L’Est de Montréal, l’orpheline du gouvernement Couillard

Une chose est sûre: l’Est de Montréal ne fait pas partie des priorités du gouvernement Couillard. Quatre des dossiers prioritaires de l’Est ont subi des reculs depuis l’élection du PLQ il y a un an.

Avant, le prolongement de la ligne bleue du métro avait fait l’objet d’une décision. Aujourd’hui, le PLQ remet en cause cette décision et pourrait choisir un autre mode. C’est « on verra ».

Avant l’élection, Philippe Couillard s’était engagé à doter le Stade Olympique d’un toit fixe. Récemment, sa ministre a évoqué la possibilité de « pas de toit du tout ». C’est « on verra ».

Avant l’élection, le PLQ s’était engagé à accélérer le projet de modernisation de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont. Les documents budgétaires déposés ce mois-ci indiquent que le projet n’est ni en planification, ni même à l’étude. C’est « on verra un jour lointain ».

Pire, le gouvernement Couillard avait mis à l’étude, l’an dernier, le projet de transformation de Notre-Dame en boulevard urbain. Cette année, ce projet n’y figure tout simplement plus. C’est « on ne voit plus rien venir ».

Lors de l’étude des crédits de la Métropole mercredi dernier, j’ai longuement interrogé le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, sur les reculs de son gouvernement sur ces dossiers phares de l’Est de Montréal. Il était d’ailleurs notable de voir que, pour une seconde année consécutive, ce n’est pas le ministre de la métropole, Robert Poëti, qui défend ses crédits, alors que c’est le ministre responsable de Québec, Sam Hamad, qui défend les crédits de la capitale nationale. Bref, la métropole n’a pas de véritable ministre.

Voici le point sur trois de ces dossiers:

  • Prolongement de la ligne bleue du métro
    La meilleure option afin d’améliorer le transport en commun pour clientèle de l’Est de Montréal, autant pour la rapidité que le volume, c’est un métro. Les études l’ont démontrée. Aucune autre option évoquée par l’actuel ministre des Transports n’est aussi efficace. Continuer de tergiverser sur ce dossier fera en sorte qu’en aucun cas les gens de l’Est de Montréal n’auront du transport en commun supplémentaire avant 2020.

  • La modernisation de l’HMR
    Les 670 000 citoyens de l’Est de Montréal desservis par l’hôpital Maisonneuve-Rosemont, sont pour une deuxième année consécutive, laissés de côté par le gouvernement Couillard. Bien que le Premier ministre se soit engagé à moderniser l’HMR, ce projet est absent des prévisions d’investissements.

  • Un nouveau toi pour le Stade olympique
    Le ministre Moreau a une fois de plus, refusé de prendre quelque engagement que ce soit pour le toit du Stade olympique. La solution de la ministre du Tourisme qui a affirmé, il y a quelques semaines, la possibilité de « pas de toit du tout! » semble donc la plus plausible. C’est déplorable!

Les députés libéraux de l’Est de Montréal semblent complètement absents des débats entourant ces grands projets, ou incapables de les défendre avec efficacité au sein du caucus et du conseil des ministres.

L’Est montréalais souffre aussi, évidemment, de la réduction de 55% des budgets affectés au développement local. Puisque sa population est plus âgée que la moyenne québécoise, elle est plus frappée encore par les reculs imposés par le gouvernement Couillard en matière de soins à domicile (abandon de la promesse électorale d’y investir 150 millions par an, mise en cause du financement des piluliers) et de la coupure de 30% dans les directions de la santé publique, donc dans la prévention des soins.



7 réflexions au sujet de « L’Est de Montréal, l’orpheline du gouvernement Couillard »

  1. La VIE ne te donne que ce que tu lui demandes! Aller présenter des demandes écrites bien formulées et SIGNÉES avec vos réquisitions en personne au bureau Li eral le plus près de chez vous… UN JOUR…LOINTAIN MAIS CERTAIN on vous recevra et on tiendra compte de VOTRE DROIT DE PAROLE!
    Comme dans LA BIBLE: « Demandez et vous recevrez »
    Franca Verdon

  2. Il faudrait aller faire un tour au sixième étage de l’hôpital de Hull où on loge les personnes en attente d’un centre d’hébergement et de faire le tour dans les différentes unités pour voir l’état des lieux. Dans une de ces unités en particulier qui loge une personne qui m’est proche (et qui paie loyer), il n’y a aucune activité pour stimuler les résidents sauf la messe du dimanche. Les journées passent assis devant le poste des infirmières attendant que passe le temps. Aucune salle à manger, les résidents mangent dans leur chambre minable. Sur les murs, de grandes plaques de peinture ont disparues. Loin de moi de vouloir blâmer le personnel pour lequel j’ai un grand respect. J’inviterais par contre le Dr. Barrette, à venir y faire un séjour d’une semaine pour enfin comprendre ce que vivent les personnes agées en perte d’autonomie. Il y penserait peut-être deux fois avant d’affirmer que tout va bien. Notre députée, on n’en parle pas. S’il vous plaît, se vous décidez de commenter ce message, ne publiez pas mon nom. Merci de penser aux personnes agées.

  3. Dommage que le ministre de la Métropole, monsieur Robert Pöéti ait moins de pouvoir que le ministre de la capitale nationale, Sam Hamad, celui qui n’a laissé que des dossiers litigieux derrière lui. Mais il est ingénieur venant du privé.

  4. Montréal est acquise au PLQ. Les seuls comtés qui ne leur sont acquis sont les quartiers pauvres à majorité francophone acquis au PQ ou à QS. Donc, le PLQ n’a rien à foutre de Montréal. La seule façon d’attirer leur intérêt, c’est en leur présentant le potentiel de magouilles et d’enrichissement pour leur bailleurs de fonds. Autrement, c’est une pure perte de temps. T’attire pas un singe avec des grimaces mais avec des peanuts.

  5. Merci infiniment, M. Lisée de votre vigilance et de votre engagement sans faille ! Une gouvernance intelligente comme celle que vous proposez, c’est tout à fait ce dont le Québec a besoin. Sus au PLQ incompétent ! Les Québécois n’oublieront pas…

    • À Mme L. Paradis
      J’abonde dans le même sens que vous Mme Paradis. Oui merci à M. Lisée qui nous informe et nous éclaire sur les multiples complots libéraux pour s’enrichir et appauvrir les Québécois jusqu’à ce qu’ils crèvent dans la rue ; c’est ce qui attend une bonne partie de notre population. Une fois par terre surl e bitum, iles policiers pourront se faire les bras dessus et ainsi sortir leur agressivité et leur violence intérieures, qu’ils n’ont jamais appris à maîtriser à l’école de popolice, par l’inexistence du cours : 101 – «Je maîtrise mes émotions, je ne bûche pas sur les citoyens et ne crève pas les yeux des manifestants qui exercent leurs droits légitimes de manifester.

  6. Merci de nous transmettre vos revendications dont les médias ne parlent pas ! Ils nous font part de la période de questions « sans réponse », l’arrogance de M. Barrette et cie, et les applaudissements qui ne servent qu’à augmenter le cynisme dans la population. Il est urgent d’apporter un changement …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *