Mon avis sur: Marine LePen, Bernie Sanders, l’UPAC et les seuils d’immigration

J’ai pris l’habitude de mettre directement sur ma page Facebook de courts textes pendant la semaine. Les voici:

Entrevue:

J’ai répondu aux excellentes questions de Guy Perkins

perksPour ne rien manquer, suivez-moi directement sur ma page Facebook



16 réflexions au sujet de « Mon avis sur: Marine LePen, Bernie Sanders, l’UPAC et les seuils d’immigration »

  1. je n’en reviens pas.

    Tous les commentaires reflètent bien un manque total de discernement vis à vis un parti profondément fasciste. On dirait qu’ un certain passé defile sous mes yeux.
    Les compromissions d’un autre siècle, mais cette fois-ci, en plus de la part de citoyens*……Comme quoi, aucune leçon de l’histoire n’est prise en compte.
    C’est certains que je ne voterai pas dans le sens des 90% (PLW, PQ, CAQ) acquis au statu quo politique-économique, soit la cour du néo-capitalisme sauvage. Et le FN fait bien dans son jeu.

    Il y a toute sorte d’amalgame ci-haut.
    Continuons dans la confusion, ça fait l’affaire du néo-cap…….

    Je vous conseille à tous de lire ces deux articles, et ça presse.

    Crimes contre l’humanité : L’ultime retour des barbares

    Par Fethi Gharbi

    Mondialisation.ca, 06 août 2014

    ««« En effet, le volk anglo-saxon, dans le cadre de son projet euro-atlantique compte aplanir l’espace allant de l’Europe du nord aux confins de l’Oural. La mondialisation néolibérale a bien besoin d’un espace vital à la hauteur de sa démesure. Tous les volk qui font obstacle seront systématiquement réduits. La tragédie du monde arabe est de se trouver géographiquement et énergétiquement en travers du chemin de cette vaste entreprise de démolition. »»»
    ««« En juillet 1953 alors que la guerre froide battait son plein, une délégation de musulmans est invitée aux États-Unis. Elle est reçue à la Maison-Blanche par le président Dwight Eisenhower. Celui-ci s’adresse à ses invités en ces termes : «notre foi en Dieu devrait nous donner un objectif commun : la lutte contre le communisme et son athéisme». Saïd Ramadan, gendre et successeur de Hassan Al-Banna, fondateur du mouvement des « frères musulmans » faisait partie de la délégation (7). »»»
    http://fr.sott.net/article/22581-Crimes-contre-l-humanite-L-ultime-retour-des-barbares

    Et le chapitre 1 du livre de Jean-Marie Abgrall, tous manipulés tous manipulateurs.

    Nous avons besoin de boussoles pour naviguer dans les eaux troubles et le brouillard.

    * c’est ainsi que le nazisme a pu prendre le pouvoir sans contestation…..

  2. M. Lisée vous avez trop d’expérience et de flair pour ne pas avoir « évaluer » les dégâts potentiels avec votre sortie. Par contre, Machiavel nous préviens  » Quand il s’agit d’offenser un homme, il faut le faire de telle manière qu’on ne puisse redouter sa vengeance. »

    Vous serait-il nécessaire de lire tous les commentaires sur page Facebook en porte à faux contre l’attitude du Parti et assurément votre sortie… avec des propos qui ne vous sont pas coutumes, je ne le crois pas, votre expertise est trop grande pour ne pas avoir saisi dès le moment l’impair qui s’élaborait. Étiez-vous en mission commandé, peut-être?

    Le parti n’a absolument pas les moyens sinon les risques à prendre de froissé un personnage comme Madame LePen, la stratégie commande des tactiques.. ce que vous maîtrisé très bien.

    Il faut donc qu’une action rapide soir mené même en toute discrétion pour tempérer la réaction du parti et non des militants auprès de l’équipe de Madame LePen. Nous n’avons pas à partager leurs idées, mais à respecter ces acteurs politiques

  3. Je suis bouleversée devant un tel décrochage de nos élites intellectuelles et politiques des préoccupations profondes de leurs peuples.
    Le Front National en France, Donald Trump et Bernie Sanders aux États-Unis, l’UPAC et les seuils d’immigration au QC et au Canada sont tous des appels retentissants qui surgissent des entrailles de tous ceux qui ont assisté muets à la répression de plus en plus violente de la démocratie depuis 50 ans, seul rempart des sociétés occidentales contre le despotisme du capital sauvage et de ses représentants.
    Le journal « Le Devoir », dans son édition de Pâques 2015 nous avait offert une analyse pertinente du sens de la trinité dans la vie politique des sociétés chrétiennes et plus particulièrement de la nôtre, dans le cadre du déni de démocratie de Jean Charest par son discours sans équivoque lors du printemps érable : «ou vous êtes avec nous, ou vous êtes pour la violence ». Nous revenions à la dualité « toi ou moi » des sociétés autoritaires et despotiques de l’antéchrist.
    J’avais trouvé dans cette réflexion philosophique, la réponse à la question que je me posais depuis ma tendre enfance :
    « Pourquoi les Romains ont-ils crucifié le Christ pour ses idées religieuses? »
    D’abord, je renouais avec le fait que ce sont les autorités civiles et non religieuses qui l’ont condamné et exécuté et je comprenais tout à coup qu’il n’a pas été condamné pour ses idées religieuses mais pour le modèle de société que sous-tendait son discours basé sur l’existence d’une trinité : toi, moi et l’alternative, celle-ci surgissant du droit de parole représenté par l’Esprit offrant un lieu d’harmonisation ultime des intérêts réciproques des parties en présence.
    Sous couvert de spiritualité et de morale religieuse l’Église est essentiellement politique.
    L’Église a toujours su ce qu’était son véritable rôle dans la vie des sociétés qui l’ont accueillie : porter la parole des sans voix, exercer le pouvoir du nombre, protéger le droit de parole, promouvoir la démocratie, refréner les abus du pouvoir.
    Chez nous jusqu’aux années ’60, chaque famille avait ses religieux, hommes et femmes, qui véhiculaient à l’intérieur de leurs communautés, formataient et transmettaient aux plus hautes instances politiques l’humble message et les modestes besoins des populations. Nos religieux étaient la voix politique du peuple. Leur disparition nous a laissé sans voix et sans pouvoir.
    Hier comme aujourd’hui, le seul pouvoir des urnes est bien symbolique et illusoire puisque les élus ne sont pas imputables des programmes sur lesquels ils ont été élus et des dommages que leurs actions et leurs décisions peuvent causer à nos vies.
    En l’an 33 de notre ère, par la condamnation et l’exécution du Christ, le pouvoir politique romain pensait être venu à bout de ce fantasme des populations pour la liberté et l’égalité qu’on a baptisé « démocratie ».
    Dans les années ’60 de l’ère de notre révolution tranquille, le pouvoir politique et les intérêts qu’il représente ont pensé être venu à bout de nous et de nos rêves d’autonomie, de liberté, d’égalité en dépouillant les communautés religieuses de tous leurs outils de développement social acquis par la charité publique et l’Église de tous ses privilèges, plus particulièrement des privilèges de la parole au nom du peuple.
    50 ans plus tard, il ne faut pas se surprendre que l’immense vide politique laissé par l’effacement de l’Église dans la vie des communautés chrétiennes doivent être comblé par des représentants laïques qui se donnent la même mission, la force du nombre et de la solidarité universelle en moins.
    Comme la plupart des catholiques, j’ai abandonné la pratique il y a quelques décennies mais pas l’esprit. Je ne comprenais pas vraiment ce qui me retenait.
    Maintenant je sais.
    Les sociétés chrétiennes sont porteuses du message de démocratie comme moteur de développement humain partout à travers le monde et plus particulièrement en Occident. Les Églises chrétiennes sont profondément politiques et leur rôle a bien servi la chrétienté, malgré les erreurs de parcours sur plus de 2000 ans.
    Le reste du monde nous envie ou nous jalouse.
    Trump, Sanders, Le Pen, l’UPAC sont nos « porte-voix » moins nuancés que l’étaient les Églises.

  4. Je suis indépendantiste depuis l’âge de 17 ans et j’en ai 71. Je n’ai jamais voter à droite de ma vie. J’adhère aux idées de la nation, de la souveraineté des peuples, du respect et de la promotion de la langue française et de la laïcité, valeurs qui sont partagées par Marine Le Pen. Cela me suffit pour être poli avec elle et bien la recevoir.

    La diplomatie n’est pas faite uniquement pour les personnes avec qui on partage toutes les valeurs.

    Qu’allez-vous faire si Marine Le Pen est élue président de la République française en 2017 et qu’un éventuelle gouvernement péquiste se présente en France en 2018 ou 2019 pour obtenir son appui à l’indépendance du Québec, après le traitement que VOUS lui avez infligé.

    J’ai honte. Et je suis homme de gauche jusqu’au fond des tripes. Mais quelle erreur dogmatique magistrale! En plus, le PQ passe 99.9% de son temps dans la petite politique partisane professionnelle provinciale de merde et 0,1% à parler d’indépendance. On commence vraiment à en avoir plein le …..

  5. Pourquoi M. Lisée n’avez vous pas tenté de discuter avec Mme. Le Pen?
    Auriez vous eu peur de constater qu’elle avait peut -être raison? Je vous suis depuis toujours et là franchement vous me décevez. Votre point de vue biaiser et franchement malhonnête concernant Mme. Le Pen est désolant. Vous lui faites dire des choses qu’elle n’a jamais dites!
    Par exemple elle n’a jamaid dit qu’il fallait n’embaucher que des fonctionnaires  » patriotes ».Elle n’a jamais dit que le Québec devrait quitter l’accord de libre -échange nord américain. Elle dit que la France devrait rétablir ses frontières et quitter l’accord de libre échange de la communauté européenne.Mais M. Lisée elle parle d’une situation propre à la France rien ne dit qu’elle préconise la même chose pour le Québec. Elle n’a jamais dit que le Québec devrait consacrer 2% de son PIB à ‘armée.Encore une fois elle parle de son pays la France qui vit dans un contexte et une toute autre réalité que le Québec.La France est un pays de plus ou moins 55 millions d’habitants et elle est une force militaire importante.Rien à voir avec le Québec ni sur le plan militaire, ni sur le plan démographique ni sur l’importance et la force relative que le Québec aurait s’il devenait un pays.
    Elle limiterait l’arrivée d’immigrants à 1000 par année.Je suis d’accord que le Québec peut faire mieux. Mais sur le fond de la question: à savoir la nécessité de mieux contrôler notre immigration elle n’a peut-être pas tord.Vous n’ignorez sans doute pas que la Suède va renvoyer 80000 immigrants car les problèmes que ce pays vit depuis qu’il s’est montré accueillant sont immenses. En Allemagne c’est la catastrophe.PARTOUT les pays européens limitent maintenant le flux migratoire.
    Vous auriez dû avoir le courage d’en débattre avec elle plutôt que de vous livrer à cette critique malhonnête, tendancieuse et ma foi indigne de vous.

    • Je partage entièrement votre opinion monsieur Coté.
      j’ajouterais … et combien le PQ établirait $$$ pour l’armée dans un pays souverain.. ?.
      Et pour l’avortement ? Madame L.Pen n’a pas dit ce que vous prétendez, monsieur Lisée.
      Immigration: Le Québec paie pour l’avortement, pour la ligature, pour vasectomie mais pas pour insémination. Elle est où la logique! Je connais des familles qui ont eu l’avantage de pouvoir en bénéficier, jadis. Quelle bonheur que ces enfants apportent aux familles. Plusieurs parents doivent en faire un deuil. OK, l’insémination ne règle peut-être pas la question de l’immigration, certes, mais elle augmente le bonheur et procure une joie immense que, seul, peut représenter un enfant dans une famille et dans la famille élargie…
      Dire non à cette réalité, quelle insensibilité de la part du gouvernement actuel.
      Pour en revenir à Madame L.Pen, elle a le mérite d’être claire et limpide.

  6. Le nationalisme québécois est semblabe à tous les peuples qui veulent continuer à exister en tant que nation dans la globalisation/mondialisation d’aujourd’hui.
    Depuis 400 ans nous avons négociée des ententes avec les premières nations.
    Mais aussi depuis 1763 par la force militaire par les ANGLAIS.
    Dans les années 1930 Gabriel Arcand et certains nationalistes voulaient une Laurentie canadienne-française pure race.
    Aujourd’hui les québécois ouverts mais conscients de l’enjeu veulent un Québec ouvert sur le monde mais à la québécoise et selon ses intérêts en tant que peuple!!!
    Rien à voir aver le FN français qui dans certaines paroisses françaises diffusent encore les films 16mm noir et blanc de A. Hitler et de ses rassemblements et en musique militaire SS.
    Je l’ai vu en réel récemment!!
    Marine le Pen et son national-socialisme n’ont rien à voir avec le nationalisme et l’indépendance du Québec d’aujourd’hui.
    Et aussi avec le nationalisme du Québec tout au long de son histoire sauf bien sur
    des années 1930 de Gabriel Arcand et de son Action française influencé par les collabos.
    C’est pourquoi aucun québécois n’a voulu rencontrer cette dame, sauf des jeunes ignorants de l’histoire et d’autres ….

  7. Je suis tout à fait d’accord avec le commentaire de M. Ricard. Marine LePen est une élue française qui siège au parlement européen. Elle est venue ici étant invitée, sans doute, avec d’autres élus ou représentants du parlement européen, pour rencontrer non pas les politiciens québécois ou canadiens mais des chefs d’entreprises, tels ceux de Bombardier et autres groupes d’intérêts . Il se trouve qu’elle est le chef du Front national, un parti démocratique reconnu en France, bien qu’ultra-nationaliste à la limite peut-être du racisme mais aussi ultra-souverainiste qui voudra faire prévaloir l’autorité des lois françaises sur les lois européennes et, en cas de refus, se propose de poser la question aux français, par référendum, la question du maintien de leur adhésion à la Communauté économique européenne. Et elle est venue ici pour participer à un événement de la francophonie dans le but de promouvoir la langue française. J’ai appris cela parce que Anne-Marie Dussault a accepté de la rencontrer malgré son dédain évident dans la façon de poser ses questions auxquelles madame LePen a répondu avec aplomb et dignité ( entrevue qu’elle a rendue disponible sur le Web après avoir expliqué à 24/60 , le jour des attentats de Bruxelle, qu’il serait indécent de la présenter ce soir là. ) Bref, le manque de savoir-vivre de nos politiciens, québécois et canadien, à l’endroit de madame LePen , y compris et surtout celui du PQ, de PKP, de vous M lisée , et surtout de Bernard Drainville qui en goujat lui a demander de « rembarrer » c’est-à-dire rentrer en France avait pavé le chemin à l’outrance pour ne pas dire à l’insignifiance d’Anne-Marie Dussault, ce soir-là.
    Mais je reviens à vous M. Lisée. Vous avez dit que cette politicienne ne rejoignait pas les valeurs du PQ comme l’a dit PKP. Est-ce que la recevant , si elle l’avait demandée , ce qui n’est pas certain, il n’ y aurait pas eu là une excellente occasion justement de parler des valeurs du PQ et démontrer comment notre nationalisme, notre souverainisme et notre amour de la langue française se rejoignent peut-être sur certains aspects mais sont aussi aux antipodes des siennes à certains égards?
    Bref, n’est-ce pas ce cafouillage, une belle occasion ratée pour démocratiquement se positionner clairement sur l’échiquier politique québécois? Et je suis sûr que si vous aviez été désigné pour la rencontrer au nom du PQ, vous auriez très bien tiré votre épingle du jeu à l’avantage du PQ. Mais ce peut-il aussi que vous puissiez avoir eu peur ? Parce qu’elle est articulée , cette dame…

    • Je ne comprends, cette prépondérance à l’égard du FN et M. le Pen. Des québécois, en tout cas certains commentaires laissent entendre qu’il faudrait s’aligner sur le FN ?

      Beaucoup ne comprennent pas que la stratégie du FN est de récupérer point par point, les mesures politiques (quitté l’UE, l’immigration, etc…) qui répondent au mécontentement pour
      accéder au pouvoir.
      Elle le fait de telle sorte, que la gauche progressiste se fait couper l’herbe sous le pied. Dans un autre ordre, la récupération de la «« république »» par l’UMP de Sarkozy fait de même.
      Du reengineering des mots qui facilitent la confusion, le parti républicain, allias UMP, et le FN le savent très bien. Une des valeurs du néo-capitalisme sauvage, cette entité, tout à la fois, éclatée et extrêmement organisée, est en train de consolider une phase importante de sa main mise sur le système économique et politique à travers le monde. La Chine et la Russie n’y échappe pas. Les multinationales et les BANQUES (1%) ont mis la finance en lieux et place de l’économie réelle. Il s’agit maintenant, de contrôler toute la chaîne du travail, de l’extraction (du minerais à la pomme de terre), de la production (dentifrice aux robots tueurs) et des services (de dépanneur au super yacht). L’après vente, cherchez dans les poubelles ou à récupération…….

      Nous sommes sans solutions, donc nous sommes décérébrés.

  8. M. Lisée vous me décevez au plus haut point, vous vous réfugiez dans la caricature pour attaquer cette patriote française… Prenez la peine de lire le programme du FN. Pire, transposer la réalité politique de la France qui veut devenir une province en Europe au Québec pour justifier la condamnation médiatique, pourrait relever d’un profond manque de rigueur et surtout de nuances..

    M. Lisée on croit encore que vous valez plus que cela.

    Michel

  9. Monsieur Lisée, vous faite une analyse très sévère du programme de Madame LePen, c’est plutôt son discours qui devrait être explicatif plutôt qu’accusateur, car lorsqu’elle dit qu’adviendra-t-il (dans quelques années) de ces enfants, ces jeunes adolescents, quand arrivés, à l’âge de travailler, s’il ne peuvent se trouver un emploi? [Le risque qu’ils se fassent récupérer et endoctriner à de belles promesses est grand]. Lorsqu’elle parle du libre échange sauvage, ce libre échange sauvage ne profite, ni aux producteurs, ni aux consommateurs, il ne profite qu’aux commerçants et aux spéculateurs. Le libre échange qui devrait être bénéfique pour tous à cause du libre échange sauvage devient une plaies pour le consommateur et aussi pour nos petits producteurs. Ces produits fabriqués à l’étranger ne le sont pas pour nos besoins, nous devons ajuster nos besoins à leurs produits. Des produits que je pouvais me procurer depuis les années 1960 ont graduellement disparus et aujourd’hui je n’en trouve plus. Il est bien de faire la part des choses. Je trouve dommage qu’elle n’ait pas su ajuster son discours lors de sa visite.

    • je suis un séparatiste de la première heure comme on dit je n,avais pas encore l,age de voté quand M René Lévesques a fondé le parti québécois mais j’ai toujours su que c’était la seule et unique option pour les québécois pour garder leur langue et leur coutume pour notre survie mais quand je vous vois dénigré Marine Le Pen avec tant d’acharnement sais peut être parce quelle dit vrai alors avec les propos de Mne Savary qui est plus tôt fédéraliste et qui ce gènes pas pour salir tous ceux qui dise pas comme elle et je suis très décu de vous M Lisée et du partis québécois car on ne sens plus que vous travaillez pour nous et défendre nos droit car cela nous donne plus le goût de vous suivre on dirais que vous jouez le jeux des libéraux comme québec solidaire le fait.

  10. Bonjour.

    Y a ben du monde qui ne comprennent rien à ce qui se passe.

    Bernie Sanders, son intérêt est de réveiller le plus grand nombre d’états-uniens plutôt que d’être élu.
    D’ailleurs comme le souligne un article, certains se feraient une joie de son assassina.
    D’ailleurs aux US, il y a un mouvement qui s’organise à travers le pays.
    La conscience citoyenne va prendre du large dans les années à venir avec un autre agenda.

    Ici au Québec on se gargarise malgré les reculs sociétales depuis, et oui depuis les années soixante même. Jeter un regard attentif sur la période des années 60 jusqu’à maintenant: les changements vers une démocratisation, puis stagnation, puis le New Management,……la crise 2008, puis les coupures tordus…, l’austérité de basse intensité.
    Mais toujours les mêmes programmes politiques économiques: celles des ajustements-déséquilibres économiques sous l’oeil attendri des agences de notation et Wall-Street…….
    PLQ CAQ PQ même combat.
    Y en a qui sont plus hypocrites que d’autres.

    Détournement des forces de sécurités pour combattre le crime organisé vers le terrorisme.
    Y en a qui sont morts de rire.
    Le Pen, ya qu’à ne pas en parler. On a des sujets plus pertinent comme: l’AECG qui risque de favoriser une mutation du crime organisé, par exemple. AH !oui la surveillance, on gère le problème……………..

    L’immigration, mérite un sérieux questionnement.
    Il y a de la désinformation, là encore.

    Voyons, la désinformation de nos médiats, pour moi, c’est une mauvaise habitude acquise.

    Cuba et l’ignorance de certains journaliste
    Léo-Paul Lauzon Vendredi, 25 mars 2016

    «« Cuba a un des meilleurs systèmes de garderies, de santé, d’éducation, d’aide internationale, etc. au monde, et ça, pour nos journalistes émérites, ne compte pas. À Cuba, toutes les personnes, peu importe leur statut, ont un médecin de famille et plus; se font soigner et opérer rapidement; n’attendent pas vingt heures à l’urgence; jouissent de la gratuité des médicaments; ont le privilège d’aller de la garderie à l’université gratuitement; ont un meilleur système de transport en commun qu’ici, etc. Toute une dictature! Être soignés et éduqués comme le sont les Cubains, ça ne fait pas partie de la sacro-sainte notion de liberté individuelle qu’ont mes amis journalistes.»»

    http://www.journaldemontreal.com/2016/03/25/cuba-et-lignorance-de-certains-journalistes

    Et lisez:

    Cuba-Etats-Unis: Déclaration de la Fédération des femmes cubaines,un article de Granma en français du 15 mars 2016.
    http://bolivarinfos.over-blog.com/2016/03/cuba-etats-unis-declaration-de-la-federation-des-femmes-cubaines.html

    Oui, nous pouvons nous informer.

  11. Moi, j’ai un commentaire à propos de Marine Le Pen, je ne la supporte pas, cependant, il y a quelque chose que j’ai de la difficulté à comprendre: personne de la classe politique québécoise et canadienne ne veut la rencontrer, soit, mais. comment concilier cette prise position avec le fait que nos 2 gouvernements acceptent de parler avec le roi de l’Arabie Saoudite, un dictateur cruel, sanguinaire et rétrograde et évidemment pas élu, contrairement à Le Pen?

    • Oui, c’est étrange.
      Mme. Le Pen est une opportuniste, elle coupe l’herbe sous le pied de la gauche en regard la sortie de l’UE, ce qui est à faire au plus vite. La France est la clef en ce qui concerne les pays du Sud de l’UE. L’Allemagne, quand à elle est la clef pour les pays de l’Est.
      Il y aura un division, pour un temps, ça c’est sûr.
      Cela dépendra de la conscience des majorités dans les pays.
      Il y aura deux UE, qui n’aura d’autres choix que de s’entendre pour trouver une alternative, cette fois-ci, viable pour tous, en appliquant l’agenda basé sur les initiatives de la société civile citoyenne: CADTM, Attac, m6r.Fr, etc….
      Metre KO l’UE, c’est faire reculer l’hégémonie US.
      Et s’assoir à la table avec la Russie et la Chine, dans un premier temps.
      Faire des concessions proportionnelles à leur hégémonie respective.
      C’est à nous citoyens, pas Legault, pas le ptit dernier arrivé en politique, encore moins des Couillards roublards, ni M. Lysée…..C’est au citoyen travailleur, pas aux syndicats. Ils peuvent aider à la logistique, salles de rencontre, facilité les organisations…le côté technique, que cela soit claire. Seul le travailleur citoyen peut et doit être le maître d’oeuvre.

      Il y a deux fondamentaux desquels tout le reste dépend, et le néo-capitalisme sauvage a pris le contrôle de l’ économie, mais une économie virtuelle, aussi le travail demeure le véritable enjeux. Pas de travail, pas de consommations, pas de consumérismes.

      La révolution , c’est simple à faire, y faut juste y penser, une prise de conscience.
      Il s’agit de la partager.
      Il y a un travail de base à faire.

  12. M. Lisée, vous me décevez. Vous appuyer sur Mme Ravary pour excuser la couardise du PQ est vraiment indigne de vous.
    Marine LePen a un programme qui veut répondre aux besoins de la France. Le traficoter pour le transposer aux réalités du Québec donne un produit fictif peu crédible.
    Marine LePen et le Front national s’opposent à la mondialisation effrenée qui a court. Ils veulent que les États, comme il se doit, régissent ce mouvement débridé. Marine LePen est venue ici pour en parler et pour possiblement obtenir de l’aide en ce domaine. Vous, et le PQ, avez décidé non seulement de ne pas lui parler mais aussi de l’humilier. Finalement, c’est vous qui en ressortez diminués.

Les commentaires sont fermés.