La bataille de l’OACI

Comme vous le savez sans doute, le Qatar tente de nous ravir le siège de l’OACI, l’Organisation de l’aviation civile internationale: 700 emplois, 100 millions $ de retombées par an.

J’ai expliqué mardi, à l’Assemblée nationale, comment nous agissons pour garder l’OACI à Montréal.



9 réflexions au sujet de « La bataille de l’OACI »

  1. Monsieur le Ministre, soyons cohérents ici!
    Nous ne partageons pas, au Québec, les orientations de la politique canadienne étrangère au Moyen-Orient. Faisons-le savoir haut et fort… et par la même occasion, identifions les organismes internationaux installés dans le ROC…
    Que chacun assume ce qu’il fait et dit.
    Nous ne pouvons reprocher au monde arabe d’être pour une fois solidaire devant la mauvaise foi évidente de la diplomatie de quelques-uns sur le dossier israélo-palestinien. Le non-respect du droit international dans ce dossier est trop systématique pour reprocher au monde arabe ce genre de stratégie… même en sachant que d’autres intérêts entrent en ligne de compte.
    Comme beaucoup d’autres, évidemment, je m’interroge sur la politique du Qatar, mais je ne serai fière de notre politique dans ce dossier que dans la mesure où nous saurons dégager une position qui dépasse la stricte défense de nos intérêts particuliers et qui puisse contribuer à la restauration d’un certain sens de la justice. Le droit de s’autodéterminer d’un peuple est largement nié et nous devrions être à même de jouer un rôle innovateur dans le débat. Un difficile casse-tête pour vous!

  2. Bonjour monsieur Lisée,

    Je souhaite vous faire part de mon opinion relativement à votre appui à la loi anti-manifestation. L’endroit le plus accessible pour communiquer avec vous semble être votre blogue. Désolé si je suis hors sujet.

    Cela fait plusieurs jours que je tiens à vous faire part de mon désaccord face à votre appui à la loi anti-manifestation. Habituellement, je respecte vos idées même si je ne suis pas toujours entièrement d’accord mais là, je suis vigoureusement contre. Ça n’a aucun bon sens selon moi d’empêcher les gens de manifester comme cela se produit actuellement. Les amendes distribuées par les policiers m’horripilent.

    Pour votre info, je n’ai pas participé à aucune de ces manifestations mais je crois que les gens devraient avoir le droit de le faire.

  3. Bonjour Monsieur Lisée,
    Nous avons lu à La Presse, que le Secrétaire Général de l’OACI va signer un autre contrat de location du site à Montréal avec l’approbation du Conseil (vingtaine des pays). Apparemment, le problème est surmonté?

    En tout cas, nous semble nécessaire chercher l’appui de Notre Amérique (l’Amérique Latine) pour ce cas et des autres. Bien entendu un appui au Québec (Montréal) et pour lequel nous sommes prêts à collaborer et pour élaborer une stratégie si vous la considérez opportune, soit à travers l’ OEA ou/et à travers l’Unasur.
    Entre autres, l’OEA est à la recherche d’un nouveau SG, car M. Insulza est en train de retourner à la politique de son pays. En juin prochain, il sera à Montréal -M.Insulza- pour la Conférence des Amériques.
    Nous restons en ligne:
    Pour le goupe CEAL,
    CM Del Castillo

  4. Le Prince de Montréal possèderait le droit de décider qui aura droit de travailler et qui se verra refuser tout travail sur son Île.

    • En supposant que le ministre de la métropole ne se soit pas préoccupé du fait que Line Beauchamp puisse être assignée au poste de présidente du 375e anniversaire de Montréal, imaginez le rapprochement avec la CORRUPTION : 357c = 375e !
      Sommes nous à ce point en manque de personnes de qualité pour choisir pour nous représenter lors du 375e, une ex-ministre du régime libéral qui a été compromise au moins lors de 2 événements ambigus :
      1° un déjeuner de financement en présence du chef de la Mafia
      2° au-moins un souper au 357c avec des personnages « louches »

  5. Les démarches de Qatar pour ravir le siège de l’OACI sont inquiétantes parce qu’il s’agit d’un îlot de petit pays trop riche, absent de toute démocratie, gouvernée par un monarque éclairé, soutenu par un lobby le plus puissant du monde qui s’ingère politiquement et financièrement et même religieusement dans le monde arabe en particulier !!
    La question qui se pose : Moralement et politiquement , serait il concevable qu’un Organisme des Nations Unies puissent ëtre transféré d’un pays démocratique vers un pays non démocratique??

    • Le Qatar est un État à la moralité douteuse, qui suit à cet égard l’exemple de ses protecteurs et amis: les États-Unis, la France, le Royaume-Uni et le Canada, notamment.

      Par exemple, les protecteurs du Qatar, dont les armées réunies s’appellent l’OTAN, ont fait appel à cette pétromonarchie pour s’amuser avec eux à massacrer les Libyens et renverser un supposé dictateur dont le peuple vivait en paix et était l’un des plus prospères d’Afrique. Et le pire, c’est que c’est un général québécois qui a donné l’ordre d’assassiner le dictateur.

      Aujourd’hui, l’OTAN et les pétromonarchies massacrent des Syriens.

      Si le Qatar obtient un jour le siège de l’OACI, ce sera parce qu’il a beaucoup de fric ainsi que de très bons protecteurs bien armés et à la moralité très douteuse. Aussi douteuse sinon plus que celle de n’importe quel émir pétrolier.

      Pour ce qui est de faire avaler l’éventuel transfert de pénates au public, faites confiance aux médias. L’opinion du public québécois ne comptera pas. Pourquoi compterait-il? Il ne comptera pas plus que l’opinion des Libyens ou des Syriens, lorsqu’il s’agit de les massacrer, ou que l’opinion des Grecs, lorsqu’il s’agit de la plumer.

      L’important, pour les médias, sera de montrer au reste du monde que l’OACI sera beaucoup mieux servie au Qatar qu’à Montréal, tout en occultant le reste: le terrorisme, la dictature, la corruption, etc. Les protestations des Québécois ne seront pas entendues, soyez-en certain.

      Et si j’étais monsieur Lisée, je me méfierais beaucoup de M. Baird et de ses fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères, qui ont tendance à s’entendre comme larrons en foire avec les Qataris, surtout lorsqu’ils ont un ennemi commun.

  6. Excellent travail M. Lisée, je crois que vous démontrez là tout vos talents. Est-ce l’expérience qui commence à se pointer. J’ai aimer votre intervention dans ls dossier de Mme Beauchamp. Aucune retenue ces libéraux. aucune gêne, c’est tout de même assez particulier. Et dire qu’aucun ne paiera pour toutes ces fourberies.

Les commentaires sont fermés.