Mission Priorité PME en Europe – Barcelone

Notre équipe PrioritéPME se déploie au Québec et en Europe pour alimenter notre réflexion en vue de l’élection de 2018. Nous tenons à présenter un programme robuste d’allègement réglementaire de soutien à l’innovation et aux exportations.

Au Québec, nos entrepreneurs-députés Mireille Jean et Martin Ouellet sont sur le terrain, à l’écoute des entrepreneurs, des gestionnaires d’entreprises et des associations patronales pour savoir quels sont les principaux irritants bureaucratiques et réglementaires à leur développement. Le Québec comme nation entrepreneuriale, moi j’y crois!

Le chef de l’équipe PrioritéPME, Alain Therrien, et moi avons entamé, à Barcelone, notre tournée européenne pour nous inspirer des meilleures pratiques en la matière. Nous discutons ensemble des principaux enseignements de nos premières rencontres:

Nous poursuivons notre tournée, mercredi, à Munich, et vendredi, à Londres. Voici les détails de notre étape catalane:

Participation au rassemblement La República que farem

Ma mission s’est entamée au Centre de Convencions Internacional de Barcelona, où j’ai pu m’adresser à la foule, surtout composée de jeunes, présente pour La República que farem. Je leur ai dit de continuer leur quête vers la liberté, que les Québécoises et les Québécois se tiendront à leurs côtés, peu importe leur décision. Vous pouvez lire mon discours ici ou le visionner ci-bas. Un moment fort, rempli d’émotions!

 

Centre technologique Eurecat

17142514_10158275973160623_1654262604_o

La Catalogne se distingue par son dynamisme et sa proactivité face à ses PME. Il était donc important de rencontrer les acteurs de cette réussite et les institutions qui permettent aux PME en particulier de se développer localement ainsi qu’à l’échelle européenne et internationale.

Alain Therrien et moi avons rencontré avec Mme Carmen Margelí, responsable du développement international au Centre technologique très innovant Eurecat. Cette organisation met l’innovation directement au service des entrepreneurs!

 

Institut Català de Finances (ICF)

institut finances catalanLa Catalogne n’hésite pas à investir directement dans les réussites locales, à travers sa banque publique d’investissement, l’ICF. Cette institution prévoit même un volet capital-risque pour soutenir les initiatives les plus audacieuses. Nous nous sommes entretenus avec M. Josep-Ramon Sanromà, président-directeur général de l’Institut Català de Finances (ICF), et M. Joan-Carles Rovira, directeur général Capital de risque et Marché de capitaux de l’ICF, afin d’en apprendre davantage sur leur façon de fonctionner.

 

Esquerra Republicana de Catalunya

17121920_10158275970705623_1182006156_oNous avons également eu la chance de luncher avec Mme Marta Rovira, secrétaire générale de l’Esquerra Republicana de Catalunya.

 

 

 

 

Agence ACCIÓ

17195455_10158264011015361_338870245_oLe soutien institutionnel à la recherche et au développement, l’appui à l’innovation, sont les principaux objectifs des agences gouvernementales, notamment ACCIÓ. Nous avons rencontré  Mme Mariona Sanz, directrice de l’Unité Innovation des entreprises, et Mme Judit Hidalgo, directrice de l’Unité Internationalisation et Investissements. Deux femmes dynamiques et inspirantes!

Des accélérateurs de startups impressionnants

17148785_10158276040410623_1747408269_oLes PME en Catalogne exportent deux fois plus que nous au Québec! Nous avons très certainement des leçons à apprendre d’eux. Nous nous sommes entretenus avec M. Miquel Martí, président-directeur général de Barcelona Tech City, et M. Jordi Aguasca, directeur de Start‑Up Catalonia, de véritables incubateurs d’entreprises.

 

 

M. Carles Puigdemont, président de la Catalogne

IMG_3526 (4)Notre mission économique à Barcelone s’est terminée avec la rencontre de M. Carles Puigdemont, président de la Généralité de Catalogne. J’en même pu lui offrir mon livre et lui dédicacer!

 



10 réflexions au sujet de « Mission Priorité PME en Europe – Barcelone »

  1. Je constate que les courriels qui vous sont adressés viennent de gens vendus à Lizée depuis des lunes.

    Interrogez plutôt le simple contribuable québécois et vous allez constater que les réponses seront bien différentes.

    APRÈS TOUT, LES CONTRIBUABLES QUÉBÉCOIS NE SONT PAS DES FOUS. ILS SONT AUSSI INTELLIGENTS QUE VOUS, NE VOUS EN DÉPLAISE.

    Les Québécois ne sont pas nés de la dernière pluie, n’est-ce pas ?

  2. Monsieur Lizée, foutez-nous la paix avec un référendum qui coûtera une fortune aux contribuables québécois. Ce que les contribuables désirent ce sont des revenus indexés au coût de la vie gallopant. Aujourd’hui, les augmentations de salaires et autres revenus sont passées de 6 % à 3 %.

    Le Québec bientôt va être composé en majorité de pauvres à cause de toutes les coupures directes et indirectes que nous subissons depuis au moins 5 ans.

    Pendant ce temps-là, les ministres et députés se votent de belles augmentations salariales.

    OU EST LA JUSTICE ? QUI PAIE POUR CES AUGMENTATIONS ? C’EST NOUS LES CONTRIBUABLES CHEZ QUI PLUSIEURS FAILITES APPARAISSENT.

    Je le répète : OU EST LA JUSTICE ?

    • De Québec, Mme Richard, comme je fais partie des fous, je vous dis votez non au référendum. Ne vous en déplaise, il y en aura un ! Ce sont les libéraux qui ont été au pouvoir le plus longtemps depuis le 21e. siècle. Alors prenez-vous en à eux , avec tout mon respect.

    • J’ajoute, Mme Richard, que si vous cherchez plus de justice, vous n’avez qu’à voter pour un autre parti que le P.L.Q. . Votez P.Q. juste une fois pour voir. Vous vous apercevrez de la différence ce ne sera pas long. Ceci dit personne n’est parfait et on sait tous que la justice n’est pas de ce monde……Merci !

  3. Votre sortie à « Enquête » dénonçant tous azimuts ceux qui ont des sympathies pour Marine Le Pen est discutable. Surtout quand vous suggérez à des membres du PQ ayant certains atomes crochus avec Marine Le Pen de ne pas être membres du PQ.

  4. J’avais publié un article dans Le Devoir il y a une quarantaine d’années suggérant de créer une société québécoise d’exportations (SOQUÉBEX), afin d’aider nos PME à exporter leurs produits alors que chacune, étant seule, n’en a pas les moyens. Et la SOQUÉBEX devait travailler de concert avec les Délégations Générales du Québec pour trouver des occasions d’affaires. Comme la France et la plupart des États le font par les services économiques de leurs ambassades.
    Or, je constate que JeanFranois Lisée allait en ce sens du temps du gouvernement de Pauline Marois et qu’il continue en ce sens. Je m’en réjouis et l’en féliciter.
    Jean RÉMILLARD
    Circonscription CRÉMAZIE

  5. Votre blog donne le goût d’en apprendre davantage sur la Catalogne.
    Les recommendations qui vont résulter de ce voyage de découverte vont faire époque dans le développement du Québec.
    Souhaitons que des liens durables soient établis avec la Catalogne.
    Belle initiative de votre part en faveur des PME, à faire connaître auprès des québécois.

  6. De Québec, M. Lisée, vous faites ce qu’il y a à faire pour nous mener sur les chemins des victoires. Vous apprenez des choses qui vont aider le Québec c’est certain, et d’autres qu’ils ne faut pas faire pour tomber dans l’erreur. Je crois que vous allez apprendre beaucoup encore à Munich et Londres, c’est mon souhait. C’est bien que nous ayons des députés(es) qui savent ce qu’il en retourne d’être en affaires ou de l’avoir été. Leurs expériences nous aideront certainement à devenir un pays fier des ses petites et moyennes entreprises.

    • J’ajoute qu’il y a peut-être plus d’exportations en Europe par rapport à nous parce qu’il y a plus de pays donc plus d’habitants. On peut sans doute faire mieux. On est au 21e. siècle après tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *