Mobilisation générale dans Rosemont pour le bien des écoliers !

J’ai adressé la semaine dernière au ministre de l’Éducation, François Blais, une lettre cosignée par 50 organismes de Rosemont afin qu’il autorise enfin l’agrandissement de l’École Saint-Albert-Le-Grand, entre autres.

Extrait:

« La surpopulation des écoles, la vétusté des bâtiments et le déplacement d’élèves dans d’autres quartiers ne favorisent pas la réussite et la persévérance scolaire de nos jeunes. Les enseignants et les professionnels du milieu de l’éducation font un travail formidable pour assurer un environnement propice à l’apprentissage malgré des situations difficiles. Un investissement important et soutenu est essentiel dans les écoles de Rosemont, des quartiers centraux et dans l’Est de Montréal.»

Voici l’intégrale de la lettre:

Monsieur le ministre,

Comme beaucoup de Rosemontois, j’ai été étonné et déçu d’apprendre votre récent refus d’autoriser l’agrandissement de l’école Saint-Albert-Le-Grand, un projet que nous jugeons indispensable, comme je vous l’avais signalé dans une lettre précédente.·

La Commission scolaire de Montréal vient de vous faire parvenir une nouvelle demande d’autorisation pour cet agrandissement et je souhaite, avec les nombreux cosignataires de Rosemont dont les noms figurent en fin de missive, vous exposer les nombreuses raisons qui militent en faveur de ce projet.

D’abord sachez, Monsieur le ministre, que Rosemont est un modèle de qualité de vie urbaine pour les familles, ce qui explique que le quartier réussit à retenir et à attirer de nombreuses jeunes familles, participant ainsi à la vitalité démographique de Montréal.

Selon les prévisions effectuées par la CSDM en avril dernier, la croissance prévue de la population scolaire de niveau primaire dans Rosemont sera de plus de 16% d’ici l’année scolaire 2019-2020, soit près de 800 enfants supplémentaires. Ce qui équivaut à 23 classes.

Ces prévisions sont notamment fondées sur les projets immobiliers qui sont en phase finale, mais ne tiennent pas compte de la construction imminente de l’éco-quartier d’Angus et de ses 300 nouvelles habitations et d’autres projets actuellement à l’étude.

Les parents de Rosemont sont déjà très préoccupés de la surpopulation vécue depuis quelques années dans les écoles primaires de leurs enfants, avant même l’arrivée des nouvelles cohortes. Si la CSDM respectait les normes du plan technique et n’emplissait ses écoles primaires qu’à 100% de leur capacité, elle devrait trouver 52 classes nouvelles pour environ 1 000 enfants de Rosemont pour l’année 2016-2017.

L’école Saint-Albert-Le-Grand, par exemple, affiche un taux d’occupation global de 169%, même après s’être délestée cette année de ses classes préscolaires. Comme c’est le cas dans plusieurs autres écoles du quartier, cela signifie que chaque espace est utilisé pour la dispensation de cours. En conséquence, les élèves sont privés de bibliothèques, de locaux pour le service de garde, de salle de classes à vocation artistique (arts, musique, etc.), de locaux pour les spécialistes, de laboratoire de langues, etc.

À Saint-Albert, depuis quelques années, 10 unités préfabriquées situées sur le terrain de l’école accueillent cinq classes dans des conditions sous optimales. Songez, Monsieur le ministre, que le bureau de l’orthopédagogue a été aménagé dans un ancien placard!

Au débordement de population scolaire s’ajoute la nécessité de fermer temporairement certaines écoles du quartier dont l’état de vétusté avancée justifie des travaux majeurs et urgents. La planification de ces travaux force la relocalisation d’élèves dans d’autres bâtiments, ce qui réduit d’autant la marge de manœuvre dans le quartier.

Dès l’année 2016-2017, la surpopulation sera telle que 936 élèves de Rosemont devront être déplacés quotidiennement vers un autre quartier, en autobus, augmentant la congestion déjà lourde à l’heure de pointe dans les quartiers centraux de Montréal. Le coût de transport est estimé à 1,2M$ par année.

Plus d’un million de dollars par an perdus en fumée, alors qu’ils pourraient être investis dans de nouvelles classes.

Le projet actuel de l’école St-Albert-Le-Grand est évalué à 12,2M$. La configuration du terrain est propice à la construction d’un agrandissement comprenant dix classes et un gymnase. Chaque année de délai augmente les coûts de réalisation du projet.

Pour toutes ces raisons, nous croyons fermement que le projet d’agrandissement de l’école St-Albert-Le-Grand est prioritaire et qu’un investissement important et soutenu est essentiel dans les écoles des quartiers centraux et dans l’Est de Montréal.

La réussite et la persévérance scolaire supposent un environnement propice à l’apprentissage, ce que ne fournit pas en ce moment la surpopulation des écoles ni ne permettrait le déplacement d’élèves dans des embouteillages qui les conduiraient à d’autres écoles, dont le taux d’occupation dépasse déjà les normes de votre ministère.

Dans l’espoir que vous pourrez rapidement autoriser l’agrandissement de Saint-Albert-le-Grand, je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de nos sentiments distingués.

Jean-François Lisée

Le maire de l’arrondissement, François Croteau, a appuyé la démarche avec sa propre lettre. Extrait :

Vous comprendrez notre déception et notre surprise à l’annonce du refus d’accorder à la CSDM les fonds nécessaires à l’agrandissement de cette école. Rosemont-La-Petite-Patrie vit depuis quelques années un mini «baby-boom » et une croissance démographique constante, contrairement à plusieurs tendances montréalaises. C’est un lieu propice pour bâtir une famille dans un milieu de qualité et dynamique. Il est donc impératif de s’assurer que l’offre scolaire soit suffisante pour répondre aux besoins grandissants sur notre territoire.

Bien entendu, nous allons maintenir, pour le moment, l’accommodement accordé à la CSDM pour le maintien de ces bâtiments temporaires. Mais, il serait déraisonnable de refuser de nouveau le financement de l’agrandissement de cette école. Nous parlons ici d’un service de base déficient. Nous demandons ainsi seulement une mise à niveau du service de base.

Si vous avez à cœur l’éducation de nos enfants et leur avenir, si vous considérez primordial d’offrir les conditions essentielles à la réussite de ces élèves, vous ne pouvez pas réitérer votre refus de financer l’agrandissement de l’école Saint-Albert-Le-Grand, vous devez revoir votre position et accorder les fonds nécessaires à la CSDM.

Liste des cosignataires (organismes ou organisations situés et/ou œuvrant dans Rosemont) :

Éric Norman Carmel, président du Conseil d’établissement de l’École Saint-Albert-le-Grand
Jean-Denis Dufort, Commissaire scolaire – Rosemont, Commission scolaire de Montréal
Érika Duchesne, conseillère de Ville, District Vieux Rosemont, Arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie
Marc-André Gadoury, conseiller de ville, District Etienne-Desmarteau, Arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie
Mouvement Je Protège mon école publique
Corporation de développement communautaire (CDC) de Rosemont
Carrefour communautaire de Rosemont l’Entre-Gens
Accès-Cible Jeunesse de Rosemont
Carrefour familial l’Intermède
Carrefour communautaire Montrose
Table de concertation en petite enfance
Oasis des enfants de Rosemont
Perspective Jeunesse
CooPère Rosemont
Lettres en main
Bouffe-Action de Rosemont
Service de Loisirs Angus-Bourbonnière (SLAB)
Loisirs récréatifs et communautaires de Rosemont (LRCR)
Association montréalaise pour le développement des loisirs Tout-Petits (AMDL)
Association de loisirs pour personnes à autonomie réduite (ALPAR)
Accorderie de Rosemont
Comité Logement de Rosemont
Projet Sur la Main
Centre des femmes de Rosemont
SODER (Éco-Quartier)
Le Moulin à musique
Côté Cour, Côté Jardin
Collectif des entreprises d’insertion du Québec (CEIQ)
Imprime-Emploi
Insertech Angus
Groupe Part
Service d’entretien Pro-Prêt
Société de développement Angus
Habitations Nouvelles-Avenues
Comité régional des Associations pour la déficience intellectuelle (CRADI)
Regroupement des organismes de promotion du Montréal Métropolitain (ROPMM)
Solidarité de parents de personnes handicapées
J’me fais une place en garderie
CPE Rosemonde
CPE Rhéa
CPE Cœurs de l’île
CIUSSS Centre-Sud de Montréal
Nourri-Source Montréal
Alternative Naissance
Service d’intégration à la communauté / Appartements supervisés Augustine Gonzalez
Répit Providence
Regroupement pour la cause de la dysphasie et des troubles langagiers
La Maisonnée
Corporation de développement de l’Est (CDEST)
Premiers Pas Montréal

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *