La Semaine du Député de Rosemont

Comme vous le savez, j’étais en tournée régionale la fin de semaine dernière — de Rimouski à Rouyn-Noranda.

Lundi j’ai pu m’entretenir à Rouyn-Noranda avec les membres du collectif de défense des droits des locataires et j’ai pu, à chaque étape, constater l’ampleur du ressentiment régional contre la volonté du gouvernement Couillard de démanteler les outils locaux de développement. J’en ai parlé notamment au journal La Frontière d’Abitibi: « Si le PLQ était une compagnie, les Québécois pourraient le poursuivre pour bris de contrat ! »

Mardi matin, j’étais de retour à Québec pour entendre l’opposition massive à la réforme de la santé du ministre Barrette, à la commission parlementaire.

Fin des consultations du Projet de loi 10 sur la réorganisation de la santé

Après avoir entendu 59 groupes et reçu près de 90 mémoires, la Commission de la santé et des services sociaux a terminé ses auditions. Le constat est clair: l’opposition au projet de loi du ministre Barrette est quasi-unanime. Le ministre est inflexible. Il affirme que personne ne s’oppose à sa réforme, en plus de prétendre que les pouvoirs que lui attribuera le PL10 sont transitoires quand rien de tel n’est écrit dans son texte de loi.

Le PL10 n’est qu’un prétexte pour le ministre de la Santé afin centraliser le pouvoir puisque le gouvernement reconstituera une vingtaine de mégas agences avec sa réforme. Les changements peuvent se faire à l’intérieur du réseau actuel, notamment en améliorant le réseau actuel de communication. Plus d’information dans ce communiqué de presse.

Filière porcine: un nouveau plan stratégique

Mercredi soir, je rencontrais plusieurs artisans de la filière agro-alimentaire du Québec à l’occasion du dévoilement du plan stratégique de la filière porcine du Québec. J’ai discuté impact environnemental avec David Boissonneault, président des Éleveurs de porcs du Québec.

C’était aussi une bonne occasion pour renouer avec un Thetfordois comme moi, le président de l’Union des producteurs agricoles, Marcel Groleau.

Pont Champlain : Les Dupont et Dupond du pont (Denis Lebel et Robert Poêti) vont-ils revenir à la raison ?

C’est affligeant de voir que le gouvernement Couillard a mis trois semaines à défendre le nom du pont Champlain: Il a d’abord approuvé le changement de nom proposé par Ottawa (Maurice Richard), puis revu mollement sa position, puis souhaité une consultation pour finalement adopter notre motion exigeant de conserver le nom actuel. J’ai débattu la question avec le ministre Poëti lors du débat de fin de séance jeudi.

La motion présenté jeudi par ma collègue Martine Ouellette a été adoptée à l’unanimité! Samuel de Champlain étant le fondateur de l’Amérique française, c’est primordial pour le PQ qu’on maintienne le même nom pour des raisons historique et identitaire. Voici le point de presse donné avec mes collègues Martine Ouellette et Stéphane Bergeron, suite à l’adoption de la motion. Un communiqué de presse a également été émis à ce sujet.

Les anglophones et le système de santé

La Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) présentait un mémoire devant la Commission de la santé et des services sociaux sur la présence de l’anglais dans notre système de santé. Mon désaccord avec l’approche de la SSJB sur ce point étant total, j’ai exprimé vigoureusement mon point de vue.

Pour connaître mon opinion sur le sujet, vous pouvez consulter mon billet «L’humanisme: ingrédient clé de la promotion de l’identité».

J’étais d’accord avec la SSJB sur un point: la loi actuelle permet aux hôpitaux bilingues d’embaucher du personnel d’encadrement sans exiger une connaissance du français. C’est inacceptable. Je souhaite que cette situation soit modifiée au plus vite.

Si c’est vendredi, on est à Chicoutimi !

Vendredi j’ai mis le cap sur Chicoutimi pour une rencontre avec une vingtaine de personnes à la librairie Les Bouquinistes, sur la rue Racine. Et j’ai dit tout le bien que je pensais de mon collègue Alexandre Cloutier, et tout le mal que je pensais des politiques régionales du gouvernement Couillard, à l’antenne de Radio-Canada Saguenay (aller à 21’40 »).

Pour défendre le droit à l’information

Ce dimanche midi je serai à la manifestation contre le démantèlement de Radio-Canada par les conservateurs. J’ai publié samedi quatre propositions pour dompter l’hyper-concentration des médias au Québec.

La tournée se poursuit!

Dans le cadre du lancement de mon livre «Le journal de Lisée: 18 mois de pouvoir, mes combats, mes passions», j’ai l’occasion de parcourir le Québec via une tournée des librairies. Je suis passé par Rivière-du-Loup, Rimouski, Thetford Mines, Val-d’Or, Rouyn-Noranda et Québec. Pour ce qui est de Montréal, je serai à la librairie Renaud-Bray, au 4380, rue St-Denis, ce samedi 15 novembre à 15h afin de m’entretenir avec Marie-France Bazzo. Je serai également au salon du livre de Montréal, à la Place Bonaventure, les 21, 22 et 23 novembre prochain à la place Bonaventure. Je vous invite à venir me rencontrer lors de cet évènement au 800, rue de La Gauchetière Ouest, au Kiosque Flammarion (Stand 246) :

  • le vendredi 21 novembre : 19h30 à 20h30
  • Samedi 22 novembre : 13h30 à 14h30
  • le dimanche 23 novembre : 12h à 13h00


5 réflexions au sujet de « La Semaine du Député de Rosemont »

  1. J’admire votre façon de penser: Quand c’est le PQ qui est au pouvoir, les personnes qui sont contre les politiques du gouvernement le sont parce que on leur a « mal expliqué » ou ils ne comprennent pas (même chose pour la souveraineté).
    Quand ce ne sont pas les péquistes au pouvoir, ces gens ont absolument raison….

  2. Quelle bonne intervention à l’Assemblée nationale sur le pont Champlain: « Dupond et Dupond du pont » ou « Ding et Dong ». Elle illustrait très bien ces 2 représentants ! Lâchez pas … on ne vous ne blâmera du moins pas d’avoir la langue de bois!

  3. J’aimerais bien vous entendre parler aussi de la démocratie et de la souveraineté du peuple, qui pourrait se manifester et de façon plus noble que par la démocratie de représentation, dans laquelle les citoyens ne sont que des électeurs la plupart du temps manipulés par des médias et des politiciens professionnels qui servent leurs propres intérêts.

    Parlez-nous donc un peu de votre vision de la démocratie de participation, du référendum d’initiative populaire ou d’une Chambre citoyenne tirée au sort pour des mandats courts et non renouvelables pour faire contrepoids à l’assemblée des élus.

    Indépendance, ou souveraineté politique bien sûr. Souveraineté économique, bien sûr. Souveraineté alimentaire, assurément. Mais sortez-nous donc quelques idées inédites pour assurer la véritable souveraineté du peuple, autrement que par un bulletin de vote une fois aux 4 ans.

    • L’exemple de la Suisse est hyper éloquent et exemplaire: le commun des mortels se réunit en assemblée participative, souvent en plein air, et ils votent à main levée sous le regard des huissiers. Les résultats sont obligatoires pour les parlementaires: le PEUPLE décide et le gouvernement est au SERVICE du peuple. Le président est le « délégué – représentant » des élus. Cela se fait depuis au moins quatre siècles: trouvez-moi mieux comme démocratie VÉRITABLE !!!

    • Le tirage au sort aussi est un concept intéressant. Je vois très bien une Chambre citoyenne tirée au sort avec des mandats courts et non renouvelables pour faire contre-poids au pouvoir de la Chambre des élus, le tout constituant l’Assemblée nationale du Québec. Voir à ce sujet le site d’Étienne Chouard ici : http://etienne.chouard.free.fr/Europe/

      J’aimerais bien entendre les candidats à la chefferie du PQ là-dessus. Verront-ils leurs jobs et leurs privilèges menacés ou défendront-ils la démocratie citoyenne participative?

Les commentaires sont fermés.