L’incroyable dévotion des parents d’enfants handicapés

J’ai rencontré ce vendredi les responsables d’un organisme admirable, Solidarité de parents de personnes handicapées. Ce collectif, basé dans ma circonscription de Rosemont, aide ces parents à s’organiser, avoir des répits, avoir accès à des produits adaptés à moindre coût.

J’ai été touché par leur dévouement et la qualité de leur travail et voudrais vous en faire part. Pour illustrer son action, Solidarité a produit un remarquable vidéo que je vous invite à visionner ici:

L’organisme a, bien sûr, besoin d’aide. Vous pouvez contribuer ici.

 

Ce contenu a été publié dans Bonnes causes par Jean-François Lisée. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Jean-François Lisée

Il avait 14 ans, dans sa ville natale de Thetford Mines, quand Jean-François Lisée est devenu membre du Parti québécois, puis qu’il est devenu – écoutez-bien – adjoint à l’attaché de presse de l’exécutif du PQ du comté de Frontenac ! Son père était entrepreneur et il possédait une voiture Buick. Le détail est important car cela lui a valu de conduire les conférenciers fédéralistes à Thetford et dans la région lors du référendum de 1980. S’il mettait la radio locale dans la voiture, ses passagers pouvaient entendre la mère de Jean-François faire des publicités pour « les femmes de Thetford Mines pour le Oui » ! Il y avait une bonne ambiance dans la famille. Thetford mines est aussi un haut lieu du syndicalisme et, à cause de l’amiante, des luttes pour la santé des travailleurs. Ce que Jean-François a pu constater lorsque, un été, sa tâche était de balayer de la poussière d’amiante dans l’usine. La passion de Jean-François pour l’indépendance du Québec et pour la justice sociale ont pris racine là, dans son adolescence thetfordoise. Elle s’est déployée ensuite dans son travail de journalisme, puis de conseiller de Jacques Parizeau et de Lucien Bouchard, de ministre de la métropole et dans ses écrits pour une gauche efficace et contre une droite qu’il veut mettre KO. Depuis quatre ans comme député de Rosemont, il se bat pour les dossiers de l’Est de Montréal en transport, en santé, en habitation. Dans son rôle de critique de l’opposition, il a donné une voix aux Québécois les plus vulnérables, aux handicapés, aux itinérants, il a défendu les fugueuses, les familles d’accueil, tout le réseau communautaire. Il est aujourd’hui candidat à la direction de notre parti. Il compte apporter de la vision, de la clarté, et ce mélange de pragmatisme et de passion qui est devenu sa marque de commerce.

5 réflexions au sujet de « L’incroyable dévotion des parents d’enfants handicapés »

  1. Bonjour,

    Un grand merci de nous faire voir et de parler de cet extraordinaire organisme. Il est précieux pour nous. Il est notre allié, notre baume, notre soutien à notre quotidien pas toujours simple. Il fait partie de notre famille.

    Merci, Monsieur Lisée!

  2. Chapeau à l’équipe de Solidarité de parents! Les répits dont nous bénéficions sont salutaires à la famille! Une bouffée d’air frais pour nous!

  3. Mes amies Lise Hélène Carmelle Belle Sonia et Frédérique vivent ces situations quotidiennement, je les admire et les aime. Elles et ils sont des modèles pour moi et j’espère aussi pour tous les gens qui les entourent.

  4. Merci, Monsieur Lisée, de partager cette précieuse information!
    Au plaisir!

    Élizabeth Déry

Les commentaires sont fermés.