Pour un handicapé, l’austérité est un handicap de plus !

Nous avons assisté à des témoignages déchirants dans le hall de l’Assemblée nationale, ce jeudi. Carole Cartier et René Ménard, de l’organisation Ex Aequo, ont raconté comment les compressions du PLQ rendent leur vie quotidienne de plus en plus difficile. Écoutez-les.

Ce n’est pas le premier appel lancé par l’organisation. Elle rappelle dans un communiqué:

« Constatant l’absurdité des coupes dans les services de préparation au repas, Ex aequo a lancé en mars dernier l’Opération : Les casseroles surchauffent.

Durant l’opération, les membres d’Ex aequo ont fait parvenir à M. Couillard des casseroles en signe de leur colère à l’égard des mesures d’austérités qui portent atteinte à leur dignité et menace leur inclusion sociale. Il s’agissait de la 1re vague d’actions visant à faire reculer le gouvernement car ces mesures entrainent un retour de 30 ans en arrière pour ces citoyens.

La diffusion de cette vidéo (de René Ménard, ici) fait partie de la seconde vague de moyens et d’actions qu’a choisi d’entreprendre l’organisme Ex æquo pour conscientiser ce gouvernement qui menace ceux que nous défendons d’arrache-pied depuis 35 ans.
En tant qu’organisme de défense des droits, Ex aequo réclame que le Parti libéral du Québec cesse de maltraiter les personnes en situation de handicap en assenant ses mesures austères. »

Même la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse a déclaré publiquement, par communiqué ce jeudi, s’inquiéter de l’impact du contexte budgétaire actuel sur le droit à l’égalité des personnes en situation de handicap. Le commissaire, M. Jacques Frémont, a rappelé que:

 » plusieurs témoignages récents dans les médias indiquaient que des décisions gouvernementales pourraient toucher directement les services, notamment ceux destinés aux élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage ».

La Commission a rappelé que « depuis près de 40 ans, la Charte interdit toute forme de discrimination envers les personnes en situation de handicap ». Pourtant, le gouvernement libéral, en réduisant les services dont elles bénéficient, met ces droits à risque envers ces personnes. Par ailleurs, la Commission a révélé avoir traité 283 plaintes liées à un handicap ou à un moyen de pallier celui-ci, et ce, seulement pour l’année 2014-2015.

Des budgets même pas indexés pour les handicapés

J’avais discuté en détails avec la ministre responsable, Lucie Charlebois, du refus du gouvernement de même indexer les budgets consacrés aux Québécois.e.s handicapé.e.s lors de la discussion des crédits, en avril.

Nous commençons à constater les impacts de cette rareté des fonds, face à l’augmentation des besoins. René Ménard nous l’a dit. L’austérité est un handicap de plus.



6 réflexions au sujet de « Pour un handicapé, l’austérité est un handicap de plus ! »

  1. J’ai écouté attentivement l’émission animée par Christiane Charrette où vous étiez présent. Guy A. Lepage a exprimé une idée qui n’a pas reçu preneur et je m’aurais attendu qu’on développe davantage sur cette opinion. Au sujet du commentaire de M. Parizeau sur l’argent et le vote ethnique, la commission Gomery lui a donné raison et par le fait même condamnait M. Chrétien qui volé le référendum de 1995. M. Chrétien n’a pas respecté la loi référendaire sur les dépenses autorisées. Avant le vote référendaire, il a donné la citoyenneté à des immigrants qui veindraient grossir le vote pour le non. Il a organisé une manifestation à Montréal et vous connaissez la suite. Il a volé le référendum et il serait temps qu’on cesse de culpabiliser M. Parizeau pour ses paroles et lui donner justice enfin. Je m’aurais attendu que vous le disiez haut et fort et enfin, qu’on rende justice à cet homme même après sa mort. Il aurait été plus sage de le faire de son vivant. J’ai regardé le reportage de Francine Pelletier à RDI qui a été réalisé en 2003. Vous, M. Lisée, un homme intègre, vous devriez donner raison à M. Parizeau et qu’on cesse de le traiter comme un pariat. Vous auriez dû le faire à 125 rue Marie-Anne et sauter sur l’occasion que donnait Guy A. Lepage quand il a abordé le sujet. Je compte que vous le ferez bientôt sur votre blogue et de vive voix ainsi que les les « amis » de M. Parizeau. Il faut aussi souligner le travail de sabotage de M. Chrétien qui parcourt la planète comme un homme sans reproche. Il a attaqué M. Clément et lui a brisé des dents mais il n’a pas été sanctionné. Il a violé la loi référendaire mais là encore, aucune sanction. Il y a des limites. M. Trudeau a mis des innocents en prison mais il passe pour un grand démocrate et son figure à l’aéroport de Dorval sous la pression de Chrétien. Il faut renseigner le peuple et devenir indépendant le plus tôt possible.

    • Très bien dit. Félicitations! Il faut le dire et redire jusqu’à ce que personne ne puisse plus en douter ou faire semblant de ne pas le savoir.

  2. intervention sur les enfants autistes:
    bravo mais l’aide orthopédago est déficitaire partout.
    Le monde change et devient plus exigeant au niveau de l’acquisition des connaissances et on demande aussi de nouvelles connaissance. Pour beaucoup d’enfants, nés de famille d’ici depuis longtemps ou nés de famille immigrante l’aide ortho est indispensable, même l’aide au devoir est stratégiquement décisive. Il faut une prise de conscience et une organisation adéquate et de l’argent hélas parce que c’est une partie du nerf…..de la guerre à l’ignorance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *