Leadership : Laïcité – une approche résolue et responsable

Proposition # 8 du candidat Jean-François Lisée

J’ai proposé un cadre général de ce qui doit constituer le socle de notre identité québécoise. Sous l’expression « Concordance culturelle », j’estime que tous les Québécois sont appelés à partager les éléments communs suivants :

Le Québec forme une nation ; a une langue officielle et commune, le français ; s’est incarné dans une production culturelle principalement francophone riche et multiforme ; a produit un récit historique singulier ; se définit par son attachement à des valeurs universelles comme l’égalité entre femmes et hommes ; l’entraide et la concertation ; à son cheminement vers un État et une société de plus en plus laïcs ; à sa quête de justice sociale ; à son engagement pour la démocratie.

Je propose d’enchâsser ces éléments dans une Constitution québécoise, débattue au préalable par une Commission parlementaire élargie (sur le modèle de Bélanger-Campeau) qui aurait statut d’Assemblée constituante proposant le texte à l’Assemblée. (Pour les détails, voir ma proposition #6 : Identité – un concept pour tous les Québécois : la Concordance culturelle)

Fin de la session et marche pour la paix dans Rosemont – La Semaine du Député de Rosemont

Bilan libéral : un gouvernement faible et paralysé par les scandales

La session parlementaire a été très mouvementée, surtout pour le gouvernement de Philippe Couillard qui semble déterminé à disparaître dans les sables mouvants de sa propre incompétence.

À l’inverse, l’équipe du Parti Québécois termine cette session avec le sentiment du devoir accompli. Nous avons réussi à faire retirer du projet de loi 59 la partie portant sur les discours haineux, qui instaurait une véritable police de la pensée. En santé, c’est l’équipe du Parti Québécois qui a déposé un projet de loi pour abolir les frais accessoires – Gaétan Barrette a annoncé qu’il les abolirait, mais nous restons vigilants.

Le bilan de fin de session de Philippe Couillard – Revu et corrigé

Voici le texte lu par notre Premier ministre hier, et présentant l’éclatant bilan de la session. Je me permets de le commenter:

M. Couillard: Je voudrais faire un retour aujourd’hui sur le chemin que nous avons parcouru au cours des derniers mois. Il y a beaucoup de bonnes nouvelles au Québec. On a une vision, un plan, une équipe solide…

Mon commentaire: Bon, là, « équipe solide », à sa place j’aurais pas dit ça. Sam Hamad sur le banc des punitions, Lise Thériault qui a eu une maladie bizarre, le ministre de la culture qui a eu un burn-out dès sa nomination, et un joueur étoile (Pierre Moreau) toujours hors-jeu (prompt rétablissement, Pierre !), c’est pas solide solide. Et remarquez que je n’ai même pas mentionné Jacques Daoust. Ou Rita de Santis. Ou David Heurtel. Etc.

bilan

 

Leadership : Priorité PME : Moins de paperasse, plus d’entreprenariat

Proposition #7 du candidat Jean-François Lisée

Les PME sont la colonne vertébrale de notre économie. Mon objectif, dans cette course puis comme chef du Parti Québécois, est de laisser ma marque comme le candidat, puis le Premier ministre des PME. Je suis le fils d’un entrepreneur infatigable, j’ai grandi dans des entreprises et j’ai toujours été proche de cet univers, notamment comme ministre du Commerce extérieur.

Lancer une entreprise est un acte audacieux qui requiert un énorme effort. Que cet effort soit compliqué, entravé, bloqué par un fardeau réglementaire excessif est une insulte au bon sens et à une saine politique économique. La Fédération canadienne des entreprises indépendantes (FCEI) estime que le coût du fardeau réglementaire annuel sur les entreprises québécoises est de huit milliards de dollars. Réduire ce fardeau, c’est réduire les coûts de production, augmenter la compétitivité, permettre à l’entrepreneur de se concentrer sur sa vraie vocation : entreprendre !