Mirador: pas excellent, pas inutile

pascale-150x150J’aurais dont voulu vous dire que Mirador était excellent. Vérité, mensonge, scandale, stars, politique, que de bons matériaux pour une intrigue riche, nuancée. Un Wire québécois.

Sans rire, on sait faire l’excellence. Omerta. La première saison de Lance et compte. Temps dur — de la grande télé. J’aurais réglé pour un Scoop. Mais non.

Mirador n’est qu’un feuilleton, avec un scénario en noir et blanc peint en HD par-dessus. Une chose, une, la rend regardable: le regard hypnotique de Pascale Bussières. Mais c’est une opinion personnelle.  Ma copine, par exemple, est moins impressionnée.

Donc, pas excellent. Mais utile. Tout ce qui peut enseigner aux citoyens quelques ficelles du métier de la communication, tout ce qui peut leur donner quelques outils pour décoder l’univers médiatique est bon à prendre.  Alors, pour les yeux de Pascale et pour la relative utilité pédagogique, je vais donner à Mirador encore une ou deux chances, surtout qu’on annonce une incursion en politique la semaine prochaine.