Mon avis sur: Jean Lapierre, la campagne anti raciste en France, comment le PLQ fait peur aux investisseurs et une pub du Oui que je n’avais jamais vue !

J’ai pris l’habitude de mettre directement sur ma page Facebook de courts textes pendant la semaine. En voici quelques-uns:

Pour ne rien manquer, suivez-moi directement sur ma page Facebook

 



5 réflexions au sujet de « Mon avis sur: Jean Lapierre, la campagne anti raciste en France, comment le PLQ fait peur aux investisseurs et une pub du Oui que je n’avais jamais vue ! »

  1. La semaine passée fut très agitée sur le plan corruption/politique au Québec…
    Au même moment, le scandale des  »Panama papers » fit son apparition,l’évasion fiscale devient aussi un phénomène mondial qu’il faut corriger absolument.
    Fait remarquable, le premier ministre de l’Islande, petit pays avec une grande démocratie, s’est fait nommer dans cette tourmente comme étant un des acteurs actif de l’évasion/évitement fiscale…..
    Le lendemain, près du tiers de la population de ce petit pays est descendu dans la rue en  »exigeant » la démission de leur premier ministre…. ce qu’il fit. La population demande maintenant la destitution du gouvernement au complet…. (à suivre)
    Pendant qu’ici, après des commissions Gomeri, Charbonneau, arrestation d’acteur poliques par l’UPAC, l’affaire Hamad, etc etc…… Notre bon partie Libéral est toujours bien en selle (sondage à l’appuie) et le bon peuple continue chialer bien fort, mais sans agir, surtout !

    Je m’ennuie des carré rouges….. eu au moins ont agit et gagné leur point.

  2. Bon, beaucoup de choses dans ce billet. Pour Jean Lapierre, que Dieu ait son âme et condoléances à ses proches. Mais pour le reste, le mot que je retiens c’est : transfuge. Transfuge en tout, en politique, en communication. Le seul qui avait vu juste à son égard, c’est Jean Chrétien qui ne voyait en lui qu’un sépulcre blanchi et c’est sûrement là le seul avis que je partage avec lui.

    Pour le racisme en France, faut-il le rappeler, ce sont les Français «autochtones» qui en sont le plus souvent victimes. Ça, M. Lisée, vous avez tendance à le balayer sous le tapis.

    Enfin, Philippe Couillard, ça pas trop l’air de l’agacer la perte des fleurons québécois et des sièges sociaux. Mais au fait, Philippe Couillard est-il vraiment Québécois ?

  3. Je ne veux pas être grossier mais comme une image vaut mille mots…
    Dès le début du leadership de M. Couillard, je ne l’ai jamais vu comme le génie que voyaient plusieurs commentateurs. Je voyais plutôt un singe savant. Il était probablement très habile à faire ce qu’on lui avait montré à faire, jadis, mais hors de son cirque, il est foutu. J’attends toujours que quelqu’un parvienne à me convaincre du contraire. Les commentaires ci-haut ne font rien pour m’y aider. Certains commentateurs l’ont comparé à tort à Stephen Harper. M. Harper n’avait pas le style vedette de TV comme se donnent tous les leaders libéraux mais, il avait de la substance, une vision bien à lui.

  4. La mort de Jean Lapierre est triste et les circonstances sont cruelles pour sa famille. Toutes mes condoléances à ceux-ci. Ceci dit, je pense qu’il avait atteint un niveau d’influence néfaste. Aussi, pour avoir écouté son entrevue avec Esther Bégin ce week-end à Télé.-Québec, il était resté un fédéraliste très convaincu qui regrettait la façon dont il avait quitté le PLC aux temps de Meech. Ses propos comme commentateur avaient depuis longtemps prouvé qu’il regrettait aussi d’avoir contribué à la fondation du Bloc. Tout ça pour dire que M. Lapierre avait une influence énorme pour quelqu’un de si clairement teinté politiquement. Camus a écrit dans Caligula: « Les hommes meurent et ils ne sont pas heureux ». Moi, plus je vois les acteurs de la politique des années 80 et 90 mourir et plus je ne peux m’empêcher de me dire qu les Québécois meurent et continuent d’être divisés. C’est terrible.

  5. Bonjour.

    «« Lorsque le PQ était au pouvoir, l’année 2013 fut de très loin la plus grande récolte d’investissements étrangers répertoriés par Montréal International: 1,3 milliards $ en une seule année. Depuis, cela a chuté de 500 millions!
    Maintenant, lisez bien ce que les amis d’affaires du PLQ disent ces temps-ci. »»

    Que les entreprises marchent sur des oeufs, et bien tant mieux.
    Couillard est paradoxale, pour les bonnes raisons !?!?

    Tien, M.Lisée, vous êtes inquiets ?!

    Que des projets anti-écologiques soient retardés, seulement retardé, n’est pas mauvais en soit, en tenant compte des dommages cumulatifs sur le plan écologique. Il faut voir que c’est au niveau mondial.

    Les nouvelles balises pour le développement dit durable, au lieu de développement responsable qui devrait être suivi de sanctions correspondantes aux dommages collatéraux qui ont été ignorés par le passé. Et bien c’est terminé.
    Il faut être conséquent, et Couillard (en bon stratège, mais prend des risques) est conséquent, malgré tout.

    Je dois vous rappeler certains faits, dont le PQ ne tient compte, en mauvais stratège qu’il est.

    Le NPD a fait l’erreur de se déplacer, un petit peu plus au centre de l’échiquier politique, et il n’a fallut qu’un cheveux pour le PLC à le dépasser à sa gauche.

    Le PQ, n’ayant autre politique économique que celle que le PLQ maîtrise, soit la politique économique d’ajustement dont la stratégie classique est de couper au début de mandat et réinvestir (bien sûr moins) pour la prochaine élection. Le PLQ est cohérent avec l’économie financière et ne fait qu’appliquer la recette.

    Mais, c’est justement là le problème. la recette économique financière dont il faut sortir.
    Et pour cela il faut il faut revoir l’ensemble du système économique financiarisé.
    Impossible à faire, à la carte.
    C’est une politique globale de changement.
    Et cela dépend de la conscience du peuple: il voit le changement, il voit la stratégie du changement ou non.
    Impossible à faire ?
    Moi, je dis tout est dans la manière «« de voir les choses »». Opté pour une autre point de vue.

    Et cela part de la compréhension claire de certains fondements de toute société. Et cela inclut toutes les cultures et toute civilisation. Rome, n’aurait pas exister sans les deux fondamentaux: le mode de revenu, le mode de travail.
    Et la question fondamentale pour introduire les deux fondamentaux est celle-ci.

    Qu’est-ce que cela me rapporte, à moi, à ma famille ?

    Voilà le terrain fondamental, sur lequel construire la nouvelle politique globale, l’alternative au système économique financier actuel, qui ne date pas d’hier, mais remonte au début de l’histoire, le même modus operandi, seuls les noms changent: chef de tribu, chef de guerre, roi, empereur, monarque, compte, bourgeoisie, 1%, multinationale……Et cela à travers toutes les époques.

    Cela devrait être compris, n’est-ce pas.
    C’est quoi la cause des causes des malheurs humains de puis……..
    Il y a les éléments clefs et le reste.
    Rester au niveau des effets, ne conduit nulle part. Cela devrait être compris ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *