Écoles surpeuplées, médicaments, paradis fiscaux et aînés – La Semaine du Député de Rosemont

Ce n’est pas parce qu’on est candidat au leadership du PQ qu’on ne continue pas à faire son travail de député, pour les enjeux de sa circonscription et pour les dossiers parlementaires. Alors voici ma récolte de cette semaine:

St-Albert-le-Grand : encore plus de pression sur le ministre Proulx

2016-05-20 ST ALBERT LE GRAND

J’ai relancé le ministre  de l’Éducation, Sébastien Proulx, afin qu’il autorise enfin l’agrandissement de l’école de l’école Saint-Albert-Le-Grand. La surpopulation des écoles, la vétusté des bâtiments et le déplacement d’élèves dans d’autres quartiers ne favorisent pas la réussite et la persévérance scolaires de nos jeunes et rend cet agrandissement plus que nécessaire.

Le ministre Proulx s’est engagé à examiner le dossier rapidement et n’a pas fermé la porte à une visite prochaine. Je continuerai à le talonner jusqu’à ce qu’il autorise l’agrandissement ! (Je lui ai envoyé copie du Journal de Rosemont ce cette semaine !)

Leadership: Chasser les libéraux. Réussir l’indépendance. Dans cet ordre.

D’abord, un énorme remerciement à tous ceux et celles qui ont partagé avec moi leurs conseils, leurs témoignages et leur engagement, sur ce blogue, dans des courriels privés ou dans des rencontres. Ma participation à cette course n’est pas une affaire personnelle ou de carrière ou d’ambition. J’ai indiqué la semaine dernière qu’une seule question me préoccupait: aurais-je quelque chose d’important à proposer. Je crois que oui. Mes propositions seront expliquées dans mon blogue tout au long de la campagne. Je vous invite donc à lire ce que j’ai présenté comme idées jusqu’à maintenant:

Je vous invite également à visionner/écouter quelques entrevues que j’ai données cette semaine au sujet de la course à la direction:

Faire baisser le prix des médicaments ? Oui ! Mais pas de chèque en blanc pour Gaétan Barrette !

S’est entamé cette semaine l’étude détaillée du pl-81, Loi visant à réduire le coût de certains médicaments couverts par le régime général d’assurance médicaments en permettant le recours à une procédure d’appel d’offres.

J’ai pris la parole lors de l’adoption du principe de ce projet de loi afin de soulever mes inquiétudes face aux deux articles qu’il compte et qui affecteront le coût des médicaments :

Voici mes remarques préliminaires lors de la commission de la santé et des services sociaux :

Un salaire minimum à 15$

Jeudi, j’ai voté pour le dépôt d’un projet de loi visant à porter le salaire minimum à 15 $. 

Où sont les bacs à seringues Madame la ministre ?

C’est devenu un épisode de Twilight Zone, la série de science-fiction où de bizarres choses se passaient. Partout au Québec, les gens se plaignent de ne pas avoir accès à des bacs pour disposer en sécurité de leurs seringues souillées. Mais à Québec, la ministre Charlebois continue d’affirmer que tout va très bien. J’ai cité à l’Assemblée la lettre ouverte de Mme Marie Anne Guichandut. La ministre a laissé entendre que je l’aurais inventée !!

Après cet échange, Mme Guichandut et d’autres personnes m’ont écrit pour affirmer que, contrairement aux affirmations de la ministre, les bacs à seringues étaient toujours aussi difficile à trouver !

Paradis fiscaux : Les trucs de Deloitte pour éviter l’impôt en Afrique ! 

Le mandat d’initiative sur le phénomène du recours aux paradis fiscaux s’est poursuivi cette semaine. Les banques sont venues témoigner à la commission l’automne dernier, sans grand succès. Une seconde phase des travaux est en cours, où les firmes de stratèges-comptables sont entendues en commission parlementaire. Cette semaine, c’était le tour de Deloitte, Ernst & Young, Pricewaterhouse Coopers. Les firmes-comptables sont dans le déni et refusent de reconnaître le problème des paradis fiscaux:

Forum sur les aînés

La salle était comble vendredi au Forum sur les aînés de Mercier, Hochelaga-Maisonneuve et Rosemont ! Plus de 400 personnes étaient présentes, soit 300 aînés et 100 intervenants provenants des différents quartiers. Ils ont présentés leur Manifeste adopté leur du forum: Pour les logements abordables, le soutien à domicile, le déplacement sécuritaire et les lieux rassemblements communautaires.

J’ai pris la parole afin d’aborder la question des coupes du ministre de la santé dans les soins à domicile. J’ai également dénoncé l’abandon par les Libéraux de leur promesse de rénovation de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, donc de leur abandon des quelque 600 000 personnes qui désservies par cet hôpital.

100 ans de sagesse pour une Rosemontoise !

13288336_10156885147035623_830952071_o

100 ans, ça se doit d’être souligné en grand. Voilà pourquoi il m’a fait plaisir d’aller à l’anniversaire de Madame Gisèle Brillant Jobin, citoyenne de Rosemont et de lui remettre un certificat pour l’occasion.

La salle était comble et on avait mis les petits plats dans les grands pour célébrer cet événement.

J’ai pu constater que la centenaire avait l’ait beaucoup plus jeune que son âge. Je lui ai donné rendez-vous pour 2116  !

Bonne semaine !

Pour la première fois réunis sur une même scène:
Véronique, Martine, Alexandre et moi !

quatreJeudi le 26 mai 2016
de 17h à 19h30
Jardin intérieur du Collège de Maisonneuve
entrée au 2701 rue Nicolet ou au 2700 rue Bourbonnière
Près des stations de métro Joliette et Pie-IX.
Stationnement disponible au 2701 rue Nicolet

  • Prises de parole dès 17h45
  • Des bouchées et des rafraîchissements vous seront offerts.

Ce sera l’occasion de remercier ceux qui ont déjà fait leur contribution au Parti Québécois cette année. Pour ceux et celles qui ne l’auraient pas encore fait, vous pourrez faire votre don sur place ou dès maintenant par Internet: dons.pq.org (contribution volontaire, suggestion de 20$ par personne).

Vous pouvez également consulter l’événement Facebook.

Au plaisir de vous y accueillir en très grand nombre!

événement



11 réflexions au sujet de « Écoles surpeuplées, médicaments, paradis fiscaux et aînés – La Semaine du Député de Rosemont »

  1. Bonjour.

    «« Leadership: Chasser les libéraux. Réussir l’indépendance. »»

    Réussir l’indépendance passe par un projet de société, et non un chèque en blanc.
    Les chèques en blanc c’est bon pour le entourloupettes.

    Quel est le contenu de votre souveraineté ?
    Quel instance sera couronnée de la Souveraineté ?
    Quel sera le rôle de l’état ?
    L’état de droit ou l’État Démocratique ?
    Et bien d’autres questions.
    Alors posons des questions.

    En ce qui concerne l’état, je vous invite à lire cet article et les entourloupettes.

    La démocratie directe suisse polluée!
    Par Judith Barben le 22 mai 2016 Livres Suisse
    L’exemple de Laufon

    «« L’exemple de Laufon montre que les recours devant le Tribunal fédéral en matière de votation ont des chances de succès. A l’époque, les habitants de Laufon devaient dire s’ils étaient d’accord de quitter le Canton de Berne et de rejoindre le Canton de Bâle-Campagne.

    Le gouvernement bernois voulait absolument garder le district de Laufon. Il a secrètement détourné des fonds et mandaté une agence de publicité pour faire de la propagande probernoise cachée. Les Laufonnais ont alors voté pour Berne.

    Mais la manipulation de cette votation a été révélée par la suite. Lorsque les Laufonnais l’ont apprise, ils se sont indignés et certains d’entre eux ont déposé un recours en matière de votation. Après une enquête approfondie, le Tribunal fédéral a constaté que la campagne du gouvernement bernois avait enfreint la loi et l’a blâmé.

    « Un tel comportement d’une autorité […] est indéfendable. »16 Le Tribunal fédéral a ordonné que la votation ait lieu à nouveau. La seconde fois, les Laufonnais – sans être influencés – ont voté pour Bâle-Campagne. Le taux de participation a atteint le record de 93,6 % ! Aujourd’hui, Laufon fait partie de Bâle-Campagne.

    Cet exemple nous donne plusieurs leçons. Il montre clairement que les autorités ont toujours tendance à étendre leurs prérogatives sans y être autorisées. Les barrières prévues par la Constitution fédérale et les lois sont vitales pour la démocratie ; elles doivent donc être maintenues. L’exemple laufonnais montre que les campagnes de vota- tion menées avec des techniques de relations publiques sont tout à fait en mesure d’orienter un vote dans une certaine direction. Et la participation record lors de la deuxième votation montre clairement que la population n’aime pas que l’on cherche à la berner. Des campagnes d’influence telles que celles du gouvernement bernois dans le district de Laufon ne sont pas appréciées. Elles sont en contradiction avec la démocratie directe.

    Le porte-parole du Conseil fédéral avoue la manipulation »»

    http://arretsurinfo.ch/la-democratie-directe-suisse-polluee/

  2. – Les écoles surpeuplée sont à l’instar de nos routes déglinguées, de nos institutions en perte de moyens comme de ressources et d’un peuple gardé dans l’ignorance. Il est plus que temps de s’instruire.
    – Les coûts des médicaments ne tiennent qu’à un seul fait: Les monopoles ont droit de cité chez nous.
    – Les paradis fiscaux existent parce que nous vivons dans une ploutocratie.
    – Les aînés, ainsi que tous les mal-nantis de la société auraient beaucoup à gagner du « Revenu de Citoyenneté » tel que proposé par Michel Chartrand et Michel Bernard en 1999.

    Quelle valeur donner à un droit de vote exercé par un ignorant?
    Quel pouvoir un pays ou ses institutions peuvent-ils avoir si un monopole existe? Le monopole de l’argent, pour ne parler que de lui, entretient le phénomène de l’inflation qui attaque plus durement les aînés que quiconque dans la société. De nos jours, L’alimentation, la santé, l’argent, les armes, les médias, l’instruction publique, la religion et l’énergie sont des monopoles qui détruisent le monde entier.
    Si les entreprises, qui se targuent par ailleurs d’être la source de toute richesse, étaient les seules à payer des impôts, ne sauverions-nous pas des milliards de dollars en frais de gestion de l’état?
    Pourquoi est-ce que je paye pour ma consommation domestique d’électricité? Hydro-Québec ne m’appartient-elle pas?
    Nous vivons vraiment dans une parodie de pays ou le non respect de la constitution n’implique aucune conséquence!

    • Bonjour.

      Le 24/05/2016 à 11 h 30 min, Yves legault a dit :

      «« – Les aînés, ainsi que tous les mal-nantis de la société auraient beaucoup à gagner du « Revenu de Citoyenneté » tel que proposé par Michel Chartrand et Michel Bernard en 1999. »»

      Merci de soulever cette proposition qui date de 1999.

      Chacun de nous pouvons amener notre petite pierre au changement souhaitable qui reste définir.
      Car nous devons admettre que, bien que nombreux à souhaiter du changement, nous n’en avons aucune idée « positivement », mais au moins nous semblons faire consensus, du moins en parole d’opinions mais pour plus tard, sur ce que nous ne voulons plus, mais mollement il faut en convenir. Nous ne voulons plus de pollution, nous ne ….quoi d’autres….

      Tout est très vague, sans échéance, les échéances de COP 21, voyons dont, juste le double langage de Trudeau et la tendance du PLC ……de suivre les traces du PCC…….

      Perdons pas notre temps, chacun a vue quelque chose, vous «« Revenu de Citoyenneté » tel que proposé par Michel Chartrand et Michel Bernard en 1999. »»
      C’est à vous de voir si cela peut-être votre cheval de bataille.

      Penser à ceci.
      Répéter un mensonge suffisamment et il deviendra vérité.

      Mais si on répète la «« vérité d’une chose (Krishnamurti)»» suffisamment, elle réveillera.

      Le mensonge nous garde captif des «« manipulations »». de même tous les chantages économiques. Et UBER a montré son visage……

      La vérité nous libère. Et la mémoire des mensonges nous en garde.

    • «« Pourquoi est-ce que je paye pour ma consommation domestique d’électricité? Hydro-Québec ne m’appartient-elle pas? »»
      Ça, c’est un bon cheval de bataille. Y a-t-il preneur ?
      Moi j’ai les miens.
      Plus nous seront nombreux avec nos chevaux de batailles…..qui sait !!!

      Et dire que périodiquement des politiciens affairistes et autres sbires vont à la pêche.

      On devrait privatiser SAQ, Hydro….le privé ferait mieux, il y a trop de fonctionnaires, etc. etc… Et, ce qui est «« vicieux »», ce sont les allusions qui distillent la jalousie entre travailleurs. Comment diviser et semer la haine ?

      Sur la privatisation (partiel, faut bien commencer quelque part).
      Le PLQ, la CAQ (un ancien Péquiste…) et le PQ (?). HUMMMMM…pas sûr…… peut-être que quelqu’un pourrait…..
      IL faut apprendre des erreurs et des bourbes du passé, et parfois se les remettre bien en face. Pour enlever toute ambiguïté, ou mauvaise surprise pendant des élections. Du déjà vue. Affaire de se brancher sur les essentiels pour se prémunir des girouettes et des oui, mais…

  3. Bonjour M. Lisée,
    En guise d’appui, voici deux commentaires qui répondent aux attaques gratuites de Mme Denise Bombardier, dans le Journal de Montréal :
    samedi le 21 mai 2016 : «Cette attaque en règle de Mme Bombardier à l’égard de Jean-François Lisée ne démontre qu’une chose: son parti pris pour les libéraux. Cela illustre aussi à quel point ceux-ci paniquent face à cette prise de position claire et réaliste de M. Lisée sur le référendum: ils sont complètement désarçonnés, car ils ont perdu leur principal épouvantail à moineaux pour les prochaines élections: le référendum.

    Il faut voir le défilé des détraqueurs après l’annonce de la candidature de Lisée et ses prises de position. Même Jean Chrétien est sorti des boules à mites… ce n’est pas peu dire.
    Comparons les chroniques de Mme Bombardier sur Line Beauchamp et sur J.-François Lisée: c’est vraiment deux poids, deux mesures! La complaisance, versus le dénigrement sans quartier. Voici: «D’entrée de jeu, disons-le, Line Beauchamp, nouvelle déléguée générale du Québec à Paris qui entrera en fonction au mois d’août, représentera le Québec avec sérieux, grâce et compétence.»

    Par contre, à propos de M. Lisée, voici les flèches empoisonnées, allant jusqu’au procès d’intention: «Certains diront qu’il faisait de la projection, car lui-même se spécialise dans la manipulation de la vérité.(…) C’est un personnage de roman qui aurait pu séduire Machiavel. (…) Jean-François Lisée n’est pas un vrai politicien. (…) Si Jean-François Lisée assumait des convictions profondes, il aurait quitté depuis longtemps le PQ.»
    Même l’intelligence de M. Lisée est suspecte aux yeux de la blogueuse… elle est «enveloppée de fausse modestie…»
    La commande est exécutée, mais la crédibilité vient d’en prendre un coup solide!»

    lundi 23 mai 2016 : Ce nième article obsessionnel, prédisant la déroute du PQ et l’échec d’un référendum qui n’est même pas à l’ordre du jour, ne démontre qu’une chose: la PANIQUE totale des fédéralistes devant le dynamisme et les nombreux talents qui émergent de l’équipe du Parti Québécois. Mme Bombardier en remet, à la demande de ses acolytes bien nantis: on tente comme l’on peut de trouver un ersatz à Jean Lapierre…

    J’ai remarqué, comme plusieurs de mes amis, une recrudescence de critiques et de prophéties de malheur depuis que M. Jean-François Lisée a annoncé sa candidature. Très très révélateur… On craint la force tranquille et l’envergure intellectuelle de M. Lisée, comme sa vision claire de l’avenir, qu’il sait énoncer avec une sobriété rassembleuse.

    Ce n’est pas parce qu’on s’interdit de rêver, par intérêt ou par démission, qu’on doit l’interdire aux autres…»

    article : http://www.journaldemontreal.com/2016/05/23/le-pq-sans-son-reve

    Bon succès M. Lisée ! et merci infiniment de votre engagement.
    L.Paradis

    • « J’ai remarqué, comme plusieurs de mes amis, une recrudescence de critiques et de prophéties de malheur depuis que M. Jean-François Lisée a annoncé sa candidature… »

      D’accord avec vous sur un point : il est vrai que la candidature de M. Lisée engendre la panique et par conséquent des critiques de tout bord. C’était à prévoir.

      Mais j’ai très étonnée de lire les commentaires très positifs et unanimes à l’article de Denise Bombardier. Je m’attendais à l’inverse.
      Ex : — « l’homme le plus honnête et le plus courageux qu’on peut trouver au Québec ».
      — « […] Mais PAS un parti politique autre que le PQ a un intellectuel de ce calibre en politique présentement. Pas un autre parti politique a un homme d’ expérience comme lui dans ses rangs. »
      — « Lisée a plus de chances que ce que certains veulent bien admettre en tout cas le site Vigile, Facal et Bock sont d’accord… avec sa démarche »…

      Même chose dans le Devoir. Je constate que M. Lisée peut compter sur une base solide de militants sérieux, qui le défendent bec et ongles.
      Je n’avais pas senti cela lors de la dernière course à la chefferie. Quelque chose se passe. La valeur de J. F. semble enfin être reconnue, au-delà d’un anti-intellectualisme primaire.

  4. Je suis heureux que vous participiez à la course à la chefferie. Je trouve que vous apportez beaucoup au débat et vous souhaite succès. Quand aux paradis fiscaux, c’est un débat important. Comme membre de Attac Québec je ne peux qu’encourager vos actions et dénoncement des acteurs immoraux de la société. Pour les écoles négligées, j’invite à visiter l’école de Sainte-Marcelline de la C.S. des Samares dans Lanaudière. Manque d’espace, peu entretenue, et bien d’autres lacunes. C’est un exemple des disparités de services vécues en éducation.

  5. Il m’apparaît assez particulier de lutter contre les paradis fiscaux alors que le premier ministre du Canada et son propre ministre des finances en font usage… Se pourrait-il qu’on mette des bâtons dans les roues quelque part? À moins que ce ne soit du sable dans l’engrenage…?

  6. M. Lisée,

    Le seul commentaire que j’aimerais vous transmettre, est celui-ci…..j’aime beaucoup vos idées, votre programme, je vous lis, je me tiens au courant, et je vous approuve, je vous fais confiance.

    Respect Monsieur,

    Michèle Poirier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *