La Semaine du Député de Rosemont

Rencontre constructive avec la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac

La semaine dernière j’ai rencontré, avec ma collègue Diane Lamarre, Geneviève Bois de la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac, afin de discuter des avancées sur les différents dossiers. Nous sommes toujours en attente de la modification de la Loi sur le tabac. Le travail dans ce dossier a été entamé par le gouvernement du Parti Québécois qui était clair sur ses intentions d’agir rapidement. La réduction du tabagisme est un objectif collectif essentiel à la santé de nos concitoyens et la ministre doit agir rapidement!

L’austérité libérale fragilise les organismes communautaires

Phillippe Couillard et la fouille à nu: comment, pourquoi et quand il a vu la lumière

Heureusement qu’on l’a, le bon docteur Couillard, pour ramener un peu de bon sens dans le débat public. Non ? N’a-t-il pas, ce jeudi, rabroué son ministre Bolduc en affirmant haut et fort qu’il fallait complètement exclure les fouilles à nu dans les écoles ? Et là où son ministre louvoyait, n’a-t-il pas affirmé un leadership clair et sans faille ?

Euh… non. Ou du moins, ce n’était pas son intention. Il ne s’était pas levé jeudi matin avec la décision de bannir les fouilles à nu. Il ne s’est même pas levé à l’Assemblée pour donner cette réponse. En fait, il s’est levé pour donner… la même réponse que son ministre.

J’étais présent lorsque Philippe Couillard a changé d’avis. Tous les membres de l’Assemblée étaient présents. Et dans ce qui apparaît comme une illustration magistrale de l’utilité de la période de question, c’est l’échange entre le chef péquiste Stéphane Bédard et le premier ministre libéral qui a poussé ce dernier à céder. À céder au bon sens.

L’ahurissante proposition anti-Charlie de la CAQ

Avec mes collègues du Parti québécois, je me lèverai aujourd’hui à l’Assemblée nationale pour renvoyer aux poubelles de l’histoire — donc à sa juste place — la proposition de François Legault de réprimer la liberté d’expression au Québec.

Aspirée par le vide créé par l’inaction coupable du gouvernement libéral en matière d’intégrisme et de laïcité, la CAQ est tombée dans l’abîme du contrôle du discours religieux — et, on va le voir, politique — dans l’espace public au Québec.

Incroyable ? Lisez plutôt l’extrait de la motion présentée par le parti de Legault:

Que l’Assemblée:

’’presse le gouvernement de déposer un projet de loi interdisant les expressions qui font le déni des valeurs inscrites dans la charte des droits et libertés de la personne en faisant la promotion de la haine OU en incitant au mépris et à la marginalisation d’une personne ou d’un groupe de personnes sur la base d’un motif de discrimination interdit;’’

Nuire à l’entrepreunariat et à l’économie en régions : Mode d’emploi

Il y a l’austérité. C’est quand on réduit des budgets. Il y a l’austérité toxique. C’est quand la réduction de budget a des conséquences beaucoup plus dommageables que la seule somme soustraite. Quand chaque dollar économisé par l’État fait perdre des milliers de dollars à la collectivité, nuit à la croissance, à l’emploi, au tissu social.

Si vous souhaitez comprendre concrètement le dommage causé, ces derniers mois et pour des années, par le gouvernement Couillard à l’entrepreneuriat et aux régions québécoises, je vous invite à prendre quelques minutes pour écouter les constats exprimés directement devant le ministre des Finances du Québec, jeudi dernier, à l’Assemblée nationale.

1. Démobiliser les entrepreneurs

Yves Maurais est un entrepreneur, spécialiste de l’immobilier commercial sur la rive-sud de Montréal. Depuis des années, il se dévoue bénévolement pour épauler la relève entrepreneuriale, d’abord à la tête du Centre local de développement (CLD) de Longueuil, puis à la tête de l’Association québécoise des CLDs.

La Semaine du Député de Rosemont

La semaine fut consacrée à tenter de minimiser les dommages causés au Québec par les projets de loi libéraux.

Je vais commencer par la fin avec mon intervention de vendredi soir contre le baîllon, puis on reprendra la semaine du début:

PL-10: quelques gains du PQ

Le projet de loi vise à corriger la structure actuelle du réseau, qui, rappelons-le, a été mise sur pied par le premier ministre Philippe Couillard et adoptée sous bâillon en 2003. Ce projet de loi va réorganiser le réseau de la santé selon les volontés du ministre Gaétan Barrette.  Depuis le jour 1, le ministre Gaétan Barrette parle de bâillon. Un bâillon, ce serait adopter un projet de loi brouillon et bâclé. C’est pourtant ce qui s’est produit vendredi.

La Semaine du député de Rosemont

Semaine sur les chapeaux de roues dans mon rôle de député, de critique de la Métropole et des services sociaux.

Caucus de Montréal: première rencontre de 2015 constructive

D’abord lundi, j’ai présidé la première rencontre de 2015 du Caucus des députés de Montréal. Plusieurs dossiers chauds à l’ordre du jour: l’avenir des CLD, la fusion des commissions scolaires, la commission parlementaire sur l’immigration qui a débuté cette semaine, le prolongement de la ligne bleu du métro vers l’est, l’entente MESS-Ville sur les Alliances de la Solidarité et le risque de coupe de moitié du financement de 9 millions par an.

J’ai pu m’entretenir pendant la semaine avec les principaux responsables de ces dossiers de la société civile, dans l’arrondissement et à la mairie de Montréal.

 Je suis Charlie!

Pourquoi je ne suis plus candidat

(Voici le texte de ma déclaration de retrait de la course)

Le Parti québécois est le plus grand agent de changement de l’histoire moderne du Québec. Depuis sa fondation le parti a transformé le Québec, pour le mieux, pour les droits des femmes et des travailleurs, pour les familles, pour l’essor économique des régions et de plusieurs générations d’entrepreneurs francophones devenus, pour plusieurs des géants mondiaux, pour la défense de la langue et de la culture, pour la place du Québec dans le monde, pour la qualité de son environnement.

Hier, aujourd’hui et demain, le Parti québécois est l’indispensable outil de progrès pour le peuple québécois.

Capture1Depuis le début de la campagne à la direction, car la campagne a vraiment commencé en septembre, j’ai pu constater plus que jamais combien les militants sont la sève de la démocratie et de la vitalité du PQ. C’est leur énergie, leur dévouement, qui font grandir une idée, porte par porte, discussion par discussion, signature par signature.