L’année noire des Québécois les plus vulnérables, les lunettes roses de la ministre Charlebois

Pendant plusieurs heures jeudi et vendredi derniers, j’ai eu l’occasion d’interroger la ministre responsable des services sociaux, Lucie Charlebois, sur l’état désolant de l’action gouvernementale envers les Québécois les plus vulnérables.

La ministre porte d’énormes lunettes roses. Pour elle tout va bien. Pourtant, la réalité terrain dit autre chose. Voici l’essentiel des échanges:

Un bilan global, couleur glauque

Centres jeunesse: des coupures de 14 à 20 millions qui n’ont « aucune conséquence » (insérer rires ici)

Pendant que je posais les questions, ses fonctionnaires ont trouvé en catastrophe la fiche sur les coupes au Centre jeunesse de Chaudière-Appalaches. Cela prouve donc qu’ils détenaient ces informations alors que le ministère avait répondu le contraire à notre demande d’accès à l’information. Autre remarque: sur le document que nous a transmis le centre, on ne trouve aucune indication que ces coupes n’ont pas eu d’impact sur les services (car ce serait absurde de le prétendre). Sur le document du ministère, quelqu’un a inséré cette absurdité.

La réduction programmée des budgets pour les ressources intermédiaires. La ministre tombe des nues !

Vous avez entendu ? Elle affirme qu’ « Aucune baisse significative des services ne sera acceptée ». Donc OK pour les baisses non-significatives. Mais au-delà de cette commande faite aux DG des Centres de santé, la ministre ne comprend pas que le réseau est placé devant une impossibilité. On leur impose, année après année, des coupes significatives de budget et on les enjoint de ne pas couper les services. Leur réponse : faire semblant de ne pas les couper, mais les couper quand même.

Des coupures en santé publique qui font mal à la prévention

Autisme : Où le député de Rosemont force la ministre à prendre un engagement chiffré de réduction de l’attente

Ce sera une affaire à suivre. Au moins, la ministre fixe un objectif. Encore faudrait-il que nous ayons la capacité de le suivre à la trace. Où sont publiés ces indicateurs ? Et dans quel délai compte-t-elle atteindre cet objectif ? Mystêre.

Prévention du suicide : Le budget de formation des intervenants a disparu à Montréal à cause d’une réorganisation «géniale», selon la ministre

Ici la mauvaise foi crève les yeux. Le programme demande une formation continue d’interventants dont le taux de roulement est important. Toute interruption de la formation est une bourde. Il s’agit clairement, ici, d’un impact des restrictions budgétaires à Montréal.

Réforme des centres de désintox : 900 prestataires ont fui leur traitement. Où sont-ils? la ministre n’en a aucune idée

Ce qui frappe, ici, c’est le manque d’information de la ministre. Elle ne sait pas que 900 prestataires ont quitté leur traitement à cause de la réforme. (Nous l’avons pourtant clamé à plusieurs reprises dans des questions à l’Assemblée). Elle ne sait pas s’ils sont revenus. C’est pourtant facile à calculer.

Itinérance: la ministre Charlebois complètement conquise par la doctrine Harper 

Les réponses de la ministre semblent frustrantes. Cependant l’exercice permet d’exercer une forte pression sur elle pour qu’elle accepte d’utiliser les 10 millions pour réparer ses dégâts. Si elle est la seule à s’y opposer (alors que le milieu le demande et que le fédéral n’y fait pas obstacle) elle cédera sans doute.



3 réflexions au sujet de « L’année noire des Québécois les plus vulnérables, les lunettes roses de la ministre Charlebois »

  1. J’ai regardé la période de questions et réponses orales de jeudi dernier et je n’en reviens pas encore qu’elle ait tout simplement nommé des villes en quantité, du Québec, concernant les seringues de votre question ! La ministre est déconnectée du vrai monde et des problèmes quels qu’ils soient. Vous n’avez pas posé de questions supplémentaires puisque c’était la fin de la période, dommage . Tout ce triste gouvernement nous prend pour des valises et répondent n’importe quoi à qui que ce soit. Une vraie période de sourds puisque personnes n’obtient de véritables réponses. Et en ce matin du 19 mai 2016, c’est le Premier Ministre lui-même qui ne sait rien. On lui cacherait des choses, le ministre des transports cette fois-ci. On sait maintenant pourquoi on a tassé M. Robert Poeti. Suis-je surprise ? Non. Qui sera le prochain ? On verra…

  2. Ce n’est pas étonnant de la part de Couillard. Depuis que Mme Kathleen Wynne lui a dit en août 2014 que le Québec ne faisait plus partie du Canada depuis 33 ans: « il est exclu depuis 1982 », Couillard prend tous les moyens pour amoindrir l’économie québécoise afin que le prochain référendum pour rentrer dans la nouvelle Constitution de Trudeau soit accepté par les Québécois. Il faut leur faire croire qu’ils sont pauvres et incapables de se gouverner sans Ottawa. Voilà pourquoi toutes ces coupures dans l’éducation, dans la santé, dans les associations caritatives. Et les partis prétendument séparatistes jouent son jeu, en bons fédéralistes qu’ils sont devenus depuis Lucien Bouchard.

  3. très belles interventions Jean-François!

    peut-être corriger l’ordre des lettres pour le mot « autisme » dans la cinquième section.

    Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *