Garderies: le triple mensonge de Philippe Couillard

Tous les journalistes ont voulu savoir pourquoi le premier ministre se sentait autorisé à rompre une promesse solennelle faite aux Québécois pendant la campagne électorale, il y a à peine six mois, celle de n’imposer aucun choc tarifaire. Sa réponse, répétée avec aplomb par sa ministre de la famille, tient en un mot: « surprise ». Arrivés au pouvoir en avril, ils auraient été catastrophés de constater que le déficit laissé par le gouvernement péquiste allait être de 3,7 milliards, plus du double de ce qui était prévu.

Le premier étage du mensonge

Ce chiffre de 3,7 n’est rien d’autre qu’un mensonge. Le chroniqueur économique de Radio-Canada, Gérald Fillion, l’a dégonflé dans son blogue dès son apparition, en mai dernier: fillion3 Bref, toute la communication du gouvernement repose sur un total… fallacieux.

Le second étage du mensonge

Ce n’est pas tout. Lorsqu’il était chef de l’opposition, avant l’élection d’avril, Philippe Couillard n’arrêtait pas de mettre en doute les chiffres de mon collègue Nicolas Marceau et affirmait qu’il n’arriverait pas à atteindre ses objectif de contrôle des dépenses pour l’année en cours. Donc, — à moins qu’ils  aient menti pendant toutes ces périodes de questions — le PLQ présumait que la situation financière dont ils pourraient hériter serait plus exigeante que celle que nous projetions. Le jour du déclenchement de la campagne, Philippe Couillard donnait d’ailleurs le chiffre de son évaluation du déficit: 3 milliards !

Ce que j’entends partout au Québec, c’est : Ça va faire! Ça va faire, le fiasco économique; ça va faire, cacher la vérité; ça va faire, prendre la fuite pour ne pas rendre des comptes. […] C’est l’échec dans les finances publiques, la gestion de nos taxes et nos impôts. On avait promis l’équilibre budgétaire, on est dans le trou de 3 milliards. C’est un budget qui était incomplet. Il n’y a pas de dépenses, il y a des coupes sans précédent, qui ont des impacts sur les citoyens du Québec, dans les réseaux de santé et d’éducation. Il y a eu 2 milliards de promesses en 44 jours. Avec quel argent, Mme Marois? Le PQ, clairement, ne dit pas la vérité sur l’état réel des finances publiques du Québec, parce que le mode d’opération de ce gouvernement, c’est la diversion, la division et les faux enjeux.

C’est dans ce contexte qu’ils ont développé leurs promesses électorales, dont celle de ne pas augmenter les frais de garde au-delà de l’inflation. Dans le contexte où ils affirmaient qu’il y aurait un trou de 3 milliards. Donc, aucune surprise possible.

Le troisième étage du mensonge

Pendant la campagne électorale, le jour du dévoilement de son cadre financier, Philippe Couillard a directement touché la question de « la surprise » anticipée, et a pris un engagement clair. Voici le compte rendu de La Presse:

« On va faire en sorte qu’il se réalise même après l’examen », a-t-il dit. Son cadre financier serait « révisé en tenant compte des trouvailles du Vérificateur général, s’il y en a », mais cela ne remettrait pas en question ses engagements. Les promesses du Parti libéral « vont se réaliser. S’il faut faire encore plus d’efforts de rationalisation, on le fera.   On n’ira pas demander aux contribuables de mettre la main dans leurs poches davantage. On va atteindre nos objectifs, on va remplir nos engagements. S’il faut aller plus loin dans le contrôle des dépenses, ce sera ça notre choix en réponse à ce que le Vérificateur général nous dira », a expliqué M. Couillard, entouré de ses candidats Jacques Daoust, Carlos Leitao et Martin Coiteux.

Alors, ça me semble assez clair. L’excuse de la surprise est triplement insultante.

L'équipe qui ne tient aucune de ses promesses !

L’équipe qui ne tient aucune de ses promesses !



11 réflexions au sujet de « Garderies: le triple mensonge de Philippe Couillard »

  1. VOICI, croyez-moi, cela fait des lunes et des lunes que ce que veux absolument les Fédéralistes Canadiens autant que les Fédéralistes Québécois c’est qu’à 100% que se transforme notre si belle Nation Québécoise, dans une idéologie uniquement Canadienne )….soit un moule très
    unique de ce Canada Anglais..et que nous les Québécois (ses ) deviennent en tout, partout, toujours, une Nation uniquement… Canadienne… en abandonnant tous nos acquis soit notre si belle langue francaise, ainsi que notre unique culture, afin de devenir une copie conforme de ce Canada Anglais, soit une société plus universelle, donc plus anglaise que francaise, et cela agace très très
    fortement tous les Anglos Canadiens, et ces même Anglos Québécois de leur si grande difficulté de nous éloigner de ce titre si précieux de…
    NOTRE SOCIÉTÉ DIFFÉRENTE, DISTINCTE UNIQUE EN AMÉRIQUE AMÉRIQUE DU NORD SOIT CE BEAU QUÉBEC FRANCAIS…….
    Tandis que eux sont tous du pareil au même, et non pas eux cette très précieuse particularité que nous désirons défendre tant aussi longtemps que tous ces Fédéralistes Canadiens et Québécois, ne nous accepterons pas tels
    que nous sommes soient gravés que sont nos gênes de CETTE FIERTÉ QUÉBÉCOISE…cette fierté qui nous fut retransmise de toutes ces belles.valeurs dont nous sommes si fiers ( res ) …..Voilà…….

    • 100% d’accord, et si je peux rajouter que Nous Sommes LA Différence dans bouiili anglo et anglosyphonné!!!

      Merci.

      Pierre

  2. Quand le P.Q. arrêtera de se trucider lui-même alors on aura un parti digne de défendre les priorités des Québécois en augmentant la confiance de ceux-ci en leurs institutions et le goût d’avoir un pays.Le P.Q. est très décevant dans l’art de relever les mensonges des rouges qui n’en n’ont que pour leurs p’tits amis…les deux trios en place en sont la preuve de leur cynisme éhonté…enfin PKP pour notre pays!!!!

  3. Les libéraux peuvent dire ce qu’ils veulent et mentir à tout vent. Avec la totalité du vote anglophone et allophone et des quelques 20% du vote franco, ils ont ce que l’on peut appeler l’immunité électorale.

  4. Ce qui vaut pour les services de garde vaut aussi pour le fractionnement des revenus de retraite pour les 60-65 ans. On appelle ça changer les règles durant la partie.

  5. C’est dommage qu’on ne puisse pas annuler une élection quand les candidats mentent aux électeurs pour se faire élire,en sachant sciemment la vérité.N e censurez pas .SVP

  6. Cette photo des 3 banquiers en compagnie du neuro-chirurgien est vraiment déprimante ! ajoutons les ministres Barrette et Bolduc et c’est super déprimant !

  7. Pourquoi se surprendre de ce qui motive certaines gens à une recherche du pouvoir pour le pouvoir. Le cynisme est quasi total chez les libéraux, car ils veulent le pouvoir et, c’est certain, pour eux seuls. Mais ce cynisme cache certainement quelque chose de plus profond et d’assez visqueux dans le Québec d’aujourd’hui. C’est dans cette direction qu’il faut chercher pour comprendre cette VOLONTÉ À TOUT PRIX et qui justifie, de même, cet appareil de mensonges et d’hypocrisies.

  8. Il serait peut-être temps, M. Lisée, de rappeller au gouvernement Couillard et aux Québécois-es que le parti Libéral du Québec est responsable de l’explosion de la dette québécoise de près de 60 milliards de dollars pendant les neufs années Charest au pouvoir, dont M. Couillard lui-même,et d’autres députés et ministres actuels, a une part de responsabilité. Que les Libéraux cessent de feindre la surprise et de nous prendre pour des amnésiques chroniques. Il s’agit de leur héritage pour les générations futures : 33% de la dette du Québec! Il faut leur remettre sur le nez, et le répéter à satiété…

  9. Très bien expliqué, faudrait que les médias lui mette sous le nez car P. Couillard ne cesse de le répéter et de se défendre là-dessus pour justifier ses décisions. Le PQ a le dos large avec le PLQ, car c’est toujours de votre faute, un moment donné faudrait arrêter de rire du monde et de dire les vrais affaires et surtout dire la vérité et d’assumer ses erreurs. Ne vous surprenez donc pas du cynisme en politique et pourquoi les gens en ont assez de se faire dire et promettre n’importe quoi et rendu au pouvoir ils font tout le contraire.

Les commentaires sont fermés.