Sortir: Pour la fête du travail, des suggestions en hauteur

On veut que l’été continue. La fête du travail, l’été des indiens sont des occasions de faire durer le plaisir.

Dans ma chronique Sortir, je vous propose trois idées que j’ai personnellement testées, avec mes grands enfants, cet été.

D’abord dans la région de Montréal, puis dans la région de Québec (plus bas).

Le Mont-Tremblant comme vous ne l’avez jamais vu !

Vous connaissez l’arbre-en-arbre ? Les tyroliennes ? Oui ? Alors vous êtes prêts pour la prochaine étape: la Via Ferrata.

Via Ferrata Mont-Tremblant

Si on n’a pas le vertige, c’est super ! (Sinon, s’abstenir.)

C’est l’expérience qui se rapproche le plus de l’escalade, le risque de tomber en moins. La Via est un fil de fer fixé à la paroi d’une montagne, falaise, fjord ou autre, et à laquelle vous êtes fixés pour suivre un parcours plus ou moins long, plus ou moins difficile, selon vos goûts et aptitudes.

Il faut être en forme physique correcte (si vous n’êtes pas épuisés après avoir monté lentement deux ou trois étages d’escalier, ça va) mais il n’est pas nécessaire d’être un athlète. (La preuve: je l’ai fait.) Les enfants de huit ans et plus sont admis.

Le parc du Mont-Tremblant offre trois difficultés de parcours dont les durées vont de trois heures trente à cinq heures trente. On grimpe à 200 mètres sur le flanc de la montagne Vache Noire (!) pour avoir une magnifique vue des Laurentides et de la rivière du Diable (!) qui serpente à nos pieds.

Je recommande chaudement.
Jusqu’au 27 octobre. Toutes les infos sont ici.

La montagne ensorcelée

Ensuite, restez dans le parages pour goûter, le soir venu, à cette magnifique spécialité québécoise que sont devenus les parcours « luminas ». Nos magiciens technologiques de Moment Factory ont créé dans maintenant quatre lieux au Québec des parcours nocturnes envoûtants, à coup d’illuminations, de projections, de sons étranges et de brumes évocatrices.

Tonga Lumina, Moment Factory, Mont-Trembant

Suivez ces traces…

« Tonga Lumina » est la dernière en date, installée sur le Mont-Tremblant depuis l’an dernier. On monte en remonte-pente, on descend à pied en suivant une légende créée de toutes pièces pour nous charmer.

Je recommande aussi fortement.
Jusqu’au 14 octobre. Tous les détails ici.

Un joyau de la nature québécoise, une expérience à couper le souffle

J’avoue, j’ai découvert il y a 15 ans le Canyon de la Rivière Sainte-Anne, près de Sainte-Anne-de-Beaupré, presque par hasard. Personne ne m’en avait parlé.

C’est pourtant un des plus beaux endroits au Québec, une cascade puissante, bouillonnante, de 74 mètres, qui n’en finit plus de rebondir sur les parois.

Le guide Michelin lui donne deux étoiles et le guide du Routard écrit avec justesse: « Le vocabulaire le plus complet n’est qu’un pauvre secours dans la tentative de décrire la splendeur du site, et rien ne vaut une visite des lieux pour comprendre la richesse de la nature québécoise ».

Mon verdict: on ne peut pas vivre une vie de Québécois sans contempler ce site.

J’y suis retourné cette année pour essayer son propre parcours de Via Ferratta, nommé Projet Vertical. É-pous-tou-flant ! Une expérience unique. C’est comme les rapides de Lachine, si vous n’êtes pas malade ou enceinte, il faut le faire une fois dans sa vie.

Via Ferrata Projet Vertical Canyon Sainte-Anne

Un parcours sportif comme nulle part ailleurs.

Le parcours se décline en durée et en difficulté, les enfants sont admis à partir de 6 ans (pour le plus court parcours). Cela dure de une heure et demie à trois heures et demie. Pour le parcours avancé, attendez-vous à être arrosé par la chute ! (Voyez l’album photos ici.)

Ouvert les fins de semaine jusqu’au 13 octobre. Mais il y a même des parcours l’hiver ! Et la nuit !

Toutes les infos ici.


Ne manquez pas ma dernière balado. En voici un extrait: 

Abonnez-vous ici

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *