Pétrodollar canadien ou dollar américain pour le Québec?

Lisée-PratteComme promis, je reproduis ici ma réplique publiée ce matin dans La Presse, à l’éditorial d’André Pratte, Un autre sophisme.

Cet éditorial faisait lui-même suite à ma série de billets sur les sables albertains, disponibles dans la rubrique sables mouvants. Voici le texte tel que publié dans le quotidien, avec un petit extra à la fin.

Le dollar américain?

On ne blogue pas avec l’éditorialiste !

Lisée-PratteL’éditorialiste en chef de La Presse, André Pratte, consacre son éditorial de ce matin (lundi) à votre blogue favori. (C’est la consécration ! exulte l’alertinternaute Hugo.)

Dans un texte intitulé Un autre sophisme, André reprend, et conteste, plusieurs des éléments que vous avez lus ici ces derniers jours. Extrait:

Éloge de la richesse et du Canada

Les Cahiers du 27 juin – L’ouvrage compte 335 pages. Son sous-titre : Des idées pour donner au Québec les moyens de ses ambitions. Après quelques chapitres, au moment d’aborder son aspect programmatique, son auteur, Alain Dubuc, nous avise qu’il s’agira de « la partie la plus faible du livre ». Il tient parole. Il faut attendre la page 250 avant de trouver une proposition concrète. Pour alléger la réglementation des entreprises, pourquoi le gouvernement québécois n’harmonise-t-il pas l’administration et la comptabilité de la TPS et de la TVQ, puisqu’il les perçoit tous les deux ? Pourquoi pas en effet ? Des milliers d’heures de tracasseries inutiles disparaîtraient.