svp expliquer la situation clairement…. M. Lisé

    • Je vous approuve M.Gemme. Il n’est pas surprenant que les citoyens ne fassent plus confiance aux politiciens quand nous lisons des interprétations aussi erronées. Soit M. Lisée n’a pas une très grande facilité de compréhension ou il croit que nous n’avons pas compris et désire nous manipuler avec des faussetés. Les deux options démontrent un mépris des électeurs non acceptable.

  3. Mettons un péage pour les bateaux qui emprunte le canal St-Laurent comme à Suez, Panama, etc… et qu’ils essaient pas de nous dire que le St-Laurent appartient à Ottawa, s’ils en ont une juridiction c’est le Québec qui est propriétaire de son territoire national.

    • Dans le Canada , les cours d’eaux sont gérés par le fédéral , mais ne leur appartiennes pas , en ce cas le lac Ontario se ferais vite revendiquer par les USA , mais non il y existe une ligue territoriale , alors c’est de la même logique que le fleuve St-Laurent appartiens dans ces limites au Québec , toujours cette démagogie de campagne de peur comme le passeport, comme si le Québec, ne peut avoir son passeport, informez vous , combien de pays depuis 10 ans on un nouveau passeport ?? Et ils vont partout …Et les Rocheusses?? inquiétez vous pas , ils sont toujours à la même place….

  4. m. Lisée,
    En plus des déclarations de m. Couillard au débat, la candidate libérale dans Hull vient d’affirmer que le parti libéral autoriserait le port du hijab chez les policières.
    Concernant les paradis fiscaux, Couillard est revenu sur son geste en disant qu’il était a la fois légal et pleinement moral. Quant on pense que plusieurs grands chefs d’états occidentaux on dénonce l’immoralité de ces lieux.

    Les libéraux vous donne pleins de gros os juteux.; a vous d’en profiter et de passer a l’offensive finale!

  5. Nous avons vu la vrai nature de M.Couillard hier, sur la langue, l ‘identité et la

    MORALITÉ: ZERO PAROUT.

  6. Comme le dit aujourd’hui Mario Beaulieu dans son article du Huffington Post : « S’il reste encore une once de fierté aux électeurs qui pensent voter pour le Parti libéral, nous leur demandons de bien réfléchir avant de voter pour [lui]. Le PLQ de messieurs Charest et Couillard est méconnaissable. Il apparaît de plus en plus comme un simple relai des revendications de certains groupes de pression anglophones. »

    http://quebec.huffingtonpost.ca/mario-beaulieu/philippe-couillard-langue-francaise_b_5050693.html

    Il est clair que M. Couillard est un autre « parrain », qui ne vise qu’à appuyer son pouvoir sur la triple mafia du Collège des médecins, des compagnies pharmaceutiques et de la construction. Sa duplicité, sa malhonnêteté est maintenant évidente. Comment QS et Option nationale, qui se définissent comme des partis progressistes de gauche, peuvent-ils non seulement envisager le retour du parti libéral, mais encore le favoriser en divisant les votes? Qu’ils arrêtent de dire que PQ et PLQ est du pareil au même. Une telle affirmation est fausse et démagogue. Nous savons que le pouvoir de nuisance du PLQ pendant un seul autre mandat serait catastrophique pour le Québec. Il n’est pas question que nous l’acceptions.

    Quant à Legault, je ne comprends pas vraiment pas ceux qui le considèrent gagnant du débat d’hier soir. D’accord, quelques-unes de ses interventions étaient percutantes, mais Dieu qu’il manque de subtilité, et ses beuglements (d’ancien caribou) sont insupportables. Son ambiguïté à ce propos serait pour le moins risible si elle n’était pas également nuisible.

    Madame Marois m’a beaucoup émue, et tandis qu’elle parlait j’éprouvais beaucoup d’admiration pour elle, pour son sang froid, sa courtoisie, sa bonne humeur, et sa combattivité. Hé, c’est notre première femme Première Ministre ! Et reconnaissons qu’elle a du métier. Elle dirige le Québec en bonne mère de famille, comme on dit d’un homme qu’il gouverne en bon père de famille.

    J’entends en ce moment même au bulletin de nouvelles Philippe Couillard répéter sa litanie : « Ce qui est clair, c’est que quand Madame Marois dit j’ferai pas de référendum, – là il y a trois petits points –, à moins que les Québécois en veuillent un jour. » Cela m’amène justement au point que je voulais aborder.

    Oui, Monsieur Couillard (et M. Legault), il n’y aura pas de référendum tant que les Québécois n’en voudront pas. Et alors OÙ EST LE PROBLÈME ? Et s’il advenait qu’un jour ils en veuillent et que pour cette raison le PQ fasse un référendum, OÙ SERAIT LE PROBLÈME ?
    Dans les deux cas, les péquistes se seront conduits en démocrates, et il n’y a donc rien de répréhensible à écouter la population. Ce n’est pas l’attitude de Québec solidaire, qui veut tenir un référendum, coûte que coûte, quitte à le perdre –– on voit bien leur tactique –– car ils pourraient ensuite afficher leur «agenda » caché, c.-à-d. réunir les fédéralistes de gauche (avec le NPD), sous prétexte que l’indépendance est une cause perdue.

    Je voudrais entendre Mme Marois et tous les péquistes affirmer avec fierté que oui, nous sommes démocrates, et nous n’avons pas à en rougir.
    Si un jour le PQ fait un référendum et LE GAGNE, eh bien tant pis pour les mécontents si la majorité s’est exprimée. Ils n’auront qu’à « émigrer » au Canada où il y a encore beaucoup de place. Que pouvons-nous leur dire d’autre que ce que disait Gérald Godin en son temps : « Si vous ne pouvez pas nous sentir, il ne vous reste qu’à partir car nous ne changerons pas d’odeur. »

    • Hello la terre! Il y a eu un référendum pour la séparation et la population a dit non. Les sondages disent que 70% de la population ne veut pas en entendre parler. À quand la paix avec cela.

  7. M.Lisée,
    Au lieu de vous vous occupez des besoins des citoyens de Rosemont, vous êtes entrain de rêver en couleurs, vous et vos collègues amateurs du PQ. Que vous voulez ou non, le libéraux sont beaucoup plus compétents que vous les péquistes. Vous n’avez rien à offrir aux québecois. Un ministre amateur de l’économie et le reste. Je vous comprends que vous insistez sur la charte qui a divisé les québecois, le référendum que les québecois ont refusé et le reste des faux problèmes, car vous n’avez rien de sérieux qui fait avancer le Québec.

    • Oui Sam, les libéraux sont plus compétents pour la corruption et la collusion.La charte est plus qu’une nécessité et ce ne sont pas tous les québécois qui ne veulent pas de référendum.

  8. Philippe Couillard a clairement perdu ce débat. Cependant j’aurais préféré qu’on soit plus dur encore avec lui. Sur la question des paradis fiscaux, on aurait dû faire ressortir la pauvreté de sa défense: tous les comptes « offshore » sont des filiales de banques canadiennes. Tous les bandits canadiens ont des comptes « offshore » dans des filiales de banques canadiennes. Bien sûr que cette opération est légale. Des notaires fiscalistes spécialisés se rendent millionnaires à « fourrer » le gouvernement en toute légalité. Est-ce que Philippe Couillard a un autre compte non déclaré ? Si on est capable de s’ouvrir un compte « off shore » , il serait tentant d’en avoir un deuxième non déclaré. Monsieur Couillard a été conseiller en santé pour le gouvernement de l’Arabie Saoudite à partir de 2008. Le faisait-il à titre bénévole? Sinon où déposait-t-il son argent en 2008? Personne n’a attaqué Couillard sur sa collaboration avec un gouvernement et un corps médical qui applique la charia à la lettre en coupant des mains aux voleurs et même en sectionnant des moelles épinières. Aucune question sur sa condamnation ou non des actes barbares du corps médical saoudien. Pourtant, la position pro-multiculturelle extrémiste de Couillard sur la charte, associée à son poste de consultant du gouvernement saoudien en santé, ainsi qu’au congédiement de Fatima Houda-Pépin, rend sa condamnation des gestes barbares du corps médical saoudien très pertinente dans le cadre du débat sur la charte. Couillard a perdu par décision, mais il aurait dû perdre par KO.

    • D’accord avec Yves Capuano et peut être plus sévère si l’on considère le temps que les libéraux ont pris avant qu’ils acceptent la commission Charbonneau.

  9. M. Couillard me fait peur … Que deviendra le peuple québécois si on se met dans les mains de cet individu sans vision: cachettes $ dans les paradis fiscaux, ne voit pas de fraude nulle part, aucune protection pour le français, rien pour l’égalité homme-femme (s’inspire-t-il de la manière dont on traite les femmes en Arabie saoudite?) Aussi manque d’éthique de sa part en s’associant avec un individu comme M.Porter…
    N’y a-t-il que l’argent qui compte pour lui?

  10. Philippe Couillard, notre homme voilé par excellence, a été dépouillé de sa burka hier. Il nous a enfin été donné de voir son vrai visage et de constater sa position face au français. Et nous comprenons mieux maintenant sa farouche opposition à la charte. Jusqu’à ce jour, il était le premier homme dans la fonction publique à porter le voile à visage non découvert ! Désolé, mais pas d’accommodement pour vous Mister Hyde… euh Doctor Couillard… pardon, Monsieur Couillard..

  11. Bonjour à tous
    M.Lisée . M. Jean François Lisée !!!!
    Bienvenue au XXI ième siècle ….. Oui Oui nous sommes en 2014 et non plus en 1980 comme dans VOTRE réalité….. Tous les sondages révèlent que les Québecois dont plusieurs péquistes et ex-péquiste (j’en suis) ne veulent pas de votre référendum à plus de 70%……….L’article de La Presse mis sur le site ce midi démontre bien que vos convictions et objectifs personnel priment sur le bien-être du Peuple Québecois….Et c’est cette attitude qui vaut au P.Q.de vous retrouver au deuxième rang dans les sondages…..

    • Faut pas croire tout ce que la Presse et les sondages disent,des fois c’est fait pour mêler les gens. Un leurre. C’est seulement la peur qui est générée et répétée et répétée,et répétée oui, par Mr Couillard et les muticulturalistes .Ils lèchent et braillent on vous aimes , vous nos moutons .Mais on sait si bien que c’est faux.C’est juste pour garder le Québec en liesse. Peut-être un jour avec une colonne vertébrale solide aurons nous notre Pays.

  12. À mon avis, Mme Marois a été gagnante sur toute la ligne: son étoffe de Première Ministre n’est pas à mettre en doute, d’aucune façon. Du côté de M.Couillard, si on avait le moindrement de bonnes oreilles pour entendre, on a entendu qu’il a, à plusieurs occasions, montré qu’il était très mal à l’aise, principalement quand on lui pose des questions sur la langue, l’intégrité et les paradis fiscaux. Et si on est assez perspicace pour détecter le langage du corps, on le sentait plutôt fébrile. A-t-il l’étoffe pour devenir Premier Ministre du Québec ? J’en doute…Je voterai donc pour Mme Marois, sans hésitation aucune!!!!

  13. Couillard est certainement très sincère et très malheureux. Sa position sur la langue et le charte se heurte à l’opinion contraire de 70% des Québécois(es), mais il insiste. Il est de religion libérale, son dieu c’est Trudeau, son dogme, le multiculturalisme, sa valeur universelle, l’individu. Pour l’anglais pas de problème. C’est la grande langue de communication dans le monde entier. Donc tout le monde DOIT parler anglais, (ce qui en soi, individuellement est une très bonne chose) sans se rendre compte qu’au final, ici, ce sera au détriment du français qui disparaîtra. si l’on suit le guide. Un référendum sur la souveraineté est pour lui pire que la peste et le choléra réunies, et le mot doit sincèrement le faire souffrir. Il est viscéralement fédéraliste. En fait, le Québécois parfait et naturellement sa fiancée comme dirait Foglia, doit être un Canadien parlant encore français pour le folklore et peut -être la culture. Mais pour l’économie pour le Canada il DOIT parler anglais Les péquistes de tous bords y compris les péquiste non souverainiste se doivent de marteler autant que faire se peut : « actuellement 65% des Québécois(es) ne veulent pas de rérérendum. Il n’y aura donc pas de référendum, dans le prochain mandat. » Françoise et Amir en veulent un tout de suite, exposant là leur sens politique d’une autre époque. Faire passer l’adversaire principal avant son allié objectif. Les gens qui iront voter pour eux auront les représentant qu’ils et elles méritent.

  14. Le compte-rendu que vous nous faites est d’une limpidité absolue et fait de sobriété. Cela dit, tout en nous renvoyant aux responsabilités qu’il faut mettre en compte. Merci à vous de nous garder sur la ligne éthique de faits et liens éclairant les valeurs de bases d’un projet politique…celui d’un Québec en marche vers l’autonomie tranquille (post Révolution tranquille)!

  15. Certes, face au dossier de la langue, P. Couillard est carrément passé au côté de la plaque. Il n’y a pas d’erreur possible; ce ne sont pas les libéraux du Québec qui vont assurer la survie du français.

    J’aimerais tout de même vous inviter à lire mes commentaires suite au débat des chefs d’hier soir à TVA.

    Bonjour Jean-François.
    Comment allez-vous ?
    En tant qu’Indépendantiste de longue date j’aimerais vous faire part de mes commentaires suite au débat des chefs d’hier soir.

    Personnellement, j’ai bien aimé le débat d’hier. Beaucoup mieux que le premier. Ce fut plus dynamique, plus interactif. Legault m’a surpris. Agréablement surpris. Pauline a eu beaucoup d’aplomb. Toutefois, elle demeure, selon moi, encore trop timide face à la question de l’Indépendance. Elle n’a pas su profiter de la tribune des deux débats pour faire valoir les avantages économiques de réaliser l’Indépendance. SI IL Y EN A, ELLE NE DEVRAIT PAS HÉSITER D’EN PARLER. Elle donne l’impression de vouloir cacher « l’Option ». La journaliste Josée Legault parle même de 20 ans de silence ou d’absence de promotion de l’importance de l’Indépendance de la part du PQ.

    Comment convaincre les mous, les indécis, les « taponneux » d’une chose si on en parle pas ? Françoise David avait raison d’interpeller Pauline en lui « claquant au visage » qu’elle ne parle même plus de la chose, de la raison d’être de vouloir réaliser l’Indépendance Nationale.

    Les Québécois veulent que l’on parle de vraies affaires. Moi je dis que parler des « avantages économiques de réaliser l’Indépendance du Québec » c’est de parler des vraies affaires. Le PQ doit parler des « Coûts du Fédéralisme » pour le Québec et cesser d’utiliser la langue de bois. En utilisant la transparence, l’honnêteté et une réelle détermination face à la nécessité de l’Indépendance, c’est le Québec au complet qui ferait des gains.

    • Tous nous savons que le parti québecois existe pour la cause de l`indépendance. Mais Mde Marois préfère s`assurer que la souveraineté du Québec soit vraiment acquise avant d`aborder ce sujet qui fait encore peur à une grande partie de l`électorat.

  16. Ne serait-ce que pour le français, l’essence du Québec, il faut voter PQ.

  17. C’est incroyable toutes les niaiseries qu’a dites P.Couillard lors de ce 2e débat. Lui qui se dit contre la Charte parce que celle-ci aurait pour effet de faire perdre l’emploi de quelques femmes musulmanes extrémistes qui refuseraient d’enlever leur voile dans l’exercice de leur fonction de représentante de l’Etat du Québec, est prêt à faire en sorte que des milliers de travailleurs québécois perdent le leur ou ne soient pas engagés parce qu’ils ne seraient pas bilingues, parce qu’ils ne seraient pas en mesure de s’exprimer en anglais à un maître conquérant qui l’exigerait? Mais c’est complètement « capoté »! Je n’en reviens pas. Imaginez ce qui arriverait si ce soumis, cet individualiste, ce traître était élu: les anglophones et allophones ne verraient aucun besoin d’apprendre le français et ne se gêneraient pas pour faire congédier les travailleurs francophones qui n’auraient comme crime que celui d’être ce qu’ils sont i.e. des citoyens d’identité québécoise française. Tout comme Trudeau là fait, c’est une attaque génocidaire que P.Couillard a lancée hier. Quel crétin il est!
    Une autre niaiserie qu’il a faite est lorsqu’il a dit que le PQ ferait un référendum même si le peuple n’en voulait pas. Il est vraiment crétin s’il pense que le PQ va faire un référendum s’il sait à l’avance qu’il va le perdre. Une autre niaiserie est lorsqu’il se présente comme étant intègre et transparent alors qu’il refuse de répondre aux questions en disant que lui, il ne lance pas de boue alors qu’il, se roule lui-même dans la boue comme un porc. Ce n’est que de l’hypocrisie car il tente de compromettre madame Marois en insinuant que son mari est impliqué dans quelque chose de pas correct. De plus, il accuse madame Marois d’avoir fait un « deal » avec monsieur Arsenault alors que cela n’a jamais été démontré. Pourtant, lui-même est impliqué dans l’affaire CHUM-Porter,, dans l’affaire des cliniques privées, etc…Il est comme J. Charest mais en plus hypocrite…si cela se peut. D’autres niaiseries: dire qu’il n’y a pas de problème avec la langue à Montréal, dire qu’il n’y a pas de problème de religions, etc… Mais « coudonc » son esprit est encore en Arabie Saoudite pour tenir de tels propos; il ne sait vraiment pas de quoi il en retourne.
    Et enfin, c’est quand même paradoxal qu’un tel individu qui considère qu’il est juste de se séparer de son épouse avec laquelle il ne s’entend pas, refuse de reconnaître qu’il est juste pour la collectivité québécois de se séparer du Canada puisque le conflit Québec-Canada existe depuis toujours. De toute évidence, lui tout comme ses collègues fédéralistes est pour les droits individuels mais contre les droits collectifs. C’est une autre niaiserie qu’il défend.
    Comme je ne suis pas « niaiseux », je ne voterai certainement pas pour ce « niaiseux » qui dit des « niaiseries ».

  18. Je reviens à la charge, M. Lisée. Quand Daniel Lessard, au TJ, affirme que des péquistes pressés comme Jean-François Lisée vont faire pression sur Pauline Marois pour faire un référendum le plus vite possible si le PQ forme un gouvernement majoritaire, vous reconnaissez-vous? Pourriez-vous une bonne fois remettre les pendules à l’heure et expliquer à ceux qui ne veulent pas comprendre (je parle des journalistes bouchés) que lorsque Mme Marois déclare qu’il n’y aura pas de référendum tant et aussi longtemps que la population ne sera pas prête, ça veut dire ce que ça veut dire: nous n’irons pas à l’abattoir. Je ne peux pas croire que vous soyez de ceux qui veulent un référendum à tout prix. C’est une insulte à votre intelligence que de vous attribuer pareille intention. Pourrait-on encore une fois expliquer aux journalistes bouchés et à cette partie de la population qui gobe béatement les bêtises qu’ils racontent que le livre blanc prévu par Mme Marois a justement pour but de franchir une étape incontournable de motivation de la population vers une meilleure compréhension des enjeux de la Souveraineté du Québec. Si les sondages montrent qu’à l’heure actuelle la majorité de la population ne veut pas d’un référendum, ce n’est pas le moment de tenir un référendum. Si on est le moindrement intelligent, on peut comprendre qu’avant de parler de référendum, il faut parler de Souveraineté. Chaque chose en son temps.

    Jean Lapierre, nationaliste, souverainiste, indépendantiste, séparatiste, amoureux du Canada comme on dit amoureux de la Birmanie ou de la Malaisie.

    • Le Directeur général des élections a expliqué, aujourd’hui, sur toutes les tribunes que nous étions très loin d’une consultation populaire (référendum) puisque la loi devait d’abord être modifiées. Les modifications doivent venir du gouvernement.
      Pour les nerveux, rassurez-vous, ce sera un long processus, très long, de débats en commissions parlementaires et en Chambre. Ce ne sera pas pour ce mandat-ci peut-être même pas pour le mandat suivant.
      Entre temps, donnez-vous le plaisir de profiter d’un gouvernement compétent, dévoué au bien commun tout autant qu’à la prospérité individuelle et corporative, à la sécurité des aînés, au plaisir des enfants, au succès des étudiants, à la joie de vivre ensemble pour tous, au respect de la langue et de nos valeurs.
      Rappellez-vous au moment de la Commission Bouchard-Taylor, un des grands reproches qui nous a été adressé par les nouveaux québécois, c’était de ne pas prendre le leadership du type de société que nous voulions pour tous. C’est le temps, maintenant, de prendre le flambeau et, pour leur part, s’ils veulent vraiment une société inclusive, de joindre leur vote au nôtre pour Pauline.

  19. Surréaliste d’entendre Couillard prendre la défense du français en démontrant à que point il est important de parler anglais pour un employé de chaîne de montage – au cas ou un patron anglais daigne s’adresser aux laborers!-
    Allons nous revenir au temps où on disqualifiait un employer parce qu’il ne parlait QUE SA LANGUE NATIONALE!!
    Nous avons déjà jouer dans ce film il y n’a qu’une quarantaine d’année. M’en souviendai-je? Mais quand nous avons de la difficulté à nous souvenir d’il y a 18 mois… Misère.

    Rappelons le haut et fort: au Québec, la lange officielle et nationale est le français!

  20. Pour moi, c’est clairement Pauline Marois qui a gagné ce débat.
    J’ai toujours été pour le Parti Québécois, mais je dois avouer que j’avais des réserves envers madame Marois.
    Hier soir, pour la première fois j’étais fière d’elle, elle était solide, en possession de ses moyens bref, elle était sûre d’elle et possédait bien ses dossiers.
    D’aucuns accordaient la victoire à François Legault, personnellement j’ai trouvé son attitude impolie, il parlait fort en répétant toujours et encore la même question durant que son vis-à-vis tentait d’y répondre. Il n’écoutait pas. Très condescendant également lors de la conférence de presse…
    Françoise David, elle est bien gentille, elle a de bonnes choses à dire, pose de bonnes questions, mais elle me semble déconnectée de la réalité.
    Quant à Philippe Couillard, vaut-il la peine que nous en parlions. À chacune de ses interventions, il commence par dire qu’il a fait le tour de la province et rencontré les gens. Je pense plutôt qu’il a fait un tour de carrousel en circuit bien fermé et il était équipé d’œillères. Ce n’est pas pour la population qu’il va travailler, mais bien contre et ce, dans tous les domaines.

  21. Sur la pente (douce) vers l’unilinguisme. La « cage de homard » c’est celle dans laquelle tout le Québec est depuis longtemps.
    P. Couillard nous en a fait le portrait en une phrase lors du « deuxième débat ».

    Quand nous serons tous bilingues il sera si simple de tous parler anglais en tout temps.

    ____________
    Exemple entendu

    Barbara Kay et J-F Lisée à l’émission de Christiane Charette

    Par où commencer? …

    Barbara Kay se dit « …au Canada partout – je suis à Montréal et Montréal est au Canada et le Canada est un pays bilingue ». Elle élimine de son analyse toute référence à sa présence au Québec et que le Québec a ses lois propres, différentes de celles du Canada.

    Une attitude de parfaite incompréhension devant le francophone qui réclame sa place.
    Une anglophone qui se voit, où qu’elle soit au Canada, en pays bilingue. Qui dit bilingue dit qu’on peut en tout temps s’exprimer en anglais et être compris et apprécié tout en étant fonctionnel en société.
    On décèle chez celle-ci un étonnement devant le francophone qui revendique la place du français dans l’espace public – cet espace que l’anglophone tend à assimiler au monde des affaires[1].

    L’étonnement vient de ce que l’anglophone croyait l’étape de l’anglicisation de Montréal franchie pratiquement. Le fait que certains francophones – appuyés par le nouveau gouvernement – revendiquent une place prépondérante du français semble perçu comme un affront personnel. La progression du déclin du français à Montréal et au Québec semblait admise par le gouvernement précédent au grand soulagement d’une partie de la population anglophone dont Barbara Kay fait, de toute évidence, partie.

    [1] On admet que l’usage de l’anglais est souvent nécessaire dans les relations commerciales entre entreprises

    … et combien d’autres extraits …
    Sans parler de l’invitée du public qui était heureuse partout, comme ça, avec la loi 101 telle qu’elle est (était) appliquée avant l’arrivée du PQ au pouvoir.!!!

    Autre considération:
    C’est particulièrement dérangeant de savoir que de telles personnes ont une voix au Canada et présentent l’image du Québec à travers leur filtre.
    Barbara Kay est « columnist » au National Post.

    Serge Brosseau

  22. madame marois tant qua moi a gagne le débat , une femme d’etat couillard est en realité une statut de platre , et est un homme que son parti va expulser apres les élections .nous on ne lachera jamais .

  23. La logique elle même parle,,Mme Marois est de loin la seule qui défend en même temp tous les intérrets de Québecois,et j’ose espérer que ces derniers sauront le reconaitre le 7 avril prochain ,,Merci Jean François,,

  24. J’ai encore confiance aux quelques francophones sur l’île de Montréal qui pensait voter QS… pensez-y bien avant de favoriser les libéraux dans votre choix car c’est devenu une question de langue en ce qui concerne Montréal…

  25. Ping : Réponse au blog de Jean-François Lisée 28/3/2014 | Salut Salaud!

  26. j’en reviens pas … ce couillard ne vois jamais rien. Pas de problème de langue. Pas de fraude à nul part. Pas de moral pour les paradis fiscaux. Pas de problème avec Porter. Que les « gens » se démerdent si il y à des demandes « raisonnables » pas son problème…etc..etc……..enfin que fait-il exactement là lui..
    bravo pour les 3 autres qui voient clair

    • Je dirais ,qui est vraiment Mr Couillard ? IL n’a pas été chef de l’opposition assez longtemps,pour qu’on s’en fasse vraiment une idée. Pour ceux qui ont des yeux pour voir,il n’est pas l’idéal pour devenir le chef de la nation québécoise.IL n’a aucune émotion, il est là raide, pas souriant,toujours sous la réserve,de peur de fauter. Il fait la job pour quelqu’un d’autre c’est bien évident. Ne soyons pas crapauds et ne nous laissons pas piquer par le scorpion,autrement dit ne nous laissons pas leurrer,car on va le payer chèrement.

  27. Dans l’affaire de paradis fiscal, ce qui m’intrigue, c’est comment un membre fondateur et formateur du service de neurologie de l’Arabie saoudite puisse n’avoir mis de côté seulement 600 000.$ en quatre ans avec un salaire net d’impôt ? Est-il trop dépensier ou mauvais négociateur ?

  28. Votre commentaire est excellent et décrit bien les moments importants de ce débat !!!

  29. Réflexe de colonisé poussé à l’extrême. Couillard a le tour comme pas un de nous humilier collectivement, de nous rapetisser aux yeux des anglais, de nous démontrer qu’on est à ce point si petit qu’on devrait se faire un devoir d’apprendre l’anglais au cas où un anglophone daignerait nous adresser la parole. Il faut souhaiter du fond du coeur qu’il ne devienne jamais le premier ministre, parce que nos droits seront bafoués. On va prendre une maudite débarque.

    • Oui il nous fais sentir petits ,des pas instruits.Mais c’est bizarre,ce sont les anglais qui viennent étudier et s’instruires dans nos universités. Faut croire qu’on est pas si pire.

  30. P.Couillard n’a pas de soucis éthique, ce serait beaucoup lui demander que d’avoir des soucis linguistiques.
    En fait P.Couillard n’a qu’un soucis et c’est lui.

  31. Pourquoi il faut légiférer sur la laicité et la neutralité de l’Etat
    l’égalité homme femme et le droit d’être servi sans signe ostentatoire par un employé de l’Etat du Québec.
    Monsieur Couillard n’y voit pas de problème parce qu’on est incapable de lui présenter un seul cas de personne s’étant plaint de la non-neutralité de l’Etat.
    Deja au départ, vous êtes à l’hopital et un médecin avec un hijab vient vous voir et vous ne voulez pas lui confier une réflexion parce que vous avez peur que ce dernier ou cette dernière interprète différemment ce problème à cause de sa religion.L’ex-juge à la Cour suprême Claire L’Heureux-Dubé est venue vendredi apporter un appui inconditionnel au projet de charte de la laïcité du gouvernement Marois.
    >>Les signes religieux «font partie de l’affichage de ces croyances religieuses et non pas de la pratique d’une religion»,<< selon celle qui juge parfaitement raisonnable que l'État impose à ses employés des restrictions à la liberté d'expression religieuse, de la même manière qu'il leur demande de renoncer à leur liberté d'expression politique.
    Je trouve qu'il a très mal défendu et interpréter la laicité et la neutralitéde l'Etat d'òu la nécessité de très la définir pour les juges. Monsieur Couillard n'y voit que plusieurs accomodements qui seront laissés à sa discrétion. Un cadre juridique élastique juridique qui risque de s'apparenter à ce qu'a vécu L'université York avec un étudiant musulman qui ne voulait discuté de certains sujets en présence de femmes dans un cours du professeur Paul Graston.
    http://www.lapresse.ca/actualites/dossiers/charte-de-la-laicite/201402/07/01-4736646-lex-juge-claire-lheureux-dube-appuie-la-charte-de-la-laicite.php

  32. Je suis contente qu’au moins, on a pu savoir d’avantage les programmes de chaque parti. Donc, points pour le PQ dans chaque sujet. La langue avec les Libéraux vraiment dangereux! Concernant la CAQ pas une équipe complet mais bravo pour la langue. Et Mme David, même si on est capable d’avoir de la sympathie pour elle pas réaliste ni d’équipe pour former un gouvn., aussi pour la charte « quand les problèmes vont se présenter seulement  » pas fort.

Les commentaires sont fermés.