Balado: Le « Moment Covid-19 » et l’avenir politique de François Legault

La bande annonce de ma dernière balado:

Il voulait être le Premier ministre de l’économie. Il est le Premier ministre de la pandémie. Ce qui complique considérablement ses chances d’être réélu en 2022. Ma balado de la semaine.

On s’abonne ici.


Disponible en version imprimée, numérique et audiolivre. Cliquer sur l’image pour commander.


Le virus de l’inégalité

Au début, il semblait y avoir une justice dans notre infortune collective. Lorsque les marchés ont compris que l’économie allait trinquer, ce n’est pas que le pétrole qui a perdu sa valeur. Tous les REERs du monde ont plongé, presque toutes les actions de presque toutes les compagnies.

Comme une immense marée basse, emportant avec elle tout ce qui flotte, les bateaux de croisière, bien sûr, les petites chaloupes et les yacht de luxe. On annonçait la baisse de valeur des fortunes des grands milliardaires. Ils n’étaient pas dans la misère, certes. Mais leur étoile pâlissait.

Lire: Sacraliser les règles de la langue, c’est se sacrer de son évolution !

Il n’y a généralement rien de plus efficace, pour relativiser les choses, que d’en raconter les origines.

Si vous êtes de tradition catholique, vous avez appris dès le jeune âge comme vérité certaine que la mère de Jésus était vierge et que Dieu interdisait aux prêtres de se marier.

Voir: Comment rendre les pourriels hilarants !

Il y a beaucoup de temps à tuer pendant le confinement. Que faire lorsqu’on a fini la liste des choses indispensables, utiles, agréables ? Faire des folies.

Mon fils a attiré mon attention sur le passe temps d’un humoriste britannique, James Veich. Depuis plusieurs années, il régale ses auditoires avec le récit de ses correspondances avec les gens qui lui envoient des courriels et des pourriels. Un magasin l’invite par courriel à l’inauguration d’une succursale dans son quartier ? Il propose d’organiser une fête à l’entrée et de leur envoyer la facture.