Les corrompus contre-attaquent: la Marois, « elle va y goûter »

Qui a intérêt à ce que Pauline Marois ne soit pas première ministre lundi soir?

Disons-nous les vraies vraies affaires. Depuis 18 mois, elle a mené une offensive sans merci contre tous les corrompus du Québec. Les Gilles Vaillancourt, accusé de gangstérisme, et tous ses amis en veulent à la chef du PQ d’avoir laissé la police faire son travail. Sont-ils des dizaines ou des centaines les cadres d’entreprises d’ingénierie, d’architectes, d’avocat, de comptables véreux qui s’étaient enrichis, avant elle, et qui ont perdu soit leur emploi, soit leurs bonus, soit leur réputation à cause d’elle?

À cause de Pauline Marois, de son équipe et de sa loi 1, les géants de l’ingénierie, les SNC-Lavalin, Dessau, Axor, qu’on croyait intouchables, ont été exclus de tout contrat gouvernemental pendant plus d’un an. Hier triomphants ils devaient, penauds, démontrer à l’Autorité des marchés financiers qu’ils avaient viré les crapules en leur sein, modifié leurs codes, changé leur culture.

La lutte de Pauline Marois contre la corruption a détruit les réseaux qui vampirisaient le Québec sous les Libéraux et a individuellement brisé les carrières des ripoux. Pas étonnant qu’ils lui en veulent et qu’ils passent à l’attaque, en ces derniers jours de campagne.

Souvenez-vous, avant le débat, lorsque Philippe Couillard avait annoncé que la dame de béton, « elle va y goûter » et qu’il avait « amplement » de munitions contre elle. Je n’en doute pas. Pour ceux qui souffrent du regain d’intégrité que connaît le Québec, la rancœur est forte et la vengeance est un plat qui se mange à chaud, dans les derniers jours de la campagne.

La source confidentielle qui a parlé à Alain Gravel n’avait, outre sa parole, aucune preuve à mettre dans la balance. Que sa volonté de mettre Mme Marois à l’écart pour que reprennent les bonnes affaires. Les vraies affaires.

Pourquoi Pauline Marois est-elle la femme à abattre? Parce que personne avant elle n’a fait autant en si peu de temps pour faire reculer la fraude et l’illégalité. Le système des prêtes-noms a été cassé par les lois du PQ sur le financement à 100$ des campagnes québécoises et municipales. Les maires accusés de fraude peuvent maintenant perdre leurs postes grâce à une nouvelle loi. Toutes les entreprises — toutes — qui veulent des contrats publics doivent démontrer leur intégrité. Du jamais vu. Contrairement à la pratique sous les libéraux, où les policiers ont interrompu une filature parce qu’ils s’approchaient trop du pouvoir, l’UPAC a su qu’avec Pauline Marois il fallait suivre toutes les pistes jusqu’au bout. Et on a jamais vu autant de perquisitions, d’arrestations, d’accusations.

Il y en a qui veulent que ça s’arrête. Ceux qui ne sont pas encore pris et qui tremblent dans leurs paradis fiscaux. Ceux qui sont déjà pris et qui veulent en découdre.

Et il y a ceux qui veulent que ça continue. Les Québécois intègres. Les Québécois qui gagnent contre les crapules. Les Québécois qui savent que Pauline Marois est notre meilleur rempart contre la corruption.

Soyez de ceux-là, lundi. Soyez contagieux, d’ici lundi. La corruption a perdu la première période, ces derniers 18 mois. Il faut leur faire perdre la partie, lundi soir.



67 réflexions au sujet de « Les corrompus contre-attaquent: la Marois, « elle va y goûter » »

  1. Comme je disais, arrêtons de faire les idiots et réfléchissons!!! On connait le scénario et le lendemain des élections ceux qui auront voté PLQ se cacheront comme pour les 2 référendums.La honte sera écrite sur leur visage mais nous qui n’auront pas voté pour eux , nous subirons leur inconscience et leur indécence.
    Allons Québécois unissons-nous pour être dignes de ceux qui nous ont précédés pour au moins une fois dans notre vie. Votons pour réélire le gouvernement du Parti Québécois. La solidarité n’est pas dans la division. QS nous divise alors pour la solidarité on repassera. Votons PQ!!!

  2. Felicitation a tous un vrai quebecquois ne baisse jamais les bras nous allons battre la
    corruption.

    Bravo Pauline

  3. Il est important de garder le cap et faire apparaître le profil des attaques voulant cibler le PQ et Madame Marois. Plus que jamais, en cette dernière semaine, même Québec solidaire tente de nous renvoyer à la sagesse et à la vertu en accusant le PQ de ne pas avoir fait mieux dans son dernier budget alors que le Parti Québécois a dû corriger toute la débâcle laissée par le Parti libéral de Jean Charest. Et malgré cela, en moins de deux ans de pouvoir, la liste des réalisations du PQ s’avère remarquable. Il ne faut pas manquer de faire apparaître cette réalité.

  4. La justice humaine est interpelée. Par conséquent, les erreurs toujours possibles.
    Mais quand on se définit comme celui qui veut agresser la NATION pour la faire disparaître dans son identité, il n’y a plus de choix. Un choix se fait entre deux biens. NOUS avons obligatoirement le droit et le devoir de défendre notre vie et nos valeurs intrinsèques. C’est la raison fondamentale de notre existence… Jamais la nuit n’aura été aussi noire qu’à ce moment-ci, juste avant l’aube … Courage ! Accrochons-nous à tout ce qui colore encore ce bout de notre existence. Puisque NOUS sommes encore … maintenant. Mais demain … que ferons-nous s’il n’y a plus de choix possible… Cela est possible…Notre histoire le prouve.
    L’AMOUR pour la NATION a besoin D’ESPOIR et nous , de reprendre nos vies là où nous l’avons laissé pour perdue …
    Bernadette Martin

  5. Vous devriez écouter Radio X – 98,7 et 91,9. C’est terrible ce qu’ils disent sur Mme. Marois. Il n’y a pas une journée depuis le début de cette foutue campagne qu’ils l’attaquent sur son physique, son intégrité et sur son anglais parlé. On devrait dénoncer cette campagne d’harcèlement de ces animateurs de radio. Maurais, Duhaime, Proulx, gendron et autres.

  6. LETTRE AUX QUÉBÉCOIS
    RÉVEILLONS-NOUS OU DISPARAISONS

    Je suis un immigrant intégré à la société québécoise. J’aime le Québec. Toutefois, je me questionne de plus en plus sur l’aplaventrisme du peuple québécois. Beaucoup de Québécois sont toujours en train de s’excuser de peur de déplaire. On ne veut pas de «chicane». Le peuple québécois est un peuple ambivalent. Comment se fait-il que des personnes puissent encore voter pour le Parti Libéral après toutes les accusations de corruption, l’augmentation énorme du déficit, la destruction de l’environnement, etc. Pour ne pas déplaire et créer du remous avec un référendum, on préfère voter libéral que de se tenir debout et d’affronter la vague. Mon texte pourra sembler décousu, mais je l’écris d’un trait avec la rage au cœur.
    Commençons par notre très cher docteur Couillard et son passé. Que dire de sa vie en Arabie Saoudite comme médecin, mais également comme conseiller. Posez-vous la question suivante : si Pauline Marois avait passé plusieurs années à travailler auprès d’un dictateur et à le conseiller, quelle aurait été la couverture des journaux anglophones? On aurait surement accusé Pauline Marois d’être une fasciste. Tout au long de l’histoire, de nombreux anglophones furent très doués pour dénigrer ou bien cultiver la haine envers les francophones. Il nous suffit de penser à Adam Thom au milieu du 19e siècle ou bien au journal «The Gazette» de nos jours.
    Passons à l’environnement et au peu d’intérêts du gouvernement Charest à ce sujet. Rappelez-vous le parc du Mont-Orford, le Suroit, le refus de fermer la centrale nucléaire de Gentilly et que dire du Plan Nord. Pour ceux qui ne le savent pas, le Canada est le pays par excellence pour les compagnies minières. La bourse de Toronto surpasse la bourse de New-York en ce qui concerne les compagnies minières. 1600 compagnies sont enregistrées en Ontario. Les lois fiscales et environnementales favorisent ces compagnies. Au diable, l’environnement! Pourquoi Jean Charest a-t- il amené cette idée du Plan Nord que Couillard veut reprendre? Les Desmarais ont des intérêts dans des minières. Qui va payer pour les infrastructures? Les contribuables. Qui va se mettre les bénéfices dans les poches? Les compagnies. Pensez-vous vraiment qu’il y aura des milliers de création d’emplois?
    Parlons des redevances. Couillard a bien dit qu’il changerait le système de redevances mis en place par le gouvernement péquiste. Les compagnies ne paient pas des impôts sur le minerai extrait, mais sur le profit fait par la compagnie. Ayant d’excellents comptables et ayant droit aux paradis fiscaux que Couillard connait bien, les compagnies ne payent pas ou presque pas d’impôts. Sous le règne de Jean Charest de 2002 à 2009, seulement 10 des 24 mines au Québec payaient des impôts. Voulez-vous vraiment payer des impôts pour la construction d’infrastructures qui ne bénéficieront qu’aux compagnies? En passant de nombreux premiers ministres fédéraux ont travaillé pour des minières comme par exemple Jean Chrétien, Joe Clark, Brian Mulroney, etc. Tous des fédéralistes !

    J’entends des individus qui pour justifier leur vote envers le PLQ avancent comme arguments que le PQ est aussi corrompu que le PLQ. Ils utilisent un sophisme ou un argument fallacieux. Les députés libéraux sont corrompus, les députés libéraux sont des politiciens, les députés péquistes sont des politiciens, donc les députés péquistes sont corrompus. Il y a ceux qui ne votent pas pour Pauline Marois, leur argument : «Je n’aime pas Pauline». Combien ont pris connaissance de la plateforme électorale du P.Q. Probablement peu. À part la charte et le référendum, ils sont incapables de vous parler de la plateforme. Il y a les sexistes, Pauline Marois et une femme. Il y a les gauchistes qui au nom de leur idéologie refusent de voter P.Q même si leur geste ouvre la porte aux Libéraux. Ces gauchistes qui critiquent le néolibéralisme ou la mondialisation actuelle qui favorise la philosophie du libre-marché sur la planète. Ils préfèrent favoriser un gouvernement qui a comme philosophie le néolibéralisme. Peut-être sont-ils nostalgiques des manifestations du «Printemps érable» ou bien rêvent-ils de Révolution? Pierre Bourgeault avait compris que pour mener un projet de société à terme, il faut s’unir. Françoise David n’a pas bien compris que l’union fait la force. Madame Françoise David rêve d’un retour au pouvoir d’un gouvernement libéral. Les Anglophones, les Grecs, la grande majorité des Italiens et les Juifs sont unis et solidaires autour du PLQ. Ne pas voter de façon stratégique, c’est courir au suicide. Beaucoup l’ont oublié.

    Parlons de la culture. Pour le PLQ et ses adeptes, le français n’est pas important. D’ailleurs, le gouvernement de Jean Charest et Couillard ont et veulent institutionnaliser l’anglicisation du Québec. L’apprentissage de l’anglais dès la première année du primaire ou bien l’anglais intensif en 6e année du primaire et l’accès au CÉGEP en anglais favorisent l’anglicisation du Québec. On rêve de bilinguisme dans toute la province, de Montréal en Abitibi. Le bilinguisme amène à long terme à la disparition d’une langue. Laquelle serait amenée à disparaître, selon vous? Par exemple, la Vallée d’Aoste en Italie est officiellement bilingue : italien et français. Mais le français disparaît tranquillement. L’Amérique du Nord est un océan anglophone. Favoriser l’anglicisation c’est travailler à la disparition du français. Les Libéraux rêvent peut-être d’une louisianisation. Prenons un autre exemple, dans l’antiquité, les Romains ont propagé le latin dans leur empire provoquant à long terme la disparition des autres langues. On pense avec erreur que la langue française, ayant survécu pendant des siècles au Québec, n’est pas menacée. Nous faisons moins d’enfants et la loi 101 ne tient qu’à un fil. Mais réfléchissez bien après le processus d’anglicisation qu’adviendra-t-il avec des individus comme Couillard? Quel serait le visage du Québec aujourd’hui sans la loi 101. Voulons-nous revenir en arrière : « Bien que le français soit la langue presque universellement parlée, la plupart des journaux, les affiches, et jusqu’aux enseignes des marchands français sont en anglais.» Cette phrase fut écrite par Alexis de Tocqueville lors de son voyage au Québec en 1831. Ou devrions-nous comme le proposait Pierre-Louis Panet en 1792 abandonnait le français. Il disait qu’il y avait :« une nécessité absolue pour les Canadiens d’adopter avec le temps la langue anglaise, seul moyen de dissiper la répugnance et les soupçons que la diversité de langage entretiendrait toujours entre deux peuples réunis par les circonstances et forcés de vivre ensemble ». N’est-ce pas cela que propose Couillard? S’agenouiller devant le monde anglophone afin de répondre aux exigences économiques.

    Parlons maintenant des mythes qui ont la peau dure et des stratégies libérales. Les libéraux et les médias pro-libéraux ou anglophones cultivent des mythes pour culpabiliser le Québécois ou bien pour propager la peur. Commençons par le bon vieux mythe sur le racisme des Québécois. À la moindre occasion on utilise cette stratégie. Les Québécois veulent une charte donc ils n’acceptent pas la différence. Les individus qui n’acceptent pas la différence sont racistes, donc les Québécois sont racistes. Un autre sophisme. Toutefois, les Québécois ne furent-ils pas les premiers dans l’empire à accorder les libertés civiles et politiques aux Juifs en 1832, ce que les lois britanniques refusaient. Les Québécois sont un peuple accueillant quoi qu’en disent de nombreux torchons anglophones.
    Comme d’habitude, les libéraux utilisent la peur pour gagner des votes. Un gouvernement péquiste ne pense qu’au référendum. Sacrilège! Il faut détruire Satan. C’est-à-dire, les péquistes. En passant, un référendum n’est ni plus ni moins qu’une consultation publique. Mais, cette tactique fonctionnant, les Québécois ambivalents doutent et ont peur.
    Rappelez-vous 1980 ou 1995? Pensez au stratagème utilisés par les fédéralistes, les fourgons de la Brink’s en 1980, le Love-in en 1995 et, aujourd’hui, quelques jours avant les élections les allégations qui ne peuvent être prouvées sur le mari de Pauline Marois. Que d’infamie! Je me souviens d’une phrase de l’historien réunionnais Jean-Claude Angrand : « L’homme blanc a porté à des hauteurs jamais atteintes la civilisation du mensonge.» Cette phrase s’applique parfaitement aux libéraux : les libéraux ont porté à des hauteurs jamais atteintes le mensonge. Mais le bon Québécois reste assis sans rien dire. Tel un spectateur d’une intimidation, qui tourne la tête pour ne rien voir. Il veut la paix.
    Un autre mythe, le mythe de la péréquation. Le Québec est pauvre est reçoit en gros 9 milliards de péréquation selon les fédéralistes. Je vous épargne les calculs, mais dans les faits la péréquation réelle reçue par le Québec correspond à un peu plus de 4 milliards. Le Québec paie pour un programme sur les territoires canadiens et paie plus que sa part en ce qui concerne les Amérindiens. De plus, 6 provinces reçoivent de la péréquation, le Québec, Île-du-Prince-Édouard, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Manitoba et, oui, l’Ontario. Comme les autres provinces, le Québec a contribué à la péréquation. Si nous calculons le montant de la péréquation par habitant, le Québec se situe au 5e rang des 6 provinces, l’Ontario étant la dernière. En fait, la péréquation correspond à environ 1% du PIB du Québec. Pensez-y, un Québec indépendant récupérerait largement le montant de la péréquation en économisant sur le dédoublement des paliers de gouvernements, sur l’armée, en prenant le contrôle de son économie. Le mythe de la péréquation vient de tomber.

    Pour conclure, nous avons manqué plusieurs rendez-vous avec l’histoire, ne ratons pas celui-ci. Toutefois, j’ai de plus en plus de doute. Je réalise que les gens votent de plus en plus s’en s’informer et que la démocratie est entre les mains des médias et des lobbys. Quand je pense au peu de reconnaissance que le peuple québécois a eu envers le Bloc québécois lors des dernières élections fédérales. Ce parti qui s’est battu pendant des années pour défendre les intérêts du Québec à Ottawa. Le peuple à la mémoire courte. Élire un parti centralisateur à la place du Bloc, c’est pathétique. Peut-être que Lord Durham avait raison. Sommes-nous un peuple sans histoire et sans culture? Certains s’arrangent pour confirmer ces propos. Une démocratie ne peut fonctionner que si les citoyens participent et s’informent.
    Je pense que nous avons mis un genou à terre. Comme madame la Première ministre du Québec a dit : «soit qu’on met un genou à terre et qu’on se donne un gouvernement libéral ou soit qu’on vote P.Q et qu’on se tient debout.» Plutôt que de mourir à petit feu soyons cynique et couchons-nous. Adoptons l’anglais dès le primaire, supprimons le français et rendons les écoles de confession musulmane. Nous n’aurons plus de «chicane», l’anglicisation sera un franc succès ainsi que le multiculturalisme. Couillard sera aux anges.

    • Je suis aussi un immigré des années 66 et c’est vrais que le peuple Québécois m’inquiète ,il se fait mener par le bout du nez par des campagnes de peurs ,il s’excuse a tour de bras devant l’autre a un point que je suggère sur les plaques d’immatriculation de changer la devise  » Je me souviens  » par  » je m’excuse d’exister « 

  7. Je ne comprends pas pourquoi cette nouvelle n’est pas joué dans les médias électroniques :
    http://www.lapresse.ca/actualites/elections-quebec-2014/201404/02/01-4753639-prete-noms-accuses-pour-des-dons-au-plq

    «Le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) vient d’imposer des amendes totalisant près de 30 000$ à ce qu’il croit être deux réseaux de prête-noms qui auraient contribué au Parti libéral du Québec (PLQ).»
    Étrange.

    Le travail médiatique a été lamentable, comme à toutes les élections. On a été incapable d’exposer les politiques des partis. Madame Payette disait qu’il y avait eu zéro questions sur la politique culturelle de la part des journalistes après la conférence de presse du PQ sur le sujet. On a certainement parlé d’un sujet insignifiant du jour comme la question BARETTE aujourd’hui. Le monsieur est passé sur toutes les chaînes à toutes les émissions, etc. Hier au PQ, c’était je crois ( j’ai oui dire) la présentation de la politique de prévention en santé. Nenni. On en parle pas. Et ce sont les mêmes médias qui affirment que l’on ne parle pas de santé, de culture,etc. Ou que les enjeux sont l’économie. C’est tout simplement abérrant. On ajoute à cela le bais fédéraliste de droite de tous les médias et on a ce plat indigeste.
    Je pourrais que parfois le PQ rate de bonne occasions de faire des liens. Par exemple entre la poltique économique des infrastructures proposée par Couillard et la longue période d’investissements en infrastructure des derniers 10 ans jumelée à la corruption.
    Merci Monsieur Lisée pour votre intervention sur la charte ce soir à 24-60, c’est exactement ce qu’il fallait dire pour mettre les caquistes et les QS devant leur propres contradictions.

    • Les libéraux se servent beaucoup des clubs sportifs pour faire signer des cartes de membres aux sportifs ,peut être se servent-ils de ces noms pour faire un tour de passe passe .

  8. C’est pas fini, j’ai de la difficulté à croire les sondages, 90% des gens à qui je parle sont anti PLQ. les blogs sont anti PLQ et les commentaires sur facebook sont anti PLQ.
    Les pseudos journalistes de Gesca sont murs pour vendre des chars usagés car leurs crédibilité est perdue.

  9. Il y a vraiment beaucoup de moutons et de caribous ici… C’est épeurant!

  10. Moi, je pense qu’il faudrait annuler les élections et continué de faire rouler la Commission Charbonneau pour voir ce qui ces réellement passer chez les PLQ et les PQ. Et après qu’on aille voté. Je trouve que allé voté, quand on n’est pas au courant de toute la corruption, qu’il a eu ,n’es pas logique.

    • Oubliez ça, la commission Charbonneau va finir sur les tablettes si le PLQ prend le pouvoir. Je ne vous demande pas de me croire, mais de venir relire mon commentaire dans un an…

  11. Ne toucher pas au signes ostentatoires de ces dames, surtout celles qui oeuvres dans les hôpitaux. D’ailleurs elles demanderont ensuite de se soustraire à tels et tels soins au nom de leur religion, puis de quitter les malades pour aller faire leurs dévotions, puis…. Pour ma part, ayant dû au début de l’hiver être opéré d’urgence à Paris, par leurs noms, leurs faciaux, j’ai bien reconnus plusieurs des soignantes comme venant du Magreb, la plus part je suppose étant de religion musulmane. pourtant aucune ne portait quelques signes ostentatoires que ce soit, ce qui ne les empêchaient pas de donner de bons soins.

  12. Bonne analyse M. Lisée,

    A quand les grands rassemblements électoraux à Québec, Montréal, Rimouski, Sherbrooke, Lac St-Jean. Il faut que les artistes sortent et chantent et récitent très haut le PAYS.
    Qui va lancer l’invitation. Il faut réagir très vite avant que les magouilleurs élisent avec leur fric sale le Couillard qui est le grand ennemi de notre PEUPLE.

    C’EST IMPOSSIBLE QUE CETTE « GANG » DE VOLEURS SOIT AU POUVOIR LE 8 AVRIL.
    Mme. Marois n’a presque plus de voix, il faut que d’autres ministres prennent la relève et parlent d’une seule voix.

    • Merci, M. Lisée d’avoir pris le temps de bien résumer, les faits! Je souhaite de tout coeur que votre travail à vous et votre équipe soit récompensé le 7 avril. Une victoire « MAJORITAIRE », rien de moins.
      Fini d’avoir honte d’être représenté par le parti Libéral, surtout en sachant tout ce qu’ils ont fait. Entre autre… « la formule clé en main ».
      J’espère que cette fois-ci nous éloignerons les libéraux. Un peu de justice dans la vie, ça fait du bien!!!!

  13. Si la juge Charbonneau, de la Commission qui porte son nom, a jugé bon de suspendre les audiences pendant la période électorale afin d’éviter que des témoignages non encore démontrés viennent influencer l’élection, ceci pour enlever toute possibilité d’interférence dans la dite élection, comment peut-on accepter que la Société Radio-Canada vienne interférer dans l’élection en permettant la publication d’un témoignage non validé par un juge? Pour cette raison, je crois que le PQ devrait aller demander au lieutenant-gouverneur d’annuler immédiatement l’élection afin que la Commission de la juge Charbonneau puisse reprendre ses audiences et soumettre un rapport définitif. L’élection pourrait être déclenchée de nouveau seulement lorsque le Procureur du Québec aura entamé les poursuites appropriées selon les actes illégaux qui auront été démontrés dans le rapport. Si Trudeau a pu déclarer les mesures de guerre sans que celle-ci aient été justifiées, je ne vois pas comment le lieutenant-gouverneur pourrait ne pas accepter la demande du Gouvernement qui est, à mon avis, très justifiée. C’est pas vrai que dans une démocratie, on doive laisser les mécréants faire n’importe quoi.

    • Quelle bonne solution.
      Porter vient de « porter » un dur coup à son ami Couillard en lui envoyant des fleurs…La corruption vient d’atteindre un sommet et une preuve de l’amitié particulière.

    • Quelle bonne idée d’arrêter les élections pour que la Commission Charbonneau termine son travail ! J’appuie ! Si cela est possible, cela serait vraiment logique et les électeurs pourraient voter avec conviction et sans équivoque !

  14. Très belle prestation de Mme Marois hier avec Céline Galipeau ! Très solide et décontractée la Marois ou PoPo pour les intimes anonymes des réseaux sociaux Heureux de l’entendre dire qu’elle répondait simplement aux questions de ses collègues journalistes sur la question nationale.
    Il ne faut pas oublier  » Je déteste profondément ce parti  » et par association les 90,000 membres et les 1.5 millions d’électeurs.
    JE ME SOUVIENS

  15. Les lois du PQ sur le financement des campagnes électorales, contre l’ immunité injustifiée des maires, pour l’obligation des entreprises à présenter patte blanche pour obtenir un contrat public sont des mesures essentielles qui ont fait défaut pendant le règne libéral. L’ annonce de la limitation des recours aux partenariats public-privé, qui avaient été privilégiés sous l’ ère du PLQ, rassurent aussi sur les risques de copinage-collusion, ca devrait-être une mesure stricte, encadrée par des règles strictes définies légalement.
    Voter pour le PQ, c’est une garantie de protection des citoyens contre les laisser-aller libéraux, aboutissant toujours et par essence à des excès incontrôlables qui en bout de chaîne détournent les fonds publics.

  16. Merci pour votre explication si claire.
    Es-ce que M.Couillard n’a t-il pas dit aussi en début de campagne « J’hais le P.Q » ? Lors du premier début, n’a t-il pas dit aussi sous forme d’intimidation qu’il avait des faits( magouilles??) pour confronter Pauline mais qu’il ne le ferai pas ? Il a refusé de faire des aveux sur le sujet lorsqu’il fut questionné par Guy A Lepage à TMEP.
    Et, si c’était son parti qui avait monté ce coup et remis l’affidavit à Gravel car une nouvelle journalistique est plus sensationnaliste et dénoncé par le parti Libéral aurait placé Couillard à l’avant plan. Comme ça, annoncé par un journaliste qui était crédible donne un os à ronger aux 2 autres partis.???

    • Eh oui,les libéraux n’ont fait que ça monter des coups croches depuis le début de la campagne.
      Ils ont les journalistes de Radio-can., ceux de la Presse et tout le fric et le réseau de communication des Desmarais.
      En toile de fond il y a l’ex Daniel Johnson, Charrest le grand fossoyeur, du Québec, et maintenant le junior Couillard, l’arriviste, qui a hâte de joindre le Clan des vendeurs de Québécois(ses).
      Tous ces minables personnages sont prêts à tout pour nous asservir à jamais et nous vendre au ROC sur un plateau d’argent.
      Ils seront bien considérés par les anglos et la paix sera enfin revenu. La bataille d’Abraham pourra enfin être consommée.
      Et Vive la Reine… amenez les papiers que l’on signe au plus cr…

  17. Prime de départ de 1,2 million pour Gaétan Barrette, Couillard tout à fait à l’aise avec ça! Si vous élisez Couillard, vous aurez Barrette comme ministre de la santé. C’est ce qui attend les québécois s’ils votent libéral: 19 anciens ministres de Jean Charest + Barrette. Ayoye! Le retour du festin pour les petits amis du PLQ. Fini le régime minceur anti-corruption que leur a imposé le Parti québécois, ils sont affamés et ont hâte de retourner à table s’empiffrer, en particulier le monsieur anonyme qui s’est parjuré pour donner une jambette à Pauline Marois.

    • Les prospecteurs des firmes d’ingénierie ,sont en attente. que le parti libéral revienne au pouvoir lundi le 7 . Soyez assurés,qu’ils seront aussitôt au travail .Ils n’attendent que cela pour recommencer .

  18. « Pourquoi Pauline Marois est-elle la femme à abattre? »

    Le sang m’a glacé à la lecture de cette expression. Le souvenir de l’inconcevable action menée contre sa personne lors de la dernière soirée électorale… brrrr

  19. Le gros problème c’est que le PQ dans ses promesses électorales et si je me souviens bien, avait promis de mettre les élections à date fixe au 4 ans… fini les élections et les dépenses de millions de dollars de l’argent des contribuables, ils auraient dû poursuivre leur mandat le plus longtemps possible et nous prouver hors de tous doutes qu’ils étaient un gouvernement responsable. Tous ce système pourri et inefficace est à revoir.

    • Donc….? C’est votre excuse pour voter pour un le parti des corrompus??? Franchement!

    • Comment pouvaient-ils poursuivre les travaux de la Chambre alors que tout ce qu’ils mettaient de l’avant était aussitôt rejeté par l’opposition et cela même par QS qui a joué le jeu des libéraux.
      N’avez-vous pas vu Fournier et Thériault vilipender le PQ, jour après jour sur des détails, seulement pour bloquer. BLOQUER, PROVOQUER.
      Je trouve que les députés du Parti Québécois ont démontré beaucoup de patience devant les attaques de ces gens qui n’avaient rien à proposer.
      Ils ont même réussient à nous montrer une voie de sortie honorable devant toutes les catastrophes que nous connaissons du règne de Charrest et que nous aurons à subir les effets encore pour quelques années.
      Le PQ nous montre la voie du XXIe siècle, ouvrons-nous un temps soit peu l’esprit et prenons le taureau par les cornes SVP.

    • C’est malheureusement l’excuse de voter libéral pour trop de personnes. Le gouvernement allait être défait quelques semaines plus tard, les partis d’opposition l’avait déjà décidé. Donc on ne peut pas dire que Mme Marois a décidé librement d’aller en élection. Elle a juste décidé de ne pas laissé l’opposition le faire à sa place. Ne comptez surtout pas sur les médias pour expliquer ça…

  20. Je vote depuis les années 1970. Bien oui, j’ai contribué à élire au gouvernement le Parti Québécois en 1976 et j’en suis fière.
    C’est dire que j’en ai vu des campagnes électorales, mais je n’en ai jamais vu une comme celle qui se passe actuellement.
    Les mots qui me resteront de cette campagne sont: peur, salissage, attaque, manipulation, haine, division.

    Ce qui me surprend, c’est que cette campagne de peur fonctionne en 2014. Avec tout ce qui existe de moderne pour bien s’informer, je constate que bien des québécois ne vont pas au-delà des nouvelles à sensation, ne lisent que les titres des journaux ou n’entendent que les manchettes. Ou encore, gobent les paroles des animateurs populistes des radios poubelles de la région de Québec, qui ont une haine viscérale de madame Marois.

    Ce qui m’attriste, c’est que les québécois francophones vont diviser le vote au profit de tiers partis qui n’ont aucune chance de prendre le pouvoir et par ce fait, vont contribuer à élire le parti libéral. Même si c’est démocratique, je considère l’enjeu trop grave actuellement, pour prendre ce risque.
    Alors, ce sera nous les québécois francophones qui seront responsables de la perte de notre identité, de notre langue, de nos droits, sans parler de la privatisation insidieuse du système de santé. Cette fois-ci, ce ne sera ni la faute des anglophones, ni celle des allophones, mais bien la nôtre.

    Mais, où est passé la fierté…
    Pour l’instant, j’ai honte, en sera-t-il ainsi le soir du 7 avril ?

    En passant, moi aussi j’ai peur, j’ai peur de notre avenir avec Philippe Couillard.

    • Moi aussi j’ai peur de Philippe Couillard Mme Lepage.
      Je n’ai aucune,mais aucune confiance en lui, j’ai voté par anticipation pour le PQ et j’espère que nombres de femmes feront la même chose que moi le 7 avril,pour elles et leurs descendance. Faut savoir voir plus loin .

  21. Courage cher M Lisée. Courage Part Québécois devant le Goliath de la corruption libérale

  22. Vivre au passé composé sans discernement, voila votre intégralité. Qui m’offre le plus selon vous!

  23. Il faudrait bien que les gens comprennent un jour que la corruption et la malhonnêteté sont indissociables de l’option fédéraliste. Ce pays a été bâti sur le mensonge et l’injustice, et toutes les crapules telles que Tremblay, Applebaum et autres Gilles Vaillancourt sont des fédéralistes, la mafia est fédéraliste, les avocats véreux, les intégristes religieux sont tous fédéralistes, ce n’est tout de même pas un hasard. Ils nous ont aussi volé notre victoire de 1995, et ils continueront à mentir tant et aussi longtemps qu’on les laissera faire. RÉVEILLONS-NOUS !

  24. Les crapules qui régnaient dans le domaine de la construction, ce qu’ils perdent, ce sont des millions $.

    Oui, ils ont tous les motifs et on peut croire ce que Monsieur Couillard — le transmetteur du message de sa base de corrompus : «elle va y goûter»

    En Italie, des juges sont morts parce qu’ils condamnaient des criminels du crime organisé.

    Au Québec, un «affidavit» par un anonyme est un coup de poignard dans le dos. Et des personnes dites «responsables» deviennent des «collaborateurs» pour les basses besognes.

    Comment peut-on se permettre, si on n’a pas un agenda caché, d’aller en ondes en présentant un affidavit d’un anonyme ? Il n’est pas sans connaître les conséquences de ses propres actions, dans le contexte actuel d’une élection et à quelques jours du vote.

    On le sait, des avocats, des juges nommés par le parti libéral, par des post-it sont dans la basse-cour pour des objectifs de protections d’un système à abattre.

    C’est ce que je perçois, depuis les estrades dans lesquelles je me trouve.

    Un simple citoyen qui suit la politique depuis 1958. Fier de son Pays du Québec.

  25. Je suis tellement d’accord avec vous M. Lisée…et j’aime tellement vos « mises au point » tout le temps… Et oui, moi aussi je suis une inconditionnelle du Parti Québécois depuis ses tout débuts à cause de mon père …mon frère et ses amis ont été très près des fondateurs du « Mouvement Souveraineté Association »…
    ET Je souhaite qu’avec nous tous, Madame Marois gagne sur cette corruption insidieuse …et ainsi faire que les libéraux passent beaucoup plus de temps dans l’opposition, qu’ils continuent leur purgatoire ».
    Merci M. Lisée de nous tenir au courant de toute ces choses…

  26. Je le savais tout ça mais ça me fait plaisir de vous entendre nous le rappeler.
    C’est qu’ on oublie trop souvent de prendre ses distances face aux évènements.
    Vous ne perdez pas le nord vous monsieur Lisée. Bravo et merci.

  27. « À cause de Pauline Marois, de son équipe et de sa loi 1, les géants de l’ingénierie, les SNC-Lavalin, Dessau, Axor, qu’on croyait intouchables, ont été exclus de tout contrat gouvernemental pendant plus d’un an. Hier triomphants ils devaient, penauds, démontrer à l’Autorité des marchés financiers qu’ils avaient virés les crapules en leur sein, modifié leurs codes, changé leur culture. » Je suis d’accord mais il faut le faut le faire sans menacer les emplois des honnêtes travailleurs de ces importantes firmes d’ingénieurs conseils ou entreprises en construction. Et pour ce faire au départ, il faut assurer la pérennité de ces entreprises afin qu’elles menace pas les emplois de qualité et bien rémunérés qui existent.

  28. Le scrutin du 7 avril va démontré qu’une partie importante des québécois préfère voter pour un parti corrompu jusqu’à l’os plutôt que de choisir le Parti québécois. Le PQ devra retourner à la table a desseins et modifier ses orientations. Il devra accepter qu’une majorité veut un Québec fort à l’intérieur du Canada. La plus part des québécois désirent l’assainissement des finances publique , une meilleure gestion des services (en particulier la santé) et une réduction des taxes et impôts .De plus le PQ ne pourra plus prendre le pouvoir sans un certain rapprochement avec des Anglophones et des Allophones.
    Si le Parti Québécois ne comprends pas cela, le Québec sera condamné a voir la gang à Charest se perpétuer.

  29. C’est donc vrai que c’est la panique dans le camp péquiste. Moi, je lis les sondages internes du PQ (faits à l’Assemblée nationale) dans le visage de Marois et dans le BLOG aux abois de Lisée.

  30. Les corrompus n’acceptent pas que les autres ne le soient pas.
    Les libéraux salissent le PQ pour mieux faire oublier leur propre corruption.

  31. On se laissera pas intimider par les libéraux, continuons le combat.
    Félicitation m. Lisée le Québec a un urgent besoin de gens comme vous.

  32. Pas trop contagieux tout de même, on serait obligé d’appeler le docteur Barrette à nos chevets et on retomberait dans les chiffres tout à fait légaux (pas Legault) mais choquants pour les citoyen(ne)s de base. L’affaire Barrette démontre que, plus que tout autre domaine, la politique est une affaire d’image. Regardez la sympathique mante religieuse Françoise David (sans lien de parenté) avec son allure de bonne dame de la bonne société qui préfère le PLQ (surtout à cause de leur point commun anti-charte) à un parti plus près de ses aspirations sociales.

  33. WOW !
    Tout à fait d’accord avec vous !
    Les traditions ont la couenne dure au on le sait, et la corruption en est une.
    Le parti politique le plus près de la mafia on le sait est le PLQ, et comme la mafia est très bien organisée au QUÉBEC, il est évident qu’elle voudra se faire elle-même justice en se vengeant, rien de plus naturel.
    Je suis d’accord avec vous, le PQ est victime de la vengeance des p’tits amis du PLQ. Mais qui sont-ils ?
    Des bureaux d’avocats (comme celui de Jean Charest, lequel est peut-être en-dessous de ce coup fumant ???), des ingénieurs, des maires, des compagnies de construction, des lobbyistes, de très riches sympathisants libéraux de père en fils, etc.
    Finalement, il faut continuer de rassembler nos parents et amis autour d’une seule idée, poursuivre le travail accompli de très belle manière il y a 18 mois !

  34. Je vote toujours pour le PQ, peu importe qu’on dise ou qu’on fasse. Moi aussi, je suis de béton…

  35. Jamais je en voterai parti Québecois.
    Vous n’avez plus rien en commun à part la souveraineté avec le parti progressiste de René Lévesque.
    Je ne voterai jamais pour un parti qui privilégie l’éducation de l’élite universitaire au détriment des jeunes du primaire et du secondaire.
    Je ne voterai jamais pour une charte qui monte les Québecois les uns contre les autres. Parce qu’on ne force pas quelqu’un à enlever son voile. On gagne sa confiance pour qu’elles comprennent qu’ici, ces signes religieux d’une autre age ne sont pas nécessaire. Et ça, ça ne se fait pas sous la force et les menaces.
    Je ne me laisserai pas assimiler par votre partie à des fraudeurs. Avec les Boulerice, Bréard, Baril. Votre parti est très mal placé pour se dire exempt de toute malversation de ses membres lorsque vous étiez au pouvoir. Et la Commission Charbonneau n’a pas commencé son volet sur le financement des partis provinciaux alors on verra… D’ailleurs on commence déjà à voir.
    Je ne voterai pas pour Pauline Marois, parce qu’à la lumière de ces faits je juge que vous n’êtes pas les mieux placé pour « faire le ménage » comme vous dites. Mais vous n’avez pas le droit de me traiter de Québecois non-intègre parce que je ne voterai pas pour Mme Pauline Marois. Je vous demande donc de vous excuser. Par respect pour le jugement et l’opinion de tous Québecois.

  36. Ce qui a été la bougie d’allumage des coups bas dans cette campagne électorale aura été les médias, 90% pour le PLQ.
    Aussitôt le ton donné par les divers commentateurs de RDI, Radio-Canada et LCN ainsi que les journaux, les corrompus ont fait en sorte que la saloperie prenne le dessus.
    J’ai n’ai plus aucune crédibilité vis-à-vis ces médias. Je suis maintenant assuré qu’ils sont dangereux pour la démocratie ou le peu qui en reste.
    Travaillons fort d’ici le vote pour la ré-élection de madame Marois car la corruption va réapparaître.
    Il n’en demeure pas moins que le plus beau geste patriotique québécois que j’aurai jamais vu a été le poing en l’air de Pierre-Karl Péladeau en lançant
    JE VEUX UN PAYS.

    • Je suis entièrement d’accord avec votre analyse. Je l’ai déjà mentionné ici dans un autre billet; le lynchage médiatique est le facteur déterminant de cette campagne. D’ailleurs, ce lynchage depuis le déclenchement de l’élection est seulement une couche de «finition». Le gros de la job a été fait dès le 5 septembre 2012 au matin. Pendant 18 mois, les médias ont bombardé le gouvernement plus fort que 10 partis d’opposition ensemble. Et vous verrez, que si par malheur nous ne réussissons pas à causer la surprise lundi, les médias seront totalement silencieux lors du règne libéral. Tout-à-coup, plus aucune polémique. On aura droit à une belle et très longue lune de miel…Il faudra commencer à réfléchir bientôt, peu importe le résultat du 7 avril, à ce que nous pourrons faire dans l’avenir pour empêcher qu’une tel vol de la démocratie ne se reproduise.

  37. Je vote toujours pour le PQ, peu importe qu’on dise ou qu’on fasse. Moi aussi, je suis de béton…

Les commentaires sont fermés.