« Notre Home » Une célébration musicale de la jeunesse anglo et franco-québécoise

Lors de mon passage aux bureaux du Quebec Community Groups Network (QCGN), mes hôtes m’ont présenté la vidéo de « Notre Home ». C’est le clip de promotion du projet éponyme qui vise à « promouvoir le sentiment d’appartenance auprès des jeunes Québécois d’expression anglaise et tisser des liens avec leurs homologues francophones ». Regardez plutôt:

Voici ce qu’en dit le QCGN:

Sur la base de notre initiative, David Hodges, jeune chanteur hip-hop très talentueux, a réuni a réuni huit autres artistes pour composer une hymne bilingue illustrant que les jeunes d’expression anglaise considèrent le Québec comme leur maison.

Un rapport du QCGN datant de 2009, intitulé Créer des espaces pour les jeunes Québécois et Québécoises et issu d’une consultation jeunesse provinciale établissait que le processus leur avait permis de discuter de leurs racines québécoises, de leur désir de demeurer dans la province et de leur volonté à passer outre les tensions linguistiques des générations antérieures.

« Nous ne voulons pas seulement vivre ici. Nous voulons nous épanouir », affirme le Président du QCGN Dan Lamoureux, en expliquant le besoin d’avoir un tell hymne pour rassembler les communautés et s’épanouir.

Bravo !

3 réflexions au sujet de « « Notre Home » Une célébration musicale de la jeunesse anglo et franco-québécoise »

  1. Le bilinguisme érigé au rang de «vertu universelle», voilà le piège qui guette l’identité québécoise à long terme. Cet «esprit d’ouverture» qui caractérise de plus en plus le discours des plus jeunes générations et qui, tout compte fait, sonnera dans les faits le glas d’une assimilation à sens unique… sous de faux prétextes d’intérêts humanistes…

  2. Ben là.
    Au nom du bilinguisme….ÇA?
    C’est pourri comme chanson.
    Générique.

  3. J’ai toujours rêvé de cette entente. Si seulement ça se pouvait!
    En passant, hymne c’est masculin sing./ féminin plur. Au féminin sing.lorsqu’il s’agit de louanges adressées à Dieu.

Les commentaires sont fermés.