La Semaine du Député de Rosemont

Encore une semaine fort chargée pour votre député

Visite au Service à la Famille chinoise

Accompagné d’Évelyne Abitol, j’ai rencontré lundi Mme Pauline Wong, présidente du Conseil d’administration du service à la famille chinoise du Grand-Montréal, ainsi que Mme Xixi Li, directrice générale. L’organisme Service à la famille chinoise, est la porte d’entrée, depuis 40 ans, pour les 5 500 immigrants provenant de Chine continentale, qui choisissent, chaque année, de venir s’installer au Québec.

Depuis la fermeture du CLD, le service à la famille chinoise assure aussi les conseils aux entrepreneurs qui arrivent au Québec. C’est près de 20 000 personnes qui fréquentent ce service chaque année que ce soit pour des conseils aux entrepreneurs, des cours de francisation, des manifestations et événements culturels, etc. Les deux femmes dynamiques nous ont fait part de leur plus grand problème à l’heure actuelle : le local. Leur plus grand souhait serait de déménager rapidement pour continuer à offrir des services adéquats.

Rencontre avec des pharmaciens en milieu hospitalier

Lundi, j’ai rencontré les trois chefs du département des pharmacies des hôpitaux du secteur de Rosemont, soit Jude Goulet, de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, Lucie Verret, de l’Hôpital Santa Cabrini et  Sabrina Sanzani de l’Institut de Cardiologie. Ils m’ont expliqué à quel point le recrutement des pharmaciens en  établissement est difficile, en raison notamment de la forte compétition avec le secteur privé. Le gouvernement voulait couper les mesures permettant d’attirer les jeunes dans cette profession (voir ce communiqué de presse pour les détails). On apprenait d’ailleurs au même moment qu’une entente de principe a été signée,entre les pharmaciens d’établissement et le gouvernement. Le contenu de cette entente n’est pas disponible pour l’instant.

Cette rencontre fut également l’occasion de discuter des autres enjeux: les médicaments d’ordonnance, les groupes d’achat, et du rôle essentiel des pharmaciens en établissement qui font partie prenante de l’équipe traitante du patient, s’assurant notamment que ce dernier ne fasse pas de surconsommation de médicaments.

Épidémie de coupures budgétaires en santé publique et Marche citoyenne

Par la suite, avec ma collègue Diane Lamarre, j’ai pu discuté avec Mathieu Masse-Jolicoeur,  et Caroline Marier des coupure massives de 30 % en santé publique qui prendront effet le premier avril. Des dizaines de postes seront abolis et la fonction de prévention sera rétrécie. Dans ce contexte, un mouvement citoyen pour la défense de la santé publique s’active. Il s’agit d’ employés et d’ex-employés de la santé publique de Montréal qui, en leur nom personnel, lancent un message clair :«Les pertes d’emplois de professionnels de la santé c’est assez ! Amputer les fonctions de santé publique c’est NON !». J’avais d’ailleurs dénoncé les coupes de 23,7 millions de dollars en santé publique, qui seront imposées aux régions à compter du 1er avril prochain, dans un communiqué de presse au début du mois.


Fin des consultations sur le projet de loi 20

C’est cette semaine que s’est terminée les consultations sur le projet de loi 20, Loi édictant la Loi favorisant l’accès aux services de médecine de famille et de médecine spécialisée et modifiant diverses dispositions législatives en matière de procréation assistée. 46 groupes ont été entendus. Et sur ces 46 groupes, 36 sont en désaccord avec le projet de loi du ministre.

En imposant, de façon improvisée, des quotas de patients et en resserrant les critères quant aux traitements de procréation assistée pour les femmes, le PL20 risque de réduire encore davantage l’accès aux soins. Plusieurs intervenants ont demandé au ministre de déposer un plan global de sa réforme, afin d’obtenir, le portrait qu’il est seul à connaître à l’heure actuelle; nous appuyons cette idée et réclamons du ministre qu’il présente de façon transparente l’ensemble de sa stratégie!

Ci-dessus, mon échange avec les gens du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), où il a été question de la possible disparition de certain services offerts si le pl20 s’appliquait tel quel.

SPLI: La ministre a définitivement abdiqué devant Ottawa 

Après avoir talonné la ministre Lucie Charlebois la semaine dernière au sujet de l’entente qu’elle a signée avec Ottawa en itinérance, elle a finalement rendu le document public. On a alors pu constater quelle a abdiqué à l’approche québécoise en itinérance, en signant l’entente qu’Ottawa voulait, qui concentre une grande partie du financement dans le logement. Malgré le fait que la ministre a affirmé qu’il n’y aurait pas de pourcentage dédié seulement au logement, l’entente prouve le contraire. Voici mon échange à ce sujet avec la ministre Lucie Charlebois:

 

Soulignons la Semaine des travailleurs sociaux

Mercredi, j’ai profité de la tribune de l’Assemblée nationale afin de souligner, la Semaine des travailleurs sociaux, qui se déroule du 22 au 28 mars 2015. C’est l’occasion de reconnaitre le travail remarquable des 12 000 travailleurs sociaux du Québec, qui soutiennent et accompagnent ceux et celles vivant des situations difficiles. Agissant à titre de thérapeutes,  de consultants ou de personnes ressources, ils aident les personnes à améliorer leurs conditions de vie et accompagnent les communautés qui veulent se mobiliser pour relever des défis collectifs.

Je remercie tous les travailleuses et travailleurs sociaux du Québec, qui travaillent avec cœur, et qui réalisent un travail essentiel méritant d’être mis en valeur. Profitons de cette semaine pour saluer leur expertise et leur engagement si précieux. Je vous invite à prendre connaissance la campagne «Faire un pas», encourageant les gens à raconter leur histoire et à aller chercher de l’aide lorsque nécessaire.

 

20 ans pour l’organisme «J’me fais une place en garderie»!

Jeudi, j’ai eu l’occasion de souligner les 20 ans de l’organisme «J’me fais une place en garderie». Je tiens à féliciter toute l’équipe de cet organisme situé dans Rosemont qui, grâce aux efforts et à la mobilisation des parents et de l’Association de la paralysie cérébrale du Québec à Montréal, soutient depuis 1994 les familles montréalaises vivant avec un enfant aux prises avec une déficience motrice, dans leurs démarches d’intégration au sein des services de garde.

Une mention spéciale également à l’organisme, récipiendaire montréalais du Prix À part entière dans la catégorie « Organismes sans but lucratif ». Ce prix, que j’ai eu le plaisir de leur remettre en novembre dernier, est remis aux deux ans par l’Office des personnes handicapées du Québec pour souligner la contribution des organismes, notamment, à l’accroissement de la participation sociale des personnes handicapées.

 

Un budget lourd en conséquences sur les citoyens et l’économie du Québec 

 Je joins ma voix à mes collègues Nicolas Marceau et Alain Therrien afin de dénoncer le budget déposé jeudi par le gouvernement libéral qui s’avère loin de l’équilibre. En fait, le gouvernement coupe massivement dans les services dès maintenant, mais ne propose rien pour la croissance économique, sinon des mesures promises en 2017 ou plus tard.

Un gel des dépenses en éducation et une augmentation d’à peine 1,4% en santé, cela signifie des coupes massives à venir et on peut craindre qu’elles soient deux fois pires que celles imposées cette année. Sur les 535 millions d’augmentation des dépenses en santé, plus de la moitié de cette somme est consacrée à la hausse de la rémunération des médecins. Il ne reste qu’un maigre 200 millions pour tout le reste, ce qui résultera en une baisse de services et de l’accessibilité aux soins pour les patients, les familles et les aînés du Québec. Laissons Nicolas Marceau expliquer pourquoi le budget libéral en est un de l’austérité et des inégalités:

Soupe pour Elles: un évènement rassembleur

Vendredi midi, j’ai pris part à l’événement Soupe pour elles, une initiative ayant pour but de soutenir La rue des Femmes, un organisme qui vient en aide aux femmes itinérantes de Montréal. Organisé par Mme Sophie Brochu, présidente et chef de la direction de Gaz Métro, dans le cadre de son défi Effet A, l’événement Soupe pour elles, prenant la forme d’une activité bénéfice, s’est tenu à l’esplanade de la Place Ville Marie.

Je suis heureux d’avoir participé à cet événement qui contribue à soutenir et accompagner les femmes en situation d’itinérance à Montréal. L’itinérance a plus d’un visage et il est essentiel d’utiliser divers outils pour la contrer. Je réitère ainsi ma demande à la ministre Lucie Charlebois, qui doit aller renégocier la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance (SPLI) avec le fédéral afin de respecter l’approche québécoise qui se veut diversifiée.

2015-03-27 soupe des femmes

De gauche à droite: Sophie Brochu, Isabelle Hudon, Marie Grégoire

  

Marche citoyenne pour la défense de la santé publique: Le Parti Québécois aux côtés des citoyens

Samedi, accompagné de ma collègue Diane Lamarre, j’ai participé à la marche citoyenne pour la défense de la santé publique organisée part le mouvement citoyen pour la santé publique. Il me fait plaisir de joindre ce mouvement afin de dénoncer les coupes budgétaire en santé publique. C’est 30% du budget régional de la santé publique qui sera coupé dès le 1er avril. Le Québec a toujours avancé vers un modèle de société mettant de l’avant la prévention. Avec ses coupes, le gouvernement Couillard nous fait reculer brutalement! 

 



4 réflexions au sujet de « La Semaine du Député de Rosemont »

  1. Même si ceci n’a pas de rapport direct avec cet article précis du blogue, je partage cette pensée que j’ai eue pour JFL. J’ai écrit cette pensée comme commentaire de la chronique de Michel David qui traitait du deuxième débat à la course à la chefferie du PQ et du positionnement des candidats sur la question du pétrole au Québec (http://www.ledevoir.com/politique/quebec/435982/le-petrole-vert).

    Petite pensée pour Jean-François Lisée.

    Jean-François Lisée (JFL) s’est fait médiatiquement crucifier parce qu’il avait écrit dans son livre que, malgré le fait que lorsqu’il était ministre il appuyait la Charte des valeurs dans son entièreté, il aurait voulu et avait proposé qu’elle ne s’applique pas de façon rétroactive.

    Dans la course à la chefferie du PQ, voici deux anciens ministres-candidats à la chefferie qui disent s’opposer à la politique du gouvernement dont ils faisaient partie sur la question, ma foi importante, de l’exploitation du pétrole au Québec. On rapporte les protestations de M. Drainville sur leur manque de solidarité ministérielle, mais pas de crucifixion médiatique pour ces deux candidats.

    Tant mieux pour ces deux candidats : on préfère que ceux qui aspirent à nous diriger nous disent franchement ce qu’ils pensent des enjeux auxquels nous faisons face. Cela est davantage sain pour la démocratie. On s’en réjouit.

    Mais cela fait paraître mesquin et injuste le traitement administré à JFL.

  2. Merci pour votre présence, et celle de Mme Lamarre, à la marche pour la défense de santé publique. Votre soutien est très précieux car la prévention mérite définitivement une meilleure place dans notre système de santé. Au plaisir de travailler avec vous sur cet enjeu!

  3. D’accord pour l’excellent travail. Et abondant.

    Et il faut le dire, la valeur qu’il y ajoute en nous l’exposant ici.

    Il aurait fait un bon chef de l’opposition, un peu sévère parfois peut-être, mais l’ardeur… Aux âmes bien nées, il faut attendre la touche des années. Avec celles du 7 avril dernier et une plus récente, les choses vont bien.

    Avec son manque de jugement, il vise mieux que l’opposition. Il nous faut un meneur d’un oui à 60 %. Avec Pier Karl qui mène la course à la chefferie il me semble, j’ai de bons indices de ça, sinon des preuves, nous bondirions de 28 à 36 % ou quelque chose comme cela. Il manque 24 %; ça met la table à 6 % chacun pour Bernard, Martine, Alexandre et Pierre Céré. Diviser c’est partager et alors, quoi de mieux que partager pour régner.

    https://laqueste.wordpress.com

    P.S. C’est sûr qu’hier, au Grand prix de Malaisie, Kimi Raïkonen aurait été beaucoup plus capable, genre finir deuxième après Sébastian Vettel, devant qui sait, sans cette malencontreuse crevaison à l’arrière, provoquée par la maladresse d’un collègue concurrent, Nasr je dirais.
    .

  4. Vous faites un excellent travail de député d’opposition relativement à tous vos dossiers et notamment en ce qui concerne les liens avec les différentes minorités.

    Évidemment, vous êtes capable de beaucoup plus et ce sera le cas lorsque nous reprendrons les rênes du Québec et que vous aurez ajouté qq dimensions à votre jugement et solidarité politiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *