Métropole: le match Lisée vs Coiteux

J’ai eu le plaisir de croiser le fer jeudi soir dernier avec le nouveau ministre de la métropole, Martin Coiteux. J’ai pensé vous faire rapport et vous présenter les principaux extraits. Les voici:

1) Chômeurs montréalais ou albertains?

Jamais au cours des quatre dernières années le taux de chômage n’a-t-il été si élevé sur l`île de Montréal. Pour venir en aide aux chômeurs albertains, le gouvernement fédéral allonge de 20 semaines la période de prestations. Le ministre de la Métropole entend-il demander le même traitement pour les chômeurs montréalais ? Voyez-vous même: il n’est d’aucune utilité.

D’abord un bref fait saillant :

Puis l’intégrale de l’échange :

2) L’effet libéral sur l’emploi à Montréal

Plutôt que de reconnaître que la situation de l’emploi est préoccupante, le ministre Coiteux veut toujours blâmer le gouvernement précédent. C’est son choix. Pourtant, jamais les conditions d’un décollage de l’économie montréalaise n’ont-elles été aussi bien réunies, même en intégrant dans l’argumentaire des éléments de la propagande libérale.

D’abord un fait saillant:

Puis l’échange complet :

3) Investir dans les écoles ou pour les médecins?

En campagne électorale en 2014, le PLQ et M. Coiteux personnellement, avaient promis d’ajouter sur 10 ans 15 milliards de dollars supplémentaires. La promesse a été brisée. La seule promesse tenue, et amplifiée, fut celle de sur-rémunérer les médecins.

Un fait saillant:

L’échange complet :

4) Trudeau dans le métro et un Toit du stade sans calendrier

Nous avons eu de la visite à Montréal la semaine dernière: le premier ministre Justin Trudeau, pour faire une annonce concernant le métro de Montréal. Mais pourquoi n’y avait-il aucun représentant du gouvernement québécois à cet événement ?

Pendant la campagne électorale de 2014, Philippe Couillard avait promis de s’occuper du toit du stade « dans les premières semaines » de son mandat. Deux ans plus tard, on nage toujours dans le noir.

Un fait saillant:

L’intégrale de l’échange:

Le ministre Coiteux tente de me piéger en m’accusant de n’avoir « rien fait » sur la question du stade alors que j’étais ministre. C’est à la fois mensonger et mesquin, comme tous les acteurs du dossier le savent très bien. Mais il veut ainsi que j’utilise le temps qui m’est alloué pour me défendre, plutôt que pour le questionner. Ça n’a pas marché.

5) L’abandon honteux de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Le PLQ ne pouvait être plus clair en campagne électorale: le grand hôpital vétuste de l’Est de Montréal, Maisonneuve-Rosemont, a besoin d’être complètement rénové rapidement. C’était une promesse. Une promesse brisée.

Et maintenant l’intégrale:

La technique Coiteux est ici utilisée à plein. 1) l’évitement. Il fait semblant de ne pas comprendre la question et répond à côté, à répétition (peut-être ne saisit-il vraiment pas la différence entre la rénovation de HMR d’une part et les travaux déjà avancés pour l’urgence et la dialyse, d’autre part); 2) la mesquinerie. Tous les acteurs de Maisonneuve-Rosemont savent l’effort que j’ai mis sur ce dossier, tous savent que les projets de l’urgence et de la dialyse ont progressé sous notre ministre Réjean Hébert. L’abandon par le gouvernement libéral de sa promesse formelle de rénovation à la population de l’Est est honteux, la méthode Coiteux dans cet échange l’est tout autant.

En conclusion, et nous ?

Lorsque j’étais ministre de la métropole, je me faisais un devoir de répondre le plus complètement possible aux questions de l’opposition. L’alors député caquiste Stéphane Le Bouyonnec avait d’ailleurs écrit que j’étais le ministre qui répondait le plus complètement aux questions. Et si je pouvais être critique envers mes prédécesseurs, je ne manquais jamais de reconnaître leur contribution. Jamais je n’aurais agi comme le fait Martin Coiteux ici.

Quoiqu’il en soit, pour ceux qui ne se souviennent pas du travail réalisé par l’équipe du Parti québécois dans la métropole pendant nos 18 mois de pouvoir, en voici un aperçu :



7 réflexions au sujet de « Métropole: le match Lisée vs Coiteux »

  1. Bravo pour ces questions pertinentes. Dommage que nous n’ayons pas eu la reponse de M. Coiteux sur la priorité entre les investissements en éducation et la sur-rémunération des médecins. Faudrait y revenir. Merci !

  2. Ce que j’admire le plus, c’est que vous arriviez à garder votre calme. J’adore débattre, mais quand la personne devant moi fait preuve d’autant de malhonnêteté intellectuel, je clos le débat et je pars. Parler avec Coiteux, c’est pire que de parler à un mur. Le PLQ est au pouvoir depuis 2003 (excepté pour un bref moment) et ils continuent de blâmer le PQ pour tout ce qui va mal… cibole, ils nous prennent vraiment pour des idiots.

  3. Merci M. Lisée pour la transmission intégrale de toutes vos rencontres.
    L’information transmise en plus de nous tenir éveiller nous garde alerte !
    Une honnêteté qui honore ce chemin au long cours…
    B. Martin

  4. Merci M. Lisée de nous transmettre ces discussions qui ne font malheureusement jamais l’objet des médias ! Votre intervention sur les 79 millions que le PLQ consacrera aux rénovations des écoles de Montréal alors qu’il accordera 368 millions $ d’argent neuf par année pour les médecins… Quelle est leur priorité ? L’arrogant M. Coiteux n’a pas su répondre à cette question de même qu’à toutes les autres que vous lui avez posées !!

  5. Les travailleurs et les employeurs payent les mêmes peines et c’est la cie d,ass monopole qui décident de payer plus cher leurs amis….

  6. Cela serait extrêmement difficile de dire la vérité sans faire le procès du gouvernement de Jean Charest, ce que ne peut se permettre le ministre Martin Coiteux.
    Le vieil adage: mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose, a bien servi les libéraux du Québec depuis les gouvernements de P.E.Trudeau et de Jean Chrétien. Or, il y a un autre vieil adage qui dit: on ne change pas une formule gagnante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *