Mon avis sur: Les surplus, la Nation et Justin Trudeau, Anticosti, etc

Je publie sur ma page Facebook plusieurs petits textes ou je signale des extraits d’articles qui m’ont intéressé. Voici les principaux pour la semaine écoulée:

Pour ne rien manquer, abonnez-vous à ma page Facebook ici.



7 réflexions au sujet de « Mon avis sur: Les surplus, la Nation et Justin Trudeau, Anticosti, etc »

  1. Les candidats nous invitent à contribuer à leur campagne. Je crains que beaucoup de Québécois le désirent mais hésitent pour deux raisons. D’abord les médias ont tellement diabolisé les contributions politiques (les abus sont à 90% le fait des libéraux mais l’amalgame est réel) que beaucoup de sympathisants auraient l’impression de poser un geste illégal ce faisant. D’autant plus que les règles ont changé, sont devenues beaucoup plus restrictives. Un sujet pourrait croire qu’il n’y a plus de marge s’il a déjà contribué 100$ au Parti. Même que la personne qui aurait dépassé la limite par inadvertance pourrait faire l’objet d’une poursuite par le DGE. Ce que l’on m’a rappelé vertement le jour où j’ai fait une contribution en juin ayant oublié que la chose avait déjà été faite en janvier. Ceci dit, pourquoi le Parti ne mettrait pas un résumé des règles qui encadrent les contributions à la porté de tous lors de sollicitations?

  2. Bonjour! Vos idées m’intéressent beaucoup! Continuez sur cette lancée, je vous verrais bien chef de l’opposition et ensuite premier ministre, alors que je n’y pensais pas il y a 1 mois. Bonne course!

  3. Bonjour monsieur Lisée,
    Je fais un copier coler d’un petit texte que j’ai envoyé ce matin aux journaux concernant votre lettre à Justin Trudeau publié dans le Devoir . Je ne pense pas que votre objectif en lui écrivant ait été simplement, en bon prof ., de lui prodiguez gratuitement quelques conseils pour l’aider à ne pas s’embourber quand il aborde la question de la nation. Je pense plutôt, que vous cherchez à entretenir une conversation avec lui sur la question nationale québécoise. À ce propos, vous pourrez , si vous êtes élu chef du PQ , aller plus loin et proposer à Justin Trudeau une DÉCLARATION D’IDENTITÉ DU PEUPLE QUÉBÉCOIS ( et en formaliser la demande quand vous serez au pouvoir en 2018 ) et lui demander d’ouvrir la Constitution pour l’y insérer, avec la reconnaissance de pouvoirs souverains supplémentaires afin d’en assurer la pérennité . S’il répond positivement, vous pourriez tenir un référendum, à la fin du mandat de 2018, sur une possible signature de la Constitution canadienne qui reconnaitrait ainsi la nation québécoise. Alors , voici le petit texte :JEAN-FRANÇOIS ET JUSTIN
    Dans sa lettre (Devoir, 7 juillet ) Jean-François Lisée, à titre de candidat à la chefferie du Parti québécois , conseille Justin Trudeau sur le concept de nation .
    À la fin de sa lettre, il lui suggère même une façon de réconcilier ses contradictions. « Que diriez-vous de la synthèse qui suit? Au Canada, il y a bien sûr les nations autochtones et la nation québécoise qui ont des identités fortes. Mais, le reste du Canada vit une expérience multiculturelle unique qui en fait le premier lieu postnational au monde « .
    Jean-François reconnait donc, comme Justin, que le Canada est un lieu « postnational « . En fait, une terre d’accueil pour les immigrants de toutes origines, sans autres obligations que de parler l’une des deux langues officielles et de respecter les lois du pays, en retour de quoi ils bénéficient ,de plein droit, de la protection de la Charte des droits et libertés enchâssée dans la Constitution, peu importe où ils vivent au Canada.
    On ne sait si Justin lira ses conseils . Mais si Jean-François est élu chef et premier ministre en 2018, demandera-t-il à Justin, que la nation québécoise ,à titre de nation fondatrice du Canada, soit également protégée par la Constitution et pourvue de pouvoirs souverains additionnels en matière de langue ,de culture et d’immigration, et cela, pour mieux protéger son identité?
    Sinon, à quoi aurait bien pu servir cette lettre à Justin?
    Denis Forcier 91 Clermont, Shefford, J2M1X3, tel: 450-361-3311
    10 juillet 2016

  4. L’indépendance du Québec a déjà été faite lorsque René Lévesque n’a pas voulu signer la nouvelle Constitution en 1982: Le QUÉBEC EST SOUVERAIN.
    Répétez après moi !

  5. De Québec sur le congé parental. C’est un tout petit désaccord , M. Lisée, qui vous oppose à Mme Hivon.
    Vous avez tous les deux raisons sur tout et pour la petite divergence sur une journée de congé qu’elle soit sur une semaine ou deux, et bien là , je donne mon accord à Mme Hivon. Après tout, être Premier Ministre, Ministre ou député(e), il ne faut quand même pas s’absenter longtemps. Pour vous départager,
    je donnerais une journée par semaine aux députés(es) et un congé sur deux semaines pour les Ministres et le ou la Première Ministre. Ces derniers ne peuvent être remplacés aussi longtemps et ont quand même une plus grande charge de travail. Qu’en dites-vous ?

  6. Bonjour à nouveau de Québec : Peu importe d’où viennent les surplus au Québec, on a tous subit des coupes dans tous les domaines possibles. Je ne citerai que la santé car la liste est longue. Seuls les médecins ont eut leur large part. Tous les québécois(es) ont un moment donné subit des préjudices ces deux dernières années. Et tout d’un coup ! Vlan ! On nage dans les surplus. Ce gouvernement de pacotille a coupé à gauche et à droite et a fait bien du mal à bien des gens. Le surplus est apparu sortant d’un chapeau avec une baguette magique ? Non, c’est qu’il n’y avait pas de déficit. Alors ce surplus est apparu bien plus rapidement et il ne sera pas redistribué à vous et à moi, non. De toute façon le mal est fait, chacun a son histoire à cause des coupures budgétaires et arrangez-vous avec ça, nous dit le gouvernement. M. Couillard et cie s’en vanteront encore deux ans pour se faire réélire.
    S.V.P. ne tombez pas dans le panneau et rappelez-vous les deux premières années de leurs incompétences.

  7. De Québec : Bonjour. Rien n’a changé à Ottawa peu importe qui est le Premier Ministre ou qui est le parti au pouvoir. M. Trudeau a, comme vous l’écrivez, plusieurs discours différents. IL en sort un de sa poche dépendamment à qui il s’adresse. On dirait qu’il ne veut déplaire à personne et c’est tout le contraire qui se produit. Le monsieur qui gouverne le Canada en ce moment manque totalement de crédibilité et c’est pire quand il se trouve chez nos voisins du sud ! Mais les gens l’aiment, il est beau, son épouse est belle et elle chante parfois, ils ont de beaux enfants, tout pour plaire. Mais ce n’est qu’un vernis car du côté politique il ne l’a pas du tout. C’est un affront à tous quand il parle de nation quelle qu’elle soit. IL faudra bien qu’un moment donné qu’il reconnaisse la nation Québécoise ! Vous avez raison sur toute la ligne et je trouve même cela insultant, en tant que québécoise qu’on me dise que je ne forme pas une nation avec tous les québécois(es) ! Bravo pour votre lettre ouverte dans Le Devoir et ne lâchez pas le morceau tant que M. Trudeau continuera de nous rabaisser. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *