Partielle dans Gouin – Un geste concret pour la convergence des forces indépendantistes et progressistes

L’objectif du Parti Québécois d’ici 2018 est de rassembler le plus largement possible, afin de remplacer les libéraux en 2018 par un gouvernement honnête, dynamique, vert et tourné vers le bien commun.

Nous aurions pu faire une belle bataille dans Gouin, qui a été longtemps représentée par le Parti québécois. Mais il faut voir plus loin qu’une simple partielle et prendre des décisions en fonction d’objectifs plus importants pour le Québec. Remplacer les libéraux en 2018 par un gouvernement servant le bien commun, préparer le Québec à un rendez-vous avec l’indépendance en 2022. Pour y arriver, il faut additionner nos forces, apprendre à travailler ensemble, dans le respect de nos différences. Présenter un candidat dans Gouin, ce serait mobiliser les militants péquistes et QS de l’île de Montréal les uns contre les autres au moment même où nous réfléchissons, chacun de notre côté, au principe de la convergence. Ce serait contreproductif.

Additionner, c’est le cœur de notre action.

Oui, nous avons nos divergences avec Québec Solidaire. Tout comme Jacques Parizeau, Lucien Bouchard et Mario Dumont avaient les leurs au moment de faire cause commune pour le Oui en 1995. Mais sur l’essentiel, lorsqu’il vient le temps de faire cause commune, il faut savoir mettre de côté ce qui nous divise et travailler ensemble.

C’est pourquoi il m’apparaît, tout comme à l’exécutif national, unanime sur la question et à l’exécutif du Parti Québécois de Gouin, qu’il serait inopportun de nous diviser lors d’une partielle qui se tiendra un an avant les prochaines élections générales.

Que Gouin soit le laboratoire de cette convergence souhaitée par une majorité de Québécoises et de Québécois.

Dans cette mesure, je vous annonce qu’il n’y aura pas de candidate ou de candidat du Parti Québécois lors de cette partielle.

Nous aurons un an pour tirer les enseignements de ce geste d’ouverture et pour envisager avec nos homologues solidaires les nouvelles possibilités qui s’offriront à nous lors de l’élection générale.

Un autre pas sur le chemin des victoires !



24 réflexions au sujet de « Partielle dans Gouin – Un geste concret pour la convergence des forces indépendantistes et progressistes »

  1. L’ouverture a été proposé mais devant le refus de QS de pactiser. Alors il faut concentrer nos efforts pour élaborer un programme par les militants comme cela a été fait pour 1976. Rejoindre le plus grand nombre d’électeurs possible. Redoubler d’effort et recruter 5 membre de plus parmi nos connaissance et vider les membres des particules. Eh oui, il faut travailler pour gagner une élection .1976 ne s’est pas fait tout seul. Pour pointer et sortir il faut des exécutifs actifs qui recrutent et réalisent les objectifs de financement. Le recrutement et la sortie ne peut se faire sur Facebook

  2. La question fondamentale est qu’est-ce que le peuple veut? Or le peuple veut le départ du PLQ. Tant que les québécois francophones se diviseront la voie en 4, le PLQ va reigner en roi et maître sur la Belle Province. Alors quoi? Et bien voici: moi je souhaite une union temporaire de QS PQ CAQ ON PV le temps d’une élection, le but: prendre le pouvoir. Pourquoi faire? Pour passer la loi de réforme du système électorale en mode proportionnel !!! Ensuite? Si on peut, on passe tout de suite la loi sur la laïcité de l’état, mais peu importe car ensuite on déclare la fin de la coalition et le déclenchement d’élections générale.

  3. Monsieur Jean-François Lisée, vous racontez des sornettes! Il n’y a pas de ruse là, ni de stratégie, c’est un château fort QS depuis cinq ans de toute façon, avant ça ce fut un château fort péquiste pendant 39 années consécutives. Les Libéraux n’ont pas été élus dans Gouin depuis 1966, sauf une fois en 1973, toutes les autres élections ont été remportées par le PQ sauf les élections de 2012 et 2014 par QS. De 1976 aux élections de 2012, cette circonscription était représentée par le Parti Québécois. Vous allez me faire croire qu’on a besoin de convergence pour battre Couillard dans cette circonscription, qu’on a besoin de s’effacer, de se prosterner pour battre Couillard. Je crains que la pire chose qui peut arriver dans Gouin c’est notre absence!

  4. Monsieur Jean-François Lisée. vous pensez que tous les péquistes qui se font faits traiter de racistes, de xénophobes, d’islamophobes par QS vont voter pour eux par magie, parce que vous pensez que c’est une bonne idée de se prosterner devant un parti pseudo-indépendantiste qui ne cesse de faire du PQ bashing. Moi, je ne fais pas partie de ces gens et je suis loin d’être seul. Je trouve que c’est un manque de respect total pour l’électorat péquiste de Gouin dont je fais partie, cet électorat a soutenu le PQ contre vents et marées et ce n’est certainement pas pour se faire dicter sur un ton paternaliste de voter pour QS. Je m’abstiendrai ou mon vote ira ailleurs.
    C’est du tétage, c’est un mauvais pari, c’est se prosterner sur un petit tapis en espérant quelques faveurs qui ne viendront jamais. Amir Khadir a pris la peine de vous le répéter trois fois il y a quelques semaines : « il n’y en aura jamais de convergence entre QS et le PQ ». Êtes-vous sourd?

  5. Je ne pense pas que QS rende la politesse, et ce même dans des comtés qu’ils n’espèrent pas gagner (comme c’est sans doute le cas pour le PQ ici?).

    J’espérais un peu d’ouverture avec le départ de Françoise David, mais on dirait bien d’Amir Khadir est aussi fermé et dogmatique qu’elle.

    Qu’ils ne viennent pas parler de démocratie, les David et autres Khadir, alors qu’ils nuisent à la cause de la souveraineté, et cela simplement parce qu’à leurs yeux, seul un Québec souverain à la sauce solidaire mérite de venir au monde. Comme si ce n’était pas aux Québécois de décider par leur vote dans quel Québec ils veulent vivre! Ils croient vraiment détenir la vérité avec un grand V, dans ce parti…

    Ironiquement, dans ce Québec souverain que QS ne semble pas vraiment vouloir, la gauche pourrait prendre plus de place que dans le Québec actuel.

    L’art de se tirer dans les deux pieds.
    Dans un sens, ils me font penser aux Libéraux. Ils ne pensent qu’en fonction de leur électorat, pas en fonction des intérêts du Québec.

  6. Dans mon cas je suis en désaccord. Je crois qu’en se déplaçant trop à gauche le PQ s’assure de la victoire du PLQ à long-terme. QS est trop à gauche (déresponsibilisation, taxes, etc.) selon moi. Je suis un voteur PQ depuis longtemps mais je voterais CAQ ou PLQ si confronté à une union PQ-QS.

  7. Je ne suis pas tellement d’accord avec cette décision. Je crois que nous avions de bonnes chances dans ce conté que nous possédions. Je me méfie ce ce parti qui selon moi est très marginal et je ne suis pas sûr qu’en leur cédant ce conté nous pourrons le reconquérir lors de la prochaine élection. Québec Solidaire est un parti qui devrait disparaître en même temps que ses deux chefs qui n’ont toujours dit ce que la population voulait entendre et grugent un 10% des votes qui devraient nous appartenir.

  8. Il y a peut-être convergence possible entre le PQ et QS à Montréal. mais en province, c’est une union non-désirée et même indésirable.
    Dans le Centre du Québec, par exemple, que je connais mieux, les comtés de Johnson, Drummond, Nicolet, les gens associent QS au multiculturalisme. Ici les gens s’y opposent et sont pour la laicité de l’état.En 2014 une partie des sympathisants PQ se sont tournés vers la CAQ. Ce rapprochement avec QS pourra simplement accentuer cette migration. Et en province, où QS est peu prisé, il y a danger que ce phénomène survienne plus souvent que l’on pense.

  9. Il y a trop de divergences pour qu’il y ait quelconques convergences avec QS .! Notamment sur la réforme du scrutin et le revenu minimum garanti ! Vas falloir que le Parti québécois prennent positions officielles sur ces deux positions . Pour l’instant je n’y voit qu’un contenant vide .!

  10. La citoyenneté comporte plusieurs types de définitions, politique, sociale, etc. Ainsi sur le plan juridique, un citoyen québécois jouit de droits civils et politiques et s’acquitte d’obligations envers la société.
    La citoyenneté définit également par des valeurs, c’est aussi la manifestation d’une identité culturelle et d’une histoire commune. C’est ici que la notion « de souche » prend sa place, vouloir nier la construction historique des racines d’un peuple, c’est un génocide culturel. Le slogan « nous sommes tous immigrants » est un concept simpliste et réducteur de l’histoire, il vise à nier l’évolution socio-politique des 400 dernières années et faire des citoyens du Québec de simples résidents d’un territoire.
    Par contre, la citoyenneté qui lie les nationaux d’un même pays n’est jamais définitivement acquise et se construit au quotidien. Le philosophe Ernest Renan disait qu’une nation est un « plébiscite de tous les jours », c’est-à-dire que la volonté de vivre ensemble doit être sans cesse renouvelée. C’est exactement ce que propose M. Lisée avec sa démarche et ses mesures concrètes en matière d’intégration, favoriser l’intégration pour un mieux vivre ensemble.

  11. Monsieur Lisée, QS le sait très bien que vous ne présentez pas de candidat dans Gouin parce que vous êtes à peu près sûr de perdre cette partielle.
    Je suis une péquiste depuis que René Lévesque a fondé le parti. Je le défend bec et ongles. J’ai voté pour vous lors de la course à la chefferie, avec hésitation, j’avoue. Vous avez de très bonnes idées mais là, vous commencez à m’inquiéter. Je comprends votre volonté de convergence avec QS, sachant que n’eut été de lui, le PQ aurait été élu majoritaire en 2012. Mais en même temps, ce que vous espérez gagner en courtisant QS vous êtes en train de le perdre d’une autre façon.

    Je lis énormément de commentaires dans tous les médias de masse et les réseaux sociaux, même si souvent c’est décourageant. Je vois trop de péquistes se distancier du PQ et même l’abandonner parce qu’il a complètement tourné le dos au centre-droit, qu’il commence à trop ressembler à la gogauche de QS, qu’il s’associe à un parti multiculturaliste, socialiste qui, de surcroît, l’attaque sans ménagement. QS est un parti qui ne peut grandir qu’en allant chercher des votes chez les péquistes. Et grandir est le seul but de QS. Bien plus que de chasser les libéraux du pouvoir. Vous aurez beau répéter « malgré nos divergences », ce n’est pas ainsi que QS l’entend. QS multiplie ses conditions (que vous acceptez d’emblée) mais jamais il n’a fait ou ne fera un compromis. Françoise David a déjà dit: oui le PQ au pouvoir mais pas à n’importe quel prix. Ce qui signifie que QS préfère le PLQ au pouvoir à moins que vous n’adoptiez leur programme à 95%, ne le voyez-vous pas?

    Je comprends votre stratégie mais je la trouve dangereuse. Elle pourrait coûter très cher au PQ.

    Le PQ de René Lévesque comptait parmi ses membres des gens de gauche, de centre-droit et de centre-gauche. La population non indépendantiste votait pour le PQ en assez grand nombre quand il n’était pas question de référendum. Repenser le PQ c’est bien beau mais devenir un parti trop à gauche comme PSPP semble le souhaiter ne vous servira pas, j’en ai bien peur.

    Le PQ pourrait écraser QS s’il le voulait. Mais QS sait que jamais vous ne le ferez, car il connaît l’importance que vous lui accordez, il sait à quel point la victoire du PQ en 2018 dépend de lui, à vos yeux. Alors, il se moque de vous. Fait une marionnette de vous. Vous pensez vraiment que QS va vous faire des cadeaux en 2018? Il sera trop tard pour constater que non. Ou si peu que ça n’en vaudra pas la peine. Comme Daniel Breton a déjà pu le constater, malgré une belle promesse de Khadir.

    À mon avis, le PQ aurait beaucoup plus de chance de gagner l’élection de 2018 en allant chercher des votes à la CAQ. Mais essayer de gagner des votes chez QS ET la CAQ est utopique. C’est de l’incohérence.

    Je ne tiens pas à ce que mon long commentaire soit publié. Je voulais seulement vous faire part de mes constatations et mes inquiétudes. Et celles de plusieurs péquistes, je tiens à le mentionner.

    • En province, vous avez tout=à-fait raison. Nous le constatons de plus en plus depuis quelques semaines.
      Bien de mes concitoyens ont opté pour M. Lisée parce qu’il asemblait opposé au multiculturalisme et qu’il favorisait la laicité.
      Tout=à-coup, on le voit flirter avec QS qui est pour le multiculturalisme et contre la laicité.
      En plus, cavalièrement, PSPP qui dit aux personnes âgées de foutre le camp.

  12. Pauvre Monsieur Lisée. Si aguerri et si naïf. N’avez-vous pas encore compris que Québec Solidaire est une excroissance du fédéralisme pur et dur ? Que Québec Solidaire n’est là que pour enlever des voix au Parti Québécois ? Donc, intrinsèquement faire échouer le projet d’indépendance. Et vous leur donner une chance ? Mais de quel mal souffrez-vous, M. Lisée ? Seriez-vous, vous aussi … non, je n’ose pas y penser. Allez, lisez le discours des ténors de ce parti. Trouvez-moi, un seul parmi eux qui soit franchement indépendantiste, vous n’en trouverez pas un seul. Passe encore que ce pee-wee fugace qui vous a précédé y ait crû, mais pas vous ! Votre gauchisme vous aveugle. Dommage, j’avais beaucoup d’espoir en vous.

  13. De Québec : J’aimerais bien y croire que c’est la bonne chose à faire dans Gouin pour cette partielle. Mais Q.S. vous a dit de présenter un(e) candidat(e) du P.Q. et je me demande bien pourquoi ? Il ne faut pas que vous preniez pour acquis que les gens qui votent pour notre parti iront voter Québec Solidaire. Déjà que c’est difficile de faire sortir le vote pour une partielle. J’espère que ce sera une réussite mais j’ai une crainte que les gens se tournent vers la C.A.Q. et que nous perdions cette circonscription. C’est certain qu’on pourrait se reprendre aux élections générales car ce comté était à nous avant Mme David. Je comprends votre point de vue au P.Q. mais je crois quand même qu’on gagnerait comme vous le dites sans Q.S. . J’espère que ma crainte n’est pas fondée mais personne ne sait ce qui va arriver.

    • De Québec : M. Lisée je constate en lisant les nombreux commentaires ici et autres lectures ailleurs que je ne suis pas la seule à avoir des craintes. Il est encore temps pour vous et le P.Q. de changer d’idée. On a jamais vu ça ce que vous faites ! Sinon on verra bien ce qui arrivera et quelle conclusion on en tirera.

  14. Aujourd’hui, selon RDI, Mme Massé de QS prétend que c’est une « tactique » du Parti Québécois. Oui, c’est le début d’une « tactique » pour renverser le PLQ à la prochaine élection générale en unissant les forces progressistes et indépendantistes. À ce que je sache, monsieur Lisée n’a pas mis de conditions sur la table. Dans ce cas, si madame persiste, il faudrait s’adresser directement aux membres de QS qui comprennent la situation.

  15. M. Lisée, je n ai jamais crue que QS était un parti indépendentiste. Dans ce cas lã M.Lisée pensez vous réellement que cela change les choses ?

  16. Très bonne décision. Je profite de l’occasion pour te souhaiter Bonne Fête et beaycoup de joue et d’amour aujourd’hui et tout le reste de l’année

  17. Quand on a de nobles buts, il faut savoir s’élever au dessus de la mêlée. Beau geste!
    On trouvera des gens chez QS pour dire que c’était perdu d’avance pour le Parti Québécois. Mais les gestes même symboliques comptent.

  18. La souveraineté n’est pas une affaire de politique mais une affaire de communauté. Je suis d’accord avec cette décision, convaincu qu’elle sera bénéfiqie pour notre futur pays.

  19. Je crois que c’est une sage décision. Voyons voir maintenant si QS acceptera de s’effacer pour donner aux péquistes une majorité des votes dans certaines circonscriptions « serrées ».

  20. Excellente vision pour Gouin !
    M Lisée et M Roberge
    Complètement d’accord avec vous
    Persiste et signe
    Bernadette Martin

  21. Une belle ouverture qui constitue une innovation dans le champ politique québécois. Espérons que ce geste ne sera pas «twisté» dans tous les sens pour lui donner une interprétation d’agenda caché ne servant que les intérêts du PQ et non ceux de la convergence espéré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *