Le ralliement autour de la candidature de Jean-François Lisée s’accélère

Montréal, 12 septembre 2016 – En cette journée de lendemain de débat, Jean-François Lisée a fait connaître de nouveaux appuis significatifs à sa candidature, dont plusieurs ex-députés et ministres du Parti Québécois et des présidents d’exécutifs venant de nombreuses circonscriptions.

Trois anciens députés et ministres qui appuyaient Véronique Hivon, avant qu’elle doive abandonner la course pour des raisons de santé, se rangent maintenant derrière Jean-François Lisée. Il s’agit des anciens ministres, Serge Ménard, député de Laval-des-Rapides de 1993 à 2003, et Élizabeth Larouche, députée d’Abitibi-Est de 2012 à 2014, de même que Gilles Chapadeau, député de Rouyn-Noranda−Témiscamingue de 2012 à 2014.

« J’appuie Jean-François Lisée pour sa grande capacité à maîtriser les dossiers les plus complexes et pour son talent de vulgarisateur, qui sera d’une grande importance pour expliquer aux Québécoises et aux Québécois les enjeux auxquels le Québec sera confronté au cours des prochaines années, notamment dans le domaine de la protection de l’environnement » a déclaré Serge Ménard, ancien ministre de la Sécurité publique, de la Justice et Procureur général du Québec.

Pour sa part, Élizabeth Larouche, ancienne ministre déléguée aux Affaires autochtones, dans un message transmis un peu plus tôt aujourd’hui, a tenu à faire savoir que « Jean-François Lisée est un homme d’une grande expérience politique avec des idées qu’il énonce clairement et honnêtement. À mon avis, il est celui qui a la meilleure lecture de la situation politique quant à la souveraineté Tel que présenté, l’échéancier vers l’atteinte du pays, nous permettra de se préparer adéquatement avant la tenue d’une consultation de la population québécoise pour notre indépendance. »

De son côté, Gilles Chapadeau, ne pouvant être présent, a aussi transmis ce message : « J’ai pris le temps d’écouter et de lire sur chacun des candidats et sur la candidate dans cette course, de discuter avec les gens qui m’entourent, de même qu’avec des citoyens et des citoyennes du comté que j’ai représenté. Par ses propositions, Jean-François est, à mon avis, celui qui représente davantage les préoccupations des gens sur le terrain. En 2018, nous nous devons de réussir, nous n’avons pas le choix. Pour atteindre cet objectif, nous devons dès maintenant être clair, transparent, et présenter un plan crédible et des objectifs qui rassemblent. Nous devons sans tarder nous mettre en action pour réussir l’indépendance. »

Le candidat à la direction du Parti Québécois a aussi reçu l’appui des anciens députés :

Denise Beaudoin, députée de Mirabel de 2003 à 2014, accompagnée du président de la circonscription de Mirabel, Nicolas Lagacé ;

François Beaulne, député de Marguerite-d’Youville de1994 à 1998 ;

Léandre Dion, député de Saint-Hyacinthe de 1994 à 2007 ;

Diane Gadoury-Hamelin, députée de Masson de 2012 à 2014 ;

Robert Kieffer, député de Groulx de 1994 à 2003. (absent).

Pour sa part, Marie-Thérèse Toutant, candidate de Québec Solidaire dans Verchères et récipiendaire du prix Hommage – 40 ans de la Charte des droits et libertés de la personne, s’est aussi déplacée pour faire connaître son soutien à Jean-François Lisée.

Étaient aussi présents, Sylvie Langlois-Brouillette, présidente de l’exécutif de l’Assomptionet Robert Dupuy, président de l’exécutif de Terrebonne.

D’autres personnalités membres du Parti Québécois ont fait connaître aujourd’hui leur appui à Jean-François Lisée (non présentes au point de presse) :

Glorianne Blais, candidate du Parti Québécois dans la circonscription de Mégantic en 2012 ;

Maxime Gagnon, président de l’exécutif de la circonscription d’Arthabaska a fait savoir au nom tous les membres de l’exécutif qu’ils appuyaient désormais la candidature de Jean-François Lisée. Rappelons que cet exécutif avait fait savoir que les membres souhaitaient voir le premier débat officiel entre les candidats pour faire leur choix.

Laurent Pilon, président de la commission nationale en environnement du Parti Québécois;

Jacques Gravel et Jeannine Ouellet, respectivement président et vice-présidente de l’exécutif du Parti Québécois de Montarville.

Mathieu Harkins, ex-président régional du PQ (Laurentides), ex-président de circonscription du Bloc Québécois (Argenteuil-Papineau-Mirabel), a fait parvenir ce message : « J’appuyais Véronique Hivon avec enthousiasme dans cette course…  Bon lundi matin… Suite au débat, mon choix est fait. Je voterai Lisée! Vous êtes le seul à avoir ce qu’il faut pour occuper les fonctions de Premier ministre du Québec. Bonne fin de course ! »

 «Je suis honoré par les appuis croissants que ma campagne récolte. J’ai une pensée envers Véronique en accueillant une très grande partie de ses partisans et je m’engage à continuer, comme je l’ai démontré au débat d’hier, à faire de la politique autrement  », a conclu Jean-François Lisée.

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *