Femmes en lumière! 💫

Femmes en lumière!💫
 
En ce 8 mars, célébrons les femmes, ces réelles forces de changement qui nous inspirent et façonnent le monde, un geste à la fois.
 
Je souligne aujourd’hui le travail remarquable de deux #FemmesEnLumière qui améliorent concrètement la vie des gens dans Rosemont et dans tout Montréal. Chaque jour, elles redonnent dignité et estime de soi, et comblent des besoins essentiels que sont le travail et le logement:

Agnes Beaulieu

Directrice générale d’Insertech
Angus
Diplômée en sciences de l’éducation, Agnes Beaulieu possède plus de 25 ans d’expérience en développement économique et social à Montréal. De 1992 à 1998, elle a travaillé à la CDEC Rosemont—Petite-Patrie et à la Société de développement Angus. En collaboration avec les partenaires du Comité de relance Angus, elle a créé en 1998 Insertech Angus, qu’elle dirige depuis. Insertech est une entreprise d’insertion dans le réemploi écologique des appareils informatiques qui aide les jeunes à raccrocher. Elle est active au sein de plusieurs regroupements en économie sociale et en développement durable, aide des jeunes à raccrocher.

Édith Cyr
Directrice générale de Bâtir son quartier

Édith Cyr est reconnue pour ses 35 ans d’engagement exceptionnel dans les domaines de l’habitation communautaire, de l’économie sociale, du développement économique et social des quartiers, notamment dans Rosemont. Elle travaille à Bâtir son quartier depuis 1994. Cette incroyable organisation est une entreprise d’économie sociale qui coordonne la réalisation de projets d’habitation et d’immobilier communautaire afin de créer des milieux de vie solidaires pour les ménages à faible et moyen revenu. Depuis le début de ses interventions, en 1976, Bâtir son quartier a complété plus de 400 projets coopératifs ou à but non lucratif totalisant plus de 11 500 logements sur le territoire montréalais, en plus de nombreux projets de centres de la petite enfance, de centres communautaires et d’installations pour des entreprises d’économie sociale.

 

Chaque femme possède la capacité de faire de grandes avancées dans tous les domaines de la société.

À votre tour, maintenant de partager et d’identifier une femme qui vous inspire, que ce soit une femme que vous côtoyez, une femme que vous ne connaissez pas mais qui est un modèle, ou une femme que vous admirez en secret.

C’est le temps de le dire!

C’est parti! #FemmesEnLumière 



8 réflexions au sujet de « Femmes en lumière! 💫 »

  1. Lorsqu’on entend un médecin dire à un malade devant le poste de contrôle médical de l’Hôpital Le Gardeur:
    « J’ai fait 10 ans d’études pour devenir médecin, j’ai d’autres patients à traiter tu ne viendras pas m’importuner davantage, apprend à contrôler ton diabète…. » Ces paroles ont été. prononcées au début de février à un patient contraint à la dyalise et qui subissait à la bouche une infection grave. Le médecin n’avait même pas consulté le dossier du patient et ne savait pas qu’il .était suivi en dyalise depuis septembre 2017.
    Cette attitude, comparée à celle de la docteur Boulay femme médecin qui supervise les traitements de mon fils en dit long sur l’amélioration et l’humanisation des services médicaux depuis que les femme y exercent la profession.

    De matcho à écoute attentive sensibilité accrue.

    Florian Jutras Terrebonne

  2. Camille Robert pour son Prix du livre politique de la Fondation Jean-Charles-Bonenfant qu’elle a mérité pour son ouvrage Toutes les femmes sont d’abord ménagères : Histoire d’un combat féministe pour la reconnaissance du travail ménager, 2017.

    https://jeanneemard.wordpress.com/2017/12/18/toutes-les-femmes-sont-dabord-menageres/

    Pour plusieurs photos, Google, Camille Robert

    Elle m’a fait découvrir Du travail et de l’amour : Les dessous de la production domestique de Louise Vandelac, Diane Bélisle, Anne Gauthier et Yolande Pinard, 1985. C’est plein d’informations sur lesquelles fonder notre régénération. J’y ai trouvé en prime ma véritable identité : aide-ménagère plus que pourvoyeur.

    Et je dirais comme Madeleine Boucher qu’il y en a tellement ! Alors, j’ajoute Martha C. Nussbaum. Elle a féminisé l’approche des capabilités de Amartya Sen, « sans doute la plus novatrice et la plus prometteuse des contribution de la philosophie politique à la question de la justice sociale ».

  3. Rappelons nous en célébrant aujourd’hui les femmes que la profession médicale s’est beaucoup féminisée ces dernières années. Elle s’est en conséquence beaucoup humanisée et a pris heureusement en compte l’équilibre famille-travail : fini l’image du médecin travaillant 70 heures semaine avec « bonbonne » à la maison prenant soin des petits!

    Cette féminisation de la profession médicale n’expliquerait-elle pas grandement la non augmentation de la productivité des médecins ces dernières années?

    Québécoises et québécois, cessons de nous « blaster » les uns les autres pour les problèmes essentiellement de manque de ressources. Au contraire, nous devrions être FIERS de notre système de Santé du Québec, 2 FOIS PLUS PRODUCTIF que le système de Santé américain et de SON PERSONNEL TRÈS MAJORITAIREMENT FÉMININ qui le fait fonctionner avec UN DES PLUS HAUT STANDARD DE QUALITÉ en Amérique.
    CHIFFRES À L’APPUIS
    Il s’est dépensé en santé publique et privée, 11400$ par personne aux États-Unis en 2015, soit le DOUBLE du Québec où ce chiffre atteint 5660$.

    Deux fois plus productif comparé aux USA qui eux ont des résultats franchement médiocres: -taux d’obésité 30% (15% pour le Québec),-l’espérance de vie en santé des américains est une des pires de l’OCDE tandis que nous avons la meilleure au Canada qui lui se classe parmi les premiers de l’OCDE, -62% des faillites personnelles aux États-Unis sont dues à des factures de santé, -PIRE, «  La crise des opiacés, qui, en 2017, a tué plus d’Américains de moins de 50 ans que les armes à feu ou les accidents de voiture » sur-ordonnance d’antidouleurs pendant des années, TRÈS LUCRATIVE, a rendu des dizaines de milliers de patients dépendants des opioïdes » (Marc-Nicolas Kobrynsky de l’Actualité). On pourrait en rajouter beaucoup à propos des contreperformances de ce système qu’Obama voulait réformer… Mais revenons à la « non croissance de la productivité de nos médecins majoritairement féminins » et des infirmières peut-être?
    LA CAUSE NE SERAIT-ELLE PAS QUE NOTRE PERSONNEL QUÉBÉCOIS DE LA SANTÉ EST AU BOUT DES EFFORTS DE PRODUCTIVITÉ DEMANDÉS DEPUIS DES ANNÉES ET QUE QUE LE MODE DE FINANCEMENT ACTUEL (fonds consolidé de tous les programmes) qui croît autour de 2% par année, ne permet tout simplement pas de satisfaire des besoins qui eux croissent à un rythme de plus de 4%, soit le double! Nous croyons que c’est pour cette raison que le système va « de crises en crises » comme le déplore M. Claude Castonguay. Nous vous reviendrons avec des propositions de solutions qui touchent, vous vous en doutez, le mode de financement…

    Nicole Janvier retraitée du secteur public québécois. nicole.janvier@hotmail.com

    • De Québec : Avec tout mon respect, je ne suis pas d’accord avec vous. On ne doit pas se comparer, on doit faire mieux pour notre monde ici au Québec !

    • De Québec : Je m’excuse, je suis d’accord avec vous sur presque tous les points que vous apportez. Cependant on ne doit pas trop se comparer avec d’autres pays, on doit se comparer avec nous-même afin de faire mieux et revoir tout le système de santé qui est bien mal en point. C’est vrai que nous ne sommes plus en 1900 tranquille et qu’il faut s’adapter avec ce qui se passe en 2018.

  4. Félicitations à ces femmes dévouées qui travaillent pour donner une meilleure qualiitè de vie á ceux qui en ont grandement besoin je leur souhaite que le gouvernement voit leur travail et leur aide

  5. De Québec : Félicitations à toutes ces femmes ! Mais il y en a tellement à remercier dans le monde entier qu’on ne peut pas toutes les nommer. Je ne peut que dire merci et continuer vos bonnes actions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *