L’indépendance: Pour que le Québec vienne réellement au monde

La campagne de promotion de la souveraineté du PQ se poursuit. Cette semaine, un de mes thèmes favoris: le Québec souverain et son rôle international. C’est d’ailleurs le thème du Conseil national du PQ cette fin de semaine.



7 réflexions au sujet de « L’indépendance: Pour que le Québec vienne réellement au monde »

  1. La souveraineté est le meilleur outil qui soit pour nous permettre de faire nos propres choix sur la société que nous voulons. Une souveraineté trop retardée dans le temps risque de ne jamais se produire. Elle devient même plus que jamais conditionnelle à la survie de notre peuple. Soyons un peu réaliste, notre peuple très minoritaire en Amérique du Nord ne peut se permettre le luxe d’une trop grande division. Une nation si fragile comme la nôtre doit être beaucoup plus consensuelle. Malheureusement notre système électoral désuet nous désert énormément.
    Mais ne nous leurrons pas , dans le contexte de la mondialisation économique actuelle, nos gouvernements même s’ils sont munis de bonnes intentions sont extrêmement limités dans leur pouvoir de changer le cours des choses. La France et le Québec vivent aujourd’hui des situations similaires, les réformes qu’on nous proposaient sont amplement diluées dues aux contraintes économiques mondiales. …S’ensuit un désenchantement de nos populations. Si malgré tout nos gouvernements de gauche décidaient d’agir sans tenir compte du contexte actuel, il est fort à parier que c’est la population en général qui en souffrirait car il faut trouver de l’argent pour les mesures sociales, nos VRAIS DÉCIDEURS n’accepteraient pas de payer davantage et ils iraient voir ailleurs…Ce qu’il faudrait c’est un mouvement planétaire, un peu comme les indignés d’hier, d’ailleurs je ne comprend pas pourquoi ce mouvement si prometteur s’est arrêté en chemin… Québec Solidaire ne pourra jamais prendre le pouvoir dans le contexte du chantage économique actuel et Option Nationale ne pourra faire que quelques gains. Dans le contexte de notre mode électoral si anti-démocratique ses deux partis se trouvent même à avantager les partis de droite. Pour le moment essayons de sauver ce qui peut être sauvé(la souveraineté pourrait être faisable à court terme si les trois partis indépendantistes ont la volonté de trouver un moyen d’entente) et faisons en sorte qu’on puisse réformer notre système électoral pour donner un meilleur espace à la gauche. Et surtout souhaitons qu’une conscience planétaire puisse se développer car localement nos gouvernements de droite ou de gauche sont trop tributaires des empires économiques mondiaux.

  2. Au niveau des publicités, le PQ a le droit d’être plus subtil que ses adversaires et la démonstration sera faite , je crois que l’esprit francophone, latin, n’a pas à employer les techniques grossières des conservateurs et des libéraux. J’y ajouterai les directions illusoires de Québec Solidaire, qui semble vivre actuellement une véritable crise d’égo, du genre, la grenouille qui voulait devenir aussi grosse que le boeuf.

  3. Ce discours est celui qui me plaît. Continuons dans ce sens et les Québécois trouveront dans ces pas et ces paroles l’énergie nécessaire pour la création du Pays. Je vous apprécie quand vous tenez ce discours et nonobstant les critiques et les attaques, je reconnais, par ce message de votre blogue, les intentions qui vous animent et devinent les actions futures dans ce sens. Maintenez-le, affirmez-le par des actions que nos adversaires minimisent et que le vent nous porte. Bonne journée à vous.

  4. Il me semble que seulement OPTION NATIONALE et le Parti INDÉPENDANTISTE soient résolument et clairement indépendantistes. Je croyais jusqu’à récemment que Québec Solidaire l’était, mais j’en doute de plus en plus… Le Parti Québécois est « stratégique » pour gagner la prochaine élection mais seulement pour ceux qui s’intéressent à la politique et à l’indépendance du Québec… Et si les sondages et leurs artisans étaient aussi manipulés que le furent pendant des années les municipalités, les firmes de génie-conseil, les gros entrepreneurs révélés par la Commission Charbonneau, etc. Rappelez-vous la « peur fédéraliste » quand le Bloc Québécois a parlé de « coalition » avec le NPD et le PLC pour chasser Harper du pouvoir à Ottawa et quand Mario Dumont de l’ADQ s’est uni au PQ de Parizeau & Lucien Bouchard au référendum de 1995… toutes les tricheries commanditées du PLQ/PLC d’alors, le livre récent « La bataille de Londres » et les résistances actuelles de Harper et cie. pour fournir les documents reliés au rapatriement de la Constitution de 1982 (Tel père, tel fils que ce Justin Trudeau!)… J’en passe ! Le peuple UNI ne sera jamais vaincu… peu importent les moyens mis en place pour le soumettre culturellement, économiquement, politiquement, linguistiquement… L’union coordonnée de la gauche et de la droite pour avancer vers le PAYS, quoi de plus normal ? « La meilleure façon de marcher,… c’est de mettre un pied devant l’autre et de … recommencer! » Élémentaire pourtant !

  5. Encore une fois, le PQ ne fait pas le poids avec la propagande libérale fédéraliste diffusée, martelée, enfoncée dans la gorge des Québécois à longueur de journée sur la radio et télé. Tant et aussi longtemps qu’il n’y aura pas une contrepartie à ce bourrage de crâne bien huilé vos vidéos sur la souveraineté c’est de l’annonce pour Dora et compagnie.

  6. Le poste de lieutenant Gouverneur là ! Allez vous m’abolir ça au plus sacrant ?
    Par un décret et c’est régler.
    Si c’est plus compliquer à abolir ce poste là, ou si vous n’avez pas l’intention de le faire. M’en informer svp.

Les commentaires sont fermés.