La Semaine du Député de Rosemont

Nous étions convoqués dès lundi dernier à l’Assemblée nationale pour le second bâillon libéral en trois mois.

Pourquoi le PLQ veut-il fragiliser les pharmacies ?

Lundi matin, j’ai questionné le ministre des Finances Carlos Leitao, au sujet des coupes de 177 millions de dollars imposées aux pharmaciens, tandis que les médecins eux ont droit à une augmentation de salaire correspondant à 210 M$. Le projet de loi 28, qui a été adoptée sous bâillon la journée même, augmente donc les responsabilités et tâches des pharmaciens, tout en diminuant leur rémunération. Ces coupes affectent directement les services de proximité: les soins à domicile n’y échappent pas et le service essentiel des piluliers est en péril. Le ministre nie la réalité. C’est inacceptable.

Un 2eme bâillon libérale digne de  Stephan Harper

La Semaine du Député de Rosemont

Cette semaine, les députés étaient de retour à l’Assemblée nationale pour une semaine très chargée.

Changement à l’aide sociale: le ministre veut que la pauvreté soit égale pour tous!

En tant que porte-parole en matière de services sociaux, j’ai questionné Sam Hamad, ministre de la Solidarité sociale, au sujets des modifications annoncées au Règlement sur l’aide aux personnes et aux familles, qui coupent de 20 % à 80 %, à compter du 1er mai prochain, les prestations des bénéficiaires hébergés en centre d’intervention en dépendance. Les acteurs du milieu de la lutte à la toxicomanie ont pourtant fait part de leurs inquiétudes au gouvernement, qui a fait la sourde oreille. C’est de l’austérité sélective que pratiquent les ministres libéraux! Encore une fois, ce sont les Québécois les plus vulnérables qui écoperont.

La Semaine du Député de Rosemont

En relâche parlementaire cette semaine,  mon activité s’est concentrée sur Rosemont et sur des rencontres consacrées aux dossiers de santé publique et de services sociaux.

Rencontre d’information : Réservoir Rosemont

Accompagné de Chantal Rouleau, membre du comité exécutif et responsable de l’eau à la Ville de Montréal et de d’autres élus de Rosemont – La Petite-Patrie, j’ai assisté à une rencontre d’information concernant le dossier du Réservoir Rosemont. En 2014, la Ville de Montréal a annoncé la remise en service du Réservoir Rosemont, hors service depuis les années 1970. Des travaux d’envergure seront exécutés dans l’antre du parc Étienne-Desmarteau, certaines étapes étant d’ailleurs déjà amorcées. Avec la remis en service du Réservoir la Ville estime qu’elle augmentera sensiblement sa réserve d’eau – ce réservoir immense a une capacité de 61 piscines olympiques-, sécurisant ainsi son alimentation en eau potable.


Autisme Montréal: plus de prévention

La Semaine du Député de Rosemont

Coupes en santé publique: la prévention comme principale victime

Une amputation du budget régional de la santé publique de plus de 30% a pris effet le 1er avril. Cela correspond à 23,7 millions de dollars en moins pour les directions régionales de santé publique à travers le Québec. Avec les nouvelles coupes annoncées, c’est toute la fonction de prévention qui est remise en question au Québec. Déjà sous-financée, la santé publique, qui ne représente pourtant que 2% des coûts de la santé au Québec, est loin d’être une dépense inutile: Chaque dollar investi en prévention permet d’économiser en moyenne 6$ en soins de santé évitables. Afin de dénoncer les coupes de 30% en santé publique, le samedi 28 mars 2015, j’ai participé, accompagné de ma collègue Diane Lamarre, à la marche du Mouvement citoyen pour la santé publique.

J’ai interrogé la ministre Lucie Charlebois sur ces coupes en santé publique, notamment dans le programme de cueillettes des seringues:

La Semaine du Député de Rosemont

Encore une semaine fort chargée pour votre député

Visite au Service à la Famille chinoise

Accompagné d’Évelyne Abitol, j’ai rencontré lundi Mme Pauline Wong, présidente du Conseil d’administration du service à la famille chinoise du Grand-Montréal, ainsi que Mme Xixi Li, directrice générale. L’organisme Service à la famille chinoise, est la porte d’entrée, depuis 40 ans, pour les 5 500 immigrants provenant de Chine continentale, qui choisissent, chaque année, de venir s’installer au Québec.

Depuis la fermeture du CLD, le service à la famille chinoise assure aussi les conseils aux entrepreneurs qui arrivent au Québec. C’est près de 20 000 personnes qui fréquentent ce service chaque année que ce soit pour des conseils aux entrepreneurs, des cours de francisation, des manifestations et événements culturels, etc. Les deux femmes dynamiques nous ont fait part de leur plus grand problème à l’heure actuelle : le local. Leur plus grand souhait serait de déménager rapidement pour continuer à offrir des services adéquats.

La Semaine du Député de Rosemont

CJE: l’austérité libéral retire des services aux jeunes de Rosemont

Lundi matin, j’ai fais une sortie publique avec le Groupe Conseil St-Denis (CJE), quelques groupes communautaires, ainsi que la député de Gouin, Françoise David, afin de dénoncer les modifications apportées au mode de financement des Centre Jeunesse d’emploi (CJE), qui devront désormais exclure énormément de jeunes des services offerts. Rosemont est touché de plein fouet puisque le CJE agissait de concert avec le milieu afin d’offrir des parcours de services, services assurés par des organismes communautaires. C’est donc la fin des ententes avec ces groupes communautaires de Rosemont qui intervenaient auprès de clientèles cibles: Le Centre communautaire l’Entre gens, via le programme 1000 et 1 usages, le Centre N.A Rive et Perspectives Jeunesse, via le programme  Drope-IN, ne pourront plus desservir les quelques 180 jeunes qu’ils aident.

2015-03-16 CJE
Bienvenue à Sylvain Rochon!

2015-03-17 Sylvain Rochon

La Semaine du Député de Rosemont

Beaucoup d’énergie consacrée, cette semaine, à la défense de groupes qui sont victimes des réformes austères du gouvernement Couillard, dans Rosemont et à Québec.

Réforme de la santé: la boîte à surprise du ministre Barrette

Nous avons entamé l’importante consultation parlementaire sur le projet de loi 20, par lequel le ministre Barrette veut imposer des quotas de patients aux médecins québécois et restreindre considérablement l’accès aux services de procréation assistée. Les auditions doivent se poursuivre jusqu’au 25 mars. Rappelons que le ministre désire que ce projet de loi soit adopté d’ici juin, ce qui laisse planer la menace d’un second bâillon.

Tous s’entendent: le grand problème de la santé au Québec est la difficulté d’avoir accès à son médecin. Le remède proposé par le ministre risque cependant de provoquer de nombreux effets pervers. Pour contourner la règle, et éviter une sanction de 30% de réduction de revenus, des médecins seront tentés de n’inscrire, sur leur liste de patients, que les cas les moins lourds.